450,00 €


VOIR L'OEUVRE À L'ÉCHELLE
65 x 50 cm
Peinture acrylique sur papier
Oeuvre unique
Livraison offerte*

Envoyer à un ami

Paysage

Paysage

Aurélien Citoleux

Destinataire :

* Champs requis

Annuler OU 

A propos de l'oeuvre  
Cette oeuvre est vendue non-encadrée.
Envoyé dans un délai de 11 à 14 jours
*Livraison offerte (France métropolitaine uniquement)

Livraison avant Noël garantie pour toute commande passée avant le 15/12/2016.

Peinture sur le motif, totalement conceptuelle et sans repentir. Le blanc du papier crée l'espace. On pense bien évidemment à Cézanne et Shitao, avec son "unique trait de pinceau", décrivant la nature...

A propos de l'artiste  

Né à Marseille en 1979, je vis et travaille à Nice depuis 2009.

Dès l'âge de 8 ans, je dévore les premiers livres d'art Taschen et à cette époque je dessine énormément au pastel gras. A 12 ans, je sais que je deviendrai peintre lorsque l'on m'offre ma première boite de couleurs à l'huile et que j'entreprends mes premières copies de Venise par Renoir et Monet. Viendront ensuite Rembrandt et Picasso, 2 ogres. En 1997, ma rencontre avec le Marchand Aixois Vidal-Naquet, un passionné de Cézanne, qui m'achète mes premières œuvres sera décisive. Ensuite, ce sera ma rencontre avec le peintre Georges Briata et ses encouragements qui me décideront à franchir le pas de la porte d'une Galerie. J'intègre alors l'écurie Jouvène, marchand historique de Chabaud, Ambrogiani, Ferrrari, Serra...mes idoles de l'époque. Ma peinture vient de cette école là, l’Expressionnisme Provençal, tumulte de la couleur, puissance du trait, rapidité d’exécution.

Ma visite de l'exposition en 2008 du plus grand peintre français d'après-guerre, Bernard Buffet, va radicalement changer ma peinture. J'y ai vu l'importance du dripping, de la coulure, du grattage, de la giclée, de la matière, du trait incisif ; un volcan dont j’essaie d'intégrer la force dans des sujets vus et revus comme mes paysages de Nice. Je peins très souvent par série un même sujet, en déclinant les styles à l'instar de Matisse et Picasso : il faut épuiser un sujet avant que de pouvoir passer à un autre. Lors de l'installation de mon atelier à Nice, j'ai découvert le mouvement "Support Surface" (Cane,Bioulès,Pagès....) qui va considérablement changer mon appréhension du support à peindre : affiche, kraft, papier, carton ondulé, tenture ; j'utilise déjà tous les supports mais ce mouvement va surtout sensibiliser ma fibre "conceptuelle" et donner à ma peinture un touche plus minimaliste.

"Un peintre est un collectionneur qui peint les tableaux qu'il n'a pas les moyens de s'offrir". Picasso. J'en ai fait ma devise...

Oeuvres du même artiste

Dernières oeuvres consultées