Notre sélection d'Aquarelles

KAZoART offre un large choix d'aquarelles à vendre, dans des styles très éclectiques. Technique aussi ancienne qu’universelle, l’aquarelle était présente aux premiers temps de l’art et a su réunir artistes asiatiques et européens au fil des siècles. Explorez notre sélection sans plus attendre. 

Filtrer la sélection

Ma sélection :

Effacer tous les filtres

670 oeuvres dans la sélection
Dans la lune
750 €
Aquarelle (77 x 57)
Aigrettes et flamants
Aquarelle (30 x 30)
Hyères 2015 crique
Aquarelle (15 x 16)
Editions à partir de 49 €
Endormis
180 €
Aquarelle (24 x 32)
Petit oiseau 2
Aquarelle (15 x 15)
Les mots doux
Aquarelle (20 x 20)
Champ rouge II
Aquarelle (20 x 20)
L'éclaircie
140 €
Aquarelle (25 x 25)
Mouvement celesto-végétal
Aquarelle (30 x 40)
Editions à partir de 49 €
Littoral
90 €
Aquarelle (15 x 15)
Berceuse
240 €
Aquarelle (24 x 32)
Floraison
880 €
Aquarelle (40 x 29)
Editions à partir de 55 €
Eloignement
500 €
Aquarelle (32 x 41)
Editions à partir de 49 €
Le jardin
360 €
Aquarelle (32 x 22)
Editions à partir de 55 €
Divergence
450 €
Aquarelle (30 x 21)
Editions à partir de 55 €
Timide
480 €
Aquarelle (32 x 24)
Editions à partir de 49 €
Printemps
180 €
Aquarelle (30 x 30)
Sylaos 4-09
350 €
Aquarelle (37 x 37)
Editions à partir de 49 €
Tapis de pourpre
Aquarelle (40 x 30)
Brume matinale
Aquarelle (27 x 59)
Editions à partir de 72 €
All of you
590 €
Aquarelle (57 x 37)
Robe rouge
Aquarelle (38 x 28)
Editions à partir de 55 €
Fraîcheur printanière
Aquarelle (38 x 38)
Blue world
110 €
Aquarelle (15 x 15)
Liaison
750 €
Aquarelle (28 x 38)
Editions à partir de 55 €
Sylaos 4-04
350 €
Aquarelle (37 x 37)
Editions à partir de 49 €
Banquise de février
Aquarelle (30 x 40)
Femmes portraits visages
Aquarelle (40 x 30)
Javayarman
180 €
Aquarelle (20 x 20)
La vallée
700 €
Aquarelle (30 x 42)
Editions à partir de 55 €
Landscape 3
210 €
Aquarelle (25 x 35)
Kt
Tasche
115 €
Aquarelle (32 x 24)
Les femmes fleurs 2
Aquarelle (20 x 20)
Chêne du dimanche
Aquarelle (28 x 42)
Voyage américain
Aquarelle (29 x 42)
Timeline
180 €
Aquarelle (20 x 20)
Rêve d'océan
Aquarelle (40 x 29)
Editions à partir de 55 €
Entre mangrove et canopée
Aquarelle (40 x 40)
Jednak w spa
95 €
Aquarelle (41 x 30)
J'y retournerai
Aquarelle (20 x 20)
Rita fait son planning
Aquarelle (20 x 20)
Arbre cyan
140 €
Aquarelle (29 x 42)
Ardent
250 €
Aquarelle (30 x 40)
Panienko lautrec
Aquarelle (30 x 21)
Couleurs de Baie de Somme
Aquarelle (36 x 48)
Pasiones y tempestades
Aquarelle (31 x 41)
Féérie
175 €
Aquarelle (24 x 24)
Tranquille
500 €
Aquarelle (25 x 28)
Editions à partir de 49 €
Flowers lovers
Aquarelle (25 x 40)
Le grain
220 €
Aquarelle (30 x 30)
Bisou bisou
Aquarelle (24 x 32)
Montagnes
850 €
Aquarelle (24 x 32)
Editions à partir de 49 €
Mouvance 4
220 €
Aquarelle (21 x 21)
Profil d'automne
Aquarelle (65 x 50)
Editions à partir de 49 €
Voir plus d'oeuvres

AQUARELLE

Technique aussi ancienne qu’universelle, l’aquarelle était présente aux premiers temps de l’art et a su réunir artistes asiatiques et européens au fil des siècles. Aujourd’hui encore les artistes aquarellistes de KAZoART se font les ambassadeurs enthousiastes de cette diversité qui saura assurément vous ravir.

Mouvements artistiques et artistes célèbres liés à l'aquarelle

Si l’aquarelle était la technique utilisée dans les grottes pendant la Préhistoire, ses auteurs en sont restés anonymes, tout comme les moines du Moyen-âge qui l’utilisaient pour leurs enluminures. Les premiers peintres aquarellistes célèbres se trouvent en Chine, entre le XIIIème et le XVème siècle. Ces maîtres dans l’art du paysage ont apporté finesse et subtilité à cette technique à travers de grands noms comme Huang Gongwang, Wang Meng et Shen Zhou.
En Corée, au XVIIIème, c’est Jeong Seon, de l’école du sud, qui fait progresser la technique en proposant de sortir de son atelier pour peindre des paysages plus réalistes, comme « L’éclaircie du Mont Inwang après la pluie » (1751).

En Europe, c’est d’Angleterre au XIXème siècle que l’innovation va venir en la personne de Joseph Mallord William Turner. Ce jeune peintre talentueux fait de l’aquarelle le médium privilégié pour transmettre la lumière et représenter des paysages, innovant dans la technique pour atteindre un degré nouveau de transparence et de lumière : « Bolton Abbey, Yorshire » (1825), « Scene Bord de Loire » (1828) ou « Heidelberg » (1945).
Cependant, bien d’autres artistes se sont illustrés à travers des œuvres qui ont fait date, comme la « Nature Morte au pot bleu » (1906) de Paul Cézanne ou les aquarelles marines de Winslow Homer. Il est par ailleurs intéressant de noter que l’aquarelle a suivi la réflexion artistique générale tendant dès le début du XXème siècle vers l’abstraction. La « Première aquarelle abstraite » (1910) de Vassily Kandinsky démontre avec brio que l’aquarelle ne se cantonne pas aux paysages. On pourra citer dans ce sens la série « Blue » (1916) de Georgia O’Keffe. L’aquarelle se marie aussi très bien avec d’autres techniques : gouache ou huile. « La magie des poissons » (1925) de Klee en témoigne très bien et nombreux sont les artistes qui s’y sont adonnés : Marc Chagall, Edward Hopper et Helen Frankenthaler pour ne citer que les plus célèbres.

Evolution des techniques de l’aquarelle

Les toutes premières utilisations de l’aquarelle remontent à l’époque du Paléolithique, pour représenter la vie quotidienne sur les parois des grottes. Mais c’est dans un premier temps en Asie que la technique va se développer, soit à travers l’art naissant de la calligraphie, soit pour peindre des portraits ou des paysages. Les pigments naturels d’Asie de l’est sont alors dans les tons bruns.

En Europe, au Moyen-âge, c’est pour enluminer avec minutie les manuscrits que des moines érudits l’utilisent couramment. A partir de la Renaissance, la fabrication du papier se développe et avec elle l’aquarelle, qui se démocratise et devient une technique appréciées des artistes pour sa transparence, sa luminosité et sa facilité de transport. L’aquarelle devient le médium par excellence pour représenter la nature dans ce qu’elle a de plus fugitif : la lumière et les couleurs.

Au XIXème siècle, plusieurs artistes anglais s’emparent de cette technique et parmi eux William Turner, que nous évoquions plus tôt et à qui l’on prête l’innovation de verser directement les pigments sur le papier pour les étaler à sa guise avant de les fixer par adjonction d’eau. Deux techniques coexistent alors : celle du pinceau mouillé, classique, souvent associé à la gouache, et celle du pinceau sec, qui permet des intensités de couleurs plus fortes et l’obtention de surfaces striées.

Bien des variantes sont couramment utilisées par les artistes aquarellistes à travers le monde, l’une consistant par exemple à ajouter du sel à la peinture, pour donner une impression d’imperfection. Injustement taxée de technique facile pour amateur, l’aquarelle détient encore bien des ressources et des possibilités que les jeunes artistes d’aujourd’hui prennent à explorer un plaisir communicatif, et ça commence sur KAZoART !