Vous souhaitez offrir une oeuvre d'art ? Découvrez notre CARTE CADEAU

Estampe

KAZoART est parti à la recherche des plus belles estampes contemporaines et les a regroupées dans cette sélection unique d’estampes à acheter. L’estampe permet aux artistes contemporains d'imprimer en plusieurs exemplaires leurs œuvres de manière identique ou, au contraire, en y apportant des variantes au moment du processus d'impression. 

Filtrer la sélection
Only the lonely-2
Estampe (70 x 100)
Iris or n°1/20
Estampe (21 x 21)
Les yeux dans l'eau
Estampe (29 x 24)
Tranquille
45 €
Estampe (24 x 30)
Oliviers
130 €
Estampe (40 x 50)
14c2-2
400 €
Estampe (50 x 50)
Chez Giorgio de Chirico
Estampe (39 x 48)
14 c 2-3
400 €
Estampe (50 x 50)
Cribrum 15
Estampe (42 x 42)
7 x 3 bouddhas 1/5
Estampe (147 x 63)
Le bleu étiolé
Estampe (25 x 32)
Surface de la mer 18
Oeuvre sur papier (65 x 50)
Intersectiones 23
Estampe (42 x 42)
Beau temps à venise
Estampe (22 x 35)
Éviter le sens des mots
Estampe (25 x 32)
Only the lonely-3
Estampe (70 x 100)
Triangula stellata 07
Estampe (42 x 42)
En provence
190 €
Estampe (30 x 30)
Athanor
140 €
Estampe (50 x 50)
Ici ou là
70 €
Estampe (25 x 32)
Sur le pont
190 €
Estampe (27 x 27)
13 r2-3
Vendu
Estampe (65 x 50)
Capriccio japonais
Estampe (30 x 30)
Marée basse I
Estampe (50 x 50)
Cut 12
160 €
Estampe (14 x 19)
Algues vertes
500 €
Estampe (76 x 56)
Pivoines
180 €
Estampe (40 x 55)
Palimpseste
180 €
Estampe (39 x 48)
Fraternitas b 23
Estampe (42 x 42)
Vertigo I - 22
Estampe (42 x 42)
En plein soleil
Estampe (39 x 48)
Nuit à collioure
Estampe (50 x 50)
Le baiser (astral body)
Estampe (59 x 42)
Golshifteh II
Estampe (38 x 28)
Fleurs
150 €
Estampe (19 x 19)
Sly
Cecilia gallerani au café
Estampe (42 x 29)
Erasmus à rotterdam
Estampe (59 x 42)
Pommes de la discorde
Estampe (38 x 44)
Portrait de bambou
Estampe (40 x 40)
Venue d'orage
Estampe (100 x 100)
Fifties 14
165 €
Estampe (50 x 35)
Circuli mutabiles 18
Estampe (42 x 42)
Encore plus de lumière
Estampe (38 x 28)
Lumina VI
250 €
Estampe (42 x 42)
14 c2-1
400 €
Estampe (50 x 50)
Cut 10
220 €
Estampe (25 x 32)
Black monos - a9
Estampe (31 x 31)
Circuli mutabiles 34
Estampe (42 x 42)
Voir plus d'oeuvres

ESTAMPE

L'estampe est très utilisée par les artistes graveurs, leur permettant d'imprimer en plusieurs exemplaires leurs œuvres de manière identique ou, au contraire, en y apportant des variantes au moment du processus d'impression. KAZoART est parti à la recherche des plus belles estampes contemporaines et les a regroupées dans cette sélection unique. N'attendez plus une seconde pour explorer notre sélection éclectique !

 

Technique de l'estampe

Le terme "estampe" vient du mot italien stampa, qui signifie impression. Ainsi que son étymologie l'indique, l'estampe est l’œuvre résultant d'une impression d'une matrice (gravure) créée auparavant par l'artiste. Cette matrice, cette gravure peut être produite à partir de différentes techniques : technique de relief (taille d'épargne), technique de creux (taille-douce) ou le procédé à plat (lithographie).

Selon le type de technique choisie et le support utilisé, l'estampe peut être issue d'une xylographie (gravure sur bois), d'une linogravure (gravure sur linoléum) ou d'une chalcographie (burin, pointe sèche, eau-forte et manière noire). Souvent, une légende accompagne l'estampe. A partir du XVème siècle, ce sont des lettres latines gravées, qui précisent qui et pour quelle étape dans le processus telle personne est intervenue dans la production de l'estampe. A partir du XIXème siècle, ces lettres latines disparaissent au profit de marques manuscrites.

 

L'estampe dans l'Histoire de l'Art

Intimement liée à l'invention de l'imprimerie (XVème siècle), l'estampe est utilisée dans les livres sous forme d'illustrations pour animer la lecture ou sous forme d'affiches placardées ou distribuées dans les rues des villes et villages, participant à l'éducation d'une population principalement analphabète à cette époque.

Au XVIème siècle, seront produites des estampes où le détail y est exceptionnellement réaliste (ex : Le Chevalier, la Mort et le Diable). Aux XIXème et XXème siècles, les estampes japonaises (ex : Utagawa Hiroshige, Groupe de pèlerins dans un champ désolé d'herbes d'automne), caractérisées par l'absence de perspective, marqueront les esprits des artistes comme Paul Cézanne, Vincent Van Gogh ou encore Pablo Picasso, qui s'en inspireront pour créer leur langage plastique, écrivant de ce fait une nouvelle page de l'Histoire de l'Art. Ces estampes japonaises existent depuis le XVIIème siècle sous l'appellation ukiyo-e et connaissent leur apogée aux XVIIIème et XIXème siècles, notamment avec leur exportation vers l'Europe.

Au XIXème siècle, l'estampe évolue avec la lithographie qui est largement utilisée par les artistes tels que Claude Monet et Henri de Toulouse-Lautrec.