Laura Vallée Remond1  Fan

 

 
A propos

Je représente un univers centré sur la femme et ses envies, entre érotisme vécu ou fantasmé, et déification. Mon travail s'articule ainsi autour de l'humain, du sacré et de l'imagination.
La morphologie et la recherche de la justesse du trait sont pour moi une obsession. Je suis fascinée par les formes humaines et les images qu’elles véhiculent et suscitent.
Je travaille avec de l’encre d’imprimerie, une technique dérivée de la gravure, mais aussi avec l’encre de Chine, des encres de couleurs, des feutres et des crayons. Récemment j'ai commencé à peindre sur des très grandes feuilles de papier kraft réalisant ainsi de grandes affiches.
Je prends également des photos sur lesquelles je dessine après les avoir faites développer, et sur lesquelles je réalise parfois des collages.
Ces travaux, si différents soient-ils, se nourrissent les uns les autres pour former un ensemble dans lequel je veux qu’ils dialoguent.

 

 
Formation

  J’ai appris à dessiner très jeune en copiant les œuvres d’artistes que je découvrais dans les musées et les livres.
  En 2008 à l’âge de 17 ans, j’ai débuté une formation de Styliste Modéliste dans une école Parisienne, Mod’Art International. En parallèle, je me suis inscrite à des cours du soir de morphologie à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris (ENSBA). J’y ai également suivi durant mes vacances scolaires des cours de peinture, de modelage et de très nombreuses sessions consacrées au dessin d’après des modèles vivants. Cet apprentissage rigoureux a été ma priorité durant plusieurs années et la base de mon travail. Il était déterminant pour moi d’être capable de pouvoir reproduire aussi fidèlement que possible ce que je voyais, afin que mes dessins puissent être le résultat de choix graphiques et non de lacunes techniques.
  Après avoir terminé mon Master « Mode, Luxe et Art de Vivre » en 2012 à l’école Mod’Art International, j’ai commencé à travailler comme illustratrice Free-Lance pour Chanel Haute Couture, collaboration qui dura un peu plus de 2 années. Si j’ai été amenée à monter de nombreux projets dans le domaine de la mode durant ces années, le dessin d’art m’a toujours apporté davantage de satisfaction. J’ai donc continué à dessiner et à apprendre, jusqu’à pouvoir m’y consacrer pleinement aujourd’hui.
  Grâce à l’enseignement de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, mon dessin est devenu plus proche de ce que je souhaitais, et j’ai alors commencé à chercher les techniques qui pourraient me permettre d’exprimer des choix plus personnels.
  Lors d’un voyage au Japon, j’ai eu la chance de rencontrer une calligraphe qui m’a faite découvrir l’encre de Chine. J’avais déjà expérimenté ce médium lors de mes études mais cette rencontre m’a fait prendre conscience de toutes ses possibilités. En travaillant à ses côtés autour de la notion de geste dans le dessin, j’ai compris à quel point la justesse d’un geste déterminait le résultat. Aujourd’hui, l’encre de Chine est toujours très présente dans ce que je fais, que ce soit par des dessins à l’encre (qu’elle soit noire ou de couleur) ou simplement par touches éparses.

 

 
Expositions

-Octobre/Novembre 2015: Exposition personnelle de dessins, peintures et photos à la galerie "L'atelier des Guillemites" à Paris.

Oeuvres (4)