5 couples mémorables qui ont marqué l’Histoire de l’Art


KAZoART vous invite à (re)découvrir 5 couples mémorables qui ont marqué l’Histoire de l’Art. Coup d’œil sur ces simples collaborations artistiques qui ont donné lieu à des amours mythiques, teintées de passions invétérées, parfois soumises aux affres du temps ou aux infidélités douloureuses.

#1 Frida Kahlo et Diego Rivera

Frida Kahlo et Diego Rivera (Mexique, 1933)

Frida Kahlo et Diego Rivera (Mexique, 1933) / © Martin Munkácsi

Le couple formé par Frida Kahlo et Diego Rivera était atypique. C’était une relation passionnée et fusionnelle entre ces deux artistes, engagés dans la politique de leur pays, le Mexique et profondément attachés à leur terre natale. Mais ils étaient bien différents. La jeune Frida souffre très tôt de poliomyélite. Alors adolescente, elle est grièvement blessée à la suite d’un accident de bus. Elle parvient malgré tout à faire succomber Diego Rivera, un peintre reconnu, dès leur première rencontre en 1927.

Une grande histoire d’amour voit le jour malgré les infidélités à répétition de Diego. Ce couple dure jusqu’à la disparition de Frida, en 1954. L’histoire de deux êtres passionnés par la peinture, l’un particulièrement engagé dans la révolution mexicaine et l’autre, qui tente en vain de survivre face à ses angoisses et avec un corps qu’elle déteste plus que tout. « J’ai toujours envie de me suicider. Seul Diego m’en empêche. Car j’imagine que je pourrais lui manquer. » écrit-elle sur son lit d’hôpital.

#2 Niki de Saint Phalle et Jean Tinguely

Niki de Saint Phalle et Jean Tinguely (1968)

Niki de Saint Phalle et Jean Tinguely (1968) / © Jill Krementz

Lorsqu’ils se rencontrent en 1955, Niki de Saint Phalle et Jean Tinguely sont respectivement déjà mariés. Jeunes artistes à l’époque, la collaboration de ces deux sculpteurs les marque à tout jamais. Niki fait appelle à Jean Tinguely au moment où elle souhaite réaliser une sculpture. Elle a besoin de lui pour l’aider à souder une armature en fer. C’est le départ d’une belle aventure artistique, à la fois inspirante et inspirée, entre eux. Des œuvres communes naissent, à l’instar de la Fontaine Stravinsky à Paris ou encore le projet Hon, où les visiteurs peuvent pénétrer dans une Nana immense pour y découvrir, en outre, les œuvres de Tinguely.

Pendant cinq ans, leur relation est surtout amicale et artistique, avant qu’ils ne décident de s’installer ensemble dans les années 1960. « Nous sommes deux sculpteurs attachés l’un à l’autre, qui vivent dans deux mondes très différents, opposés dans les matériaux, opposés idéologiquement (…) ça fait un combat. On se combat. » affirme le sculpteur au sujet de sa partenaire Niki. Malgré ces divergences, ils se marient en 1971 mais n’auront jamais d’enfants.

#3 Camille Claudel et Auguste Rodin

Camille Claudel rencontre Auguste Rodin à 19 ans et devient son élève quelques années plus tard. Apprentie sculptrice, elle est très vite considérée par son maître comme la praticienne la plus ingénieuse. Camille l’aide dans la réalisation de quelques-uns de ses chefs-d’œuvre, à l’image des Bourgeois de Calais et La Porte de l’Enfer. Seulement un détail cloche : Rodin s’attribue exclusivement la paternité de ses sculptures ! Ce qui n’empêche pas cette dernière de succomber aux charmes de son maître. Lancée dans cette relation tumultueuse, Camille supporte de plus en plus mal la lâcheté de cet homme. Il partage déjà sa vie avec un ancien modèle, Rose Beuret.

Puisque Rodin ne met pas un terme à cette autre relation, Camille le quitte et désire plus que tout être une artiste à part entière. Mais l’esprit de Rodin continue de la hanter. Dans L’Âge Mûr, elle se représente agenouillée et implorante face à un Rodin qui l’a délaissée. Les années passent et Camille Claudel va de plus en plus mal. Loin d’être épargnée par la folie et la misère, elle se fait interner sous l’impulsion de sa mère en 1913. Elle passe les trente dernières années de sa vie enfermée et sans aucune envie de sculpter. Auguste Rodin, malgré son inquiétude pour son ancienne disciple et amante, ne viendra jamais lui rendre visite.

#4 Dora Maar et Pablo Picasso

 

Dora Maar et Pablo Picasso

Dora Maar et Pablo Picasso

En plus de la peinture, Pablo Picasso avait une grande passion pour les femmes. Parmi les sept avec qui il a partagé sa vie, une a su tirer l’épingle de son jeu : Dora Maar. Cette photographe a alors 28 ans lorsqu’elle rencontre le peintre dans les années 1930. Très inspirée par son aîné de 26 ans, Dora affirme avec conviction que son amant est un véritable maître. Mais elle se retrouve peu à peu prisonnière du succès et de l’emprise de Picasso. Pourtant à leur rencontre, Picasso se remet difficilement de sa séparation avec son ex-épouse Olga. La jeune Dora insuffle au peintre cubiste un nouvelle énergie artistique.

Au moment où la guerre civile espagnole éclate, Dora assiste à la naissance d’un véritable chef-d’œuvre, Guernica. Or l’histoire ne s’arrête pas là… Picasso n’est pas libre. Pire encore, il vient d’avoir une fille avec Marie-Thérèse Walter, sa compagne officielle. Dévouée jusqu’au bout, Dora Maar abandonne la photographie pour s’initier à la peinture. Mais leur relation bascule et elle devient une proie facile pour Picasso. Il n’y a qu’à voir Dora et le Minotaure et La Femme qui pleure pour comprendre ce que Picasso ressent vis-à-vis d’elle. Il la quitte pour Françoise Gilot, plongeant ainsi son ancienne muse dans une dépression sans précédent.

#5 Salvador et Gala Dali

Salvador et Gala Dali (New York, 1947)

Salvador et Gala Dali (New York, 1947)

50 ans. C’est le nombre d’années que Salvador Dali et Helene Diakonova, dite Gala, ont passé ensemble. Leur rencontre tient en un coup de foudre, immédiat, à l’été 1929. Gala est déjà mariée au poète Paul Eluard avec lequel elle a une petite fille. Tout se passe très vite et Dali voit en cette femme une véritable muse, une inspiration folle. Gala devient la raison de créer du peintre surréaliste. Elle quitte son mari et leur enfant pour ne s’adonner qu’à cette nouvelle histoire d’amour où l’art y trouve toute sa place. Les deux amants se marient en 1958 et laissent derrière eux le souvenir d’un couple mythique de l’histoire de l’art. En dépit des conflits qui les opposent, et malgré le comportement parfois volage de Gala, authentique séductrice, leur histoire s’éternisera jusqu’à la fin.

Inscrivez-vous à la newsletter KAZoART

Vous souhaitez recevoir régulièrement les nouveaux articles et les actus de KAZoART ? Inscrivez-vous à notre newsletter !

15€ offerts pour toute nouvelle inscription.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *