Michèle Mascherpa14  Fans

 

 
A propos

Au départ  elle voulait écrire.
Elle a passé du temps à gratter des pages de petits cahiers précieux, longtemps ce fut son principal moyen d’expression. Au travers le dessin, l’artiste raconte des histoires intimes de l’autre, de soi, sans freiner sa spontanéité par ce qui ne devenait plus pour elle, au temps de l’écriture, qu’un vaste exercice de style.

Le sens des mots, des phrases entières mais aussi parfois coupées dans l’espace pictural viennent de cette envie de conter. L’écriture, illisible, c’était aussi voulu. Même si elle raconte, elle n’est pas là pour être lu par d’autres, elle est là pour dire et être vue, sans être assimilable. Elle ne raconte pas elle est «plastique». Elle n’illustre pas elle est «formelle». C’est ce qui reste de l’acte d’écrire. Ne reculant devant rien pour que l’acte de raconter soit encore apparent de façon mentalisée. Il est là, il existe, il nourrit la créativité. L’élément pictural devient secondaire sans que son importance s’amoindrisse, mais il n’est plus qu’un prétexte, apparence, rarement a-t-il la signification qu’on lui attribue, en se faisant propre à celui qui regarde. Il ne dit rien, il est happé par le vécu de chacun. La plupart du temps l’artiste travaille sur papier normal ou Velin. C'est le médium privilégié parce qu’il lui permet d'utiliser plus facilement tous ces effets de tache, de transparence, d'épaisseur, de vieillissement accéléré de la surface papier, tirer parti du jaunissement de l'huile de lin. 

 
Formation

arts decoratifs

2011 : Achat de 5 dessins par le centre Beaubourg, Paris.

 
Expositions

Representée par la Galerie sintitulo à Mougins et la Galerie Bartoli à Marseille. 

Oeuvres (8)