750,00 €


VOIR L'OEUVRE À L'ÉCHELLE
102 x 72.5 cm
Technique Mixte sur papier
Oeuvre unique
Livraison offerte*

Envoyer à un ami

Sarachka 1

Sarachka 1

Mélanie Gabu

Destinataire :

* Champs requis

Annuler OU 

A propos de l'oeuvre  
Cette oeuvre est vendue non-encadrée.
Envoyé dans un délai de 11 à 14 jours
*Livraison offerte (France métropolitaine uniquement)

Livraison avant Noël garantie pour toute commande passée avant le 15/12/2016.
A propos de l'artiste  

Je suis née en 1979 en région parisienne. J’ai étudié les arts plastiques à l’université de Toulouse et me suis rapidement concentrée sur une pratique personnelle. Je citerais ici une amie qui a su mieux que personne poser des mots sur mon travail : « La démarche de l’artiste est de revenir à ce sens premier de peindre pour permettre des confrontations avec la matière et d’où naissent des rencontres furtives. Chaque œuvre de Mélanie Gabu invite le spectateur à vivre un instant onirique singulier, placé hors du temps. Avec sensitivité, l’artiste met en scène des photos qu’elle détourne habilement de peinture et compose des univers élégants, vaporeux, sensuels, puissants, parfois même violents. Dans ses mondes, le réel côtoie l’imaginaire. Elle y invite le « percevant »* à prendre le temps de voyager, d’osciller entre ce que l’on distingue et ce qui s’y cache, comme pour mieux le projeter dans l’intrigue. Au cœur de celle-ci, des corps de femmes, des animaux, viennent bousculer l’ordre et se jouer des décors. Entre le lisible, le visible et l’invisible, des narrations interrompues rythment notre regard, de nouvelles histoires sont suggérées, murmurées. Dans ce parcours des sens, elles laissent un espace d’existence et d’importance au spectateur qui en devient acteur. Comme pour recréer un univers logique, l’esprit se confronte à sa propre expérience et les mystères laissent place à l’identité de chacun, l’inconscient collectif et les désirs enfouis. Dans un monde où tout est image, l’artiste propose des espaces non-résolus et interroge la notion de temps en nous plongeant dans le sensoriel et la représentation mentale. Cette liberté de celui qui regarde est essentielle. L’enjeu n’étant pas seulement de se créer des représentations, mais de se libérer des ancrages idéologiques et théoriques. Comme une question sans réponse, les oeuvres se savent regardées. Elles utilisent leurs fonctions premières pour interroger la perception, facteur déterminant la transcendance de leurs existences. Ces toiles encouragent un rapport privilégié avec le spectateur qui peut faire confiance à ses ressentis, ses sensations et ses émotions. » Jessica Bir

Oeuvres du même artiste

Dernières oeuvres consultées