350,00 €


VOIR L'OEUVRE À L'ÉCHELLE
65 x 50 cm
Dessin sur papier
Oeuvre unique
Livraison offerte*

Envoyer à un ami

Bornes 1

Bornes 1

Sébastien Veniat

Destinataire :

* Champs requis

Annuler OU 

A propos de l'oeuvre  
Cette oeuvre est vendue non-encadrée.
Envoyé dans un délai de 11 à 14 jours
*Livraison offerte (France métropolitaine uniquement)

Livraison avant Noël garantie pour toute commande passée avant le 15/12/2016.

Le dessin est réalisé à l'encre de Chine, au marqueur, au graphite et à la peinture aérosol sur papier (200g).

A propos de l'artiste  
Qu'ils soient apposés illicitement sur des murs dans l'espace public ou présentés dans le cadre d'expositions plus formalisées, mes dessins réalisés à l'encre de chine sur papier blanc tentent d'aborder la fragile frontière entre le dedans et le dehors, la distance entre l'univers domestique (espaces de sociabilité et privés) et l'existence d'un dehors. J'oriente mon propos en direction de cet entre-deux qui s’immisce, ce périmètre transitoire, ce non-lieu intermédiaire, fragile et incertain dont les limites sont à la fois perméables et opaques. Les frontières de l’intimité ne répondent-elles pas à une articulation des espaces et des temps, des passages, des sas, des espaces de transition, dans lesquels les personnes prennent la liberté d’en ouvrir ou d’en fermer la porte ? Les frontières de l’intimité peuvent nous renvoyer systématiquement aux oppositions : privé/public, intérieur/extérieur, dedans/dehors, individualité/collectivité, singulier/collectif, proximité/distance, soi/autrui, familier/étranger, caché/dévoilé. Quels en sont les interstices ? Les territoires de l'intimité, dans une époque digitalisée, ne correspondent plus aux codes sociaux historiquement préétablis. Leurs (re)conquêtes demeurent néanmoins un enjeu d'actualité à une époque où le privé et le public, l'intime et l'extime ne s'opposent plus mais au contraire peuvent se compléter et produire un équilibre entre deux mondes parallèles. Mon travail tente d'interroger les notions de passage, de transition, de frontière, de limite, de circulation, de seuil, du dedans/dehors, du continu/discontinu, créant un flou entre l'intimité et le public. Questionnant les rapports distanciés entre les espaces privés, publics et intermédiaires, mes dessins invitent au voyage, au temps et à l'espace, à l'urbanité comme à la ruralité. Même si esquissée, la dimension architecturale et urbanistique est omniprésente dans mon travail.

Oeuvres du même artiste

Dernières oeuvres consultées