Nos Photographies de paysages en édition ultra limitée

PHOTOGRAPHIE PAYSAGE

Avec ses merveilleuses photographies de paysage, KAZoART et ses artistes vous transportent aux quatre coins du monde. Tantôt chaleureuse, tantôt mystérieuse, la nature qui fait notre monde reste la plus belle des inspirations pour nos photographes. N'attendez plus et découvrez les plus beaux paysages du point de vue de nos artistes, tout cela en quelques clics!

 

Photographes célèbres du paysage

Maxime Du Camp et Gustave Le Gray (« Ruine de Palerme ») sont deux photographes explorateurs qui réalisent dès le XIXème siècle des clichés étonnants de pays lointains (Égypte, Palestine, etc.). Gustave Le Gray va s'impliquer énormément dans la photographie, en créant notamment des ateliers à Paris où il formera d'ailleurs Maxime Du Camp. Au XIXème siècle, l’impressionnisme est sur le devant de la scène en peinture ; le paysage et les couleurs qui entourent les artistes sont leur sujet de prédilection.

Il en ira de même chez les photographes qui utiliseront ce nouveau média pour retrouver un aspect esthétique comparable à celui de la peinture : c'est le pictorialisme. Heinrich Kühn (« Soirée au bord du canal de Schleissheim »), Alfred Stieglitz (« The Hand of Man », « Nuage et ciel »), en tant que photographes pictorialistes, cherchent à faire reconnaître la photographie comme un véritable art. Avec le nouveau réalisme, la photographie est prise comme témoin. Ansel Adams (« The Tetons and the Snake River »), Willard Van Dyke et Edward Weston (« Aspen Valley ») créent le groupe F.64. Ce groupe est marqué par le souci de précision que peut atteindre une photographie, abandonnant l'aspect purement esthétique des effets de flou.

 

L'évolution de la photographie du paysage

Depuis l'invention de la photographie, l'homme utilise ce medium pour reproduire le réel. Même si la photographie est utilisée principalement pour le portrait au XIXème siècle, le paysage, qui jusqu'alors était représenté en peinture, devient un sujet de plus en plus intéressant pour les photographes ; qui plus est lorsque le photographe est un journaliste ou un explorateur ! Ainsi, il voyage avec son appareil pour prendre les plus beaux clichés du monde afin de faire découvrir les beautés cachées ou oubliées de mère nature. La lumière naturelle et les conditions climatiques sont autant d’obstacles que le photographe doit contourner et éviter, car si une préparation est nécessaire (prise de vue, point de vue à adopter, etc.), le caractère versatile du temps ne peut jamais être contrôlé.
Le sujet varie selon les convictions et intentions du photographe. Par exemple, chez un photographe écologiste (Yann Arthus-Bertrand), les photographies seront axées sur les désastres climatiques que subit la terre à cause de la main de l'homme accompagnées d'un message explicite. Chez un photographe pictorialiste, le cliché sera retravaillé en laboratoire et la mise en scène sera étudiée scrupuleusement, alors que chez un photographe journaliste, la véracité du moment capturé sur la pellicule sera son essentiel.