Notre sélection de Peintures Fantastiques

PEINTURE FANTASTIQUE

Approchez, approchez … n'ayez pas si peur, il est bon de se confronter à l'extraordinaire et au singulier ! Pénétrez dans le monde onirique et énigmatique des œuvres fantastiques de la sélection de KAZoART qui, à coup sûr, vous feront basculer dans un univers extraordinaire, voire fantasmagorique. Esprit es-tu là ?

Les tableaux célèbres sur le thème du fantastique

Les artistes sont fascinés par les hybridations, métamorphoses et êtres chimériques qui peuplent les récits des mythologies. C'est ainsi que l'on retrouve les mêmes thèmes et sujets en peinture, qui selon l'époque et l'artiste, varient par leur originalité. Par exemple, le sujet des douze travaux d'Hercule est un thème récurrent dans l'Histoire de l'Art : citons Lucas Cranach (« Hercule et Omphale »), Rubens (« Héraclès et Cerbère »), ou encore Eugène Delacroix (« Hercule et le sanglier d'Erymanthe »).

La littérature anglaise va inspirer les artistes romantiques anglais, allemands, français et espagnols qui, au contraire des artistes néo-classiques, privilégient la couleur à la ligne et les sentiments exacerbés à la froide noblesse du sujet historique représenté (« Le Cauchemar » de Johann Heinrich Füssli ; Caspar David Friedrich « L'Abbaye dans un bois » ; Francesco Goya « Saturne dévorant l'un de ses enfants »). Le mélange entre la réalité et l'extraordinaire commence à apparaître avec Gustave Moreau, figure du symbolisme, qui puise toujours dans l'imaginaire littéraire et religieux. L'absurde et le fantastique surgissent avec une originalité sans pareille avec les surréalistes (Salvador Dali, « Rêve causé par le vol d'une abeille autour d'une grenade, une seconde avant l'éveil »).

Histoire du fantastique dans la peinture

Le fantastique dans l'Art n'est pas un mouvement en soit, mais représente une tendance artistique qui s'inspire de l'onirisme et du romantisme littéraire. Les récits religieux, comme la Bible, les textes reprenant la mythologie, comme les Métamorphoses d'Ovide, ou encore les recueils de poèmes, tel les Poèmes d'Ossian de James Macpherson, serviront de support principal pour forger l'imaginaire des peintres.

Même si le fantastique est plus présent chez les artistes romantiques (Turner, Friedrich, Delacroix), symbolistes (Odilon Redon, Gustave Moreau, Puvis de Chavannes, etc) et surréalistes (Salvador Dali, René Magritte, etc.), il existe aussi bien au Moyen-Age chez Hans Baldung Grien (« Sabbat des sorcières ») qu'à la Renaissance avec Jérome Bosch (« Jardin des délices »). Les peintres qui s'attaquent au fantastique abordent les thèmes de la mort, la peur, l'étrange, l'absurde dans leur œuvres.