L’estampe : le terme regroupe tous types d’images imprimées d’après un original créé par l’artiste. Gravure sur bois, sur métal, pochoirs… les techniques sont variées et nombreuses. L’invention de la gravure remonte au VIIe siècle en Chine, et depuis, les artistes ont créé une multitude d’estampes passionnantes. KAZoART vous propose un petit tour d’horizon à travers l’Histoire, pour découvrir 5 œuvres estampées véritablement iconiques !

#1 Le Rhinocéros de Dürer

estampes rhinocéros kazoart
Albrecht Dürer, Rhinocéros, gravure sur bois, 1515, British Museum, via Wikimedia Commons

Cette gravure sur bois (xylographie) de Dürer n’est peut-être pas très connue du grand public, pourtant, à son époque, au 16e siècle, elle fut une star ! En effet, elle représentait le premier rhinocéros vivant vu en Europe depuis l’époque romaine, à une époque où ce type d’animal nous est, de plus, bien inconnu. Dürer n’avait pourtant jamais vu le fameux mammifère ! Le roi du Portugal, qui possédait le rhinocéros, voulut l’envoyer en cadeau au Pape ; malheureusement, la pauvre bête mourut dans le naufrage du navire qui la transportait…

#2 La Vague d’Hokusai

vague estampes kazoart
Hokusai, La Grande Vague de Kanagawa, vers 1830, MET, Via Wikimedia Commons

La Vague d’Hokusai est une gravure sur bois utilisant la technique du nishiki-e. Elle fait partie du courant de l’ukiyo-e (terme japonais signifiant  » image du monde flottant « ). Elle eut beaucoup de succès au Japon car elle mélangeait perspective japonaise et occidentale. La Vague fait partie de la série tout aussi célèbre des « 36 vues du Mont Fuji ». Les peintres impressionnistes français s’en inspirèrent, 50 ans plus tard, lorsqu’ils commencèrent à travailler sur la couleur.

#3 Les caricatures de Daumier

Daumier Kazoart estampes
LIthographies d’Honoré Daumier : Victor Hugo (1849) et Le passé, le présent, l’Avenir (Louis Philippe d’Orléans) (1834), Via Wikimedia Commons

Honoré Daumier, qui était également peintre, était à l’époque très connu pour ses caricatures parues dans les journaux, notamment Le Charivari et La Caricature. Hommes politiques, artistes, bourgeois… tout le monde y passait. Il maitrisait parfaitement la gravure – surtout la lithographie – mais aussi la sculpture. Aujourd’hui encore, ses caricatures sont toujours aussi savoureuses !

#4 L’affiche du Chat Noir

Chat noir kazoart estampes
Affiche de la Tournée du Chat Noir de Rodolphe Salis, par Théophile-Alexandre Steinlen, 1896, chromolithographie, Via Wikimedia Commons

Le Chat Noir était un cabaret de Montmartre, fondé en 1881 par Rodolphe Salis. De nombreux artistes s’y rendaient, et il reste aujourd’hui un symbole du Paris Bohème de la fin du 19e siècle, où art et fête se mélangeaient. L’affiche de la Tournée du Chat Noir, réalisée dans ce style publicitaire propre à cette époque, avec un nombre de couleurs restreinte, est un incontournable du pittoresque parisien.

#5 Les Marilyn de Warhol

estampes kazoart marilyn
Andy Warhol, 10 Marilyn, 1967, MoMA

Pour réaliser ses Marilyn, Andy Warhol utilisait la technique de la photographie sérigraphiée sur toile. Ici, le visage de Marilyn Monroe, issu d’une photographie promotionnelle pour le film Niagara, est reproduit maintes fois, comme un un simple motif de papier peint. Warhol commença les séries de Marylin en 1962, après la mort de l’actrice. Les œuvres de Warhol dénoncent le pouvoir excessif de l’image au sein de la société de consommation, s’inscrivant ainsi pleinement dans le courant Pop Art.