5 sculpteurs contemporains incontournables 1


Cette semaine, KAZoART met en lumière 5 sculpteurs contemporains incontournables ! Chacun à sa façon traduit un univers et porte une réflexion sur l’espace à investir. Plus encore, des initiatives originales naissent dans la sculpture contemporaine et démontrent ainsi que cet art ne dépend plus des conventions académiques mais s’évertue et s’élève vers de nouvelles pratiques.

#1 Rabarama • Italie

Rabarama, Abbandono (sculpture en marbre)

Rabarama, Abbandono (sculpture en marbre)

La démarche artistique de Rabarama fait naître des œuvres pour le moins gigantesques ! Sculptrice italienne née en 1969, Paola Epifani a d’abord étudié à l’Ecole des Beaux-Arts de Trévise avant de poursuivre son apprentissage à l’Académie des Beaux-Arts de Venise. Depuis les années 90, son œuvre a été exposée plus d’une centaine de fois à travers le monde ! Mieux encore, Rabarama a participé à la 54ème édition de la Biennale de Venise en 2011 durant laquelle elle a exposé Abbandono, immense sculpture en marbre blanc.

Rabarama, sculpture

Rabarama, sculpture

Femmes, hommes, créatures hybrides, l’imagination de Rabarama est sans limite quant à l’identité et la nature de ses sujets. Les poses varient, les motifs aussi. La peau de ces individualités en bronze est tatouée, bariolée de symboles tels que des lettres, des chiffres, des pièces de puzzles ou encore des petites bandelettes. Ces personnages nus sont particulièrement proches de la terre, à l’image d’un retour à l’origine, à une nature primitive.

#2 Jaume Plensa • Espagne

Jaume Plensa, Sanna / © Sébastien Ortolla pour 20 minutes

Jaume Plensa, Sanna / © Sébastien Ortolla pour 20 minutes

Né en 1955 à Barcelone, Jaume Plensa a consacré sa vie au monde de l’art. Il a notamment été professeur à l’École des Beaux-Arts à Paris et est régulièrement invité à donner des cours à l’Ecole de l’Art Institute de Chicago. Dans les années 90, sa carrière d’artiste est maintes fois saluée, aussi bien en Espagne que dans le reste du monde. Il est entre autres fait Chevalier des Arts par le Ministère français de la Culture en 1993.

Jaume Plensa, Spiegel 2010 / @Jaume Plansa

Jaume Plensa, Spiegel 2010, The Toledo Museum of Art, Ohio, USA

L’œuvre de Jaume Plensa a évolué avec le temps. Il intègre progressivement à ses sculptures une réflexion sur la lumière et les mots. Il réalise ses sculptures aussi bien à partir de matériaux de récupération tels que le bronze, le fer et le cuivre, qu’avec des matériaux alternatifs comme le verre, le plastique ou le béton. Plusieurs villes dans le monde ont accueilli l’œuvre du sculpteur espagnol. Souvent au beau milieu de places très passantes, les personnages monumentaux de Plensa observent le tumulte urbain en silence. Composés de lettres ou de chiffres, ils s’immiscent au cœur des foules ou règnent en maître sur de grands espaces verts.

 #3 Genco Gülan • Turquie

Genco Gülan, Dark Vador

Genco Gülan, Dark Vador / © Genco Gülan

Artiste originaire de Turquie, Genco Gülan est né en 1969. En 1997, il fonde le Musée d’art contemporain à Istanbul, ville dans laquelle il travaille et réside par ailleurs. Sa démarche artistique allie art et biotechnologie. Pour cause, l’artiste mise beaucoup sur les nouvelles technologies  et l’apport des médias dans la création artistique. Selon Genco Gülan, l’intelligence artificielle ne saurait que trop bien bouleverser les arts et la vie plus largement.

Genco Gülan, Mr Diana

Genco Gülan, Mr Diana / © Genco Gülan

Dans l’univers de Genco Gülan, les figures historiques ou les personnages de fiction emblématiques sont étonnamment remaniés. Comme en témoigne la série Future Archaelogy avec ce détournement de Zeus, dont la tête a été rajoutée au corps de Diana, ou encore Dark Vador arborant une tenue antique.

#4 Jonty Hurwitz • Afrique du Sud

Jonty Hurwitz, Rejuvenation (2008)

Jonty Hurwitz, Rejuvenation (2008) / © Niina Keks, Otto Pierotto, Richard Ivey

L’artiste sud-africain Jonty Hurwith bouscule les perspectives et le résultat est particulièrement saisissant. Son secret ? L’anamorphose. En d’autres termes, il s’agit d’une forme que l’on ne peut voir correctement uniquement selon un point de vue précis ou à l’aide d’un réflecteur, comme c’est le cas pour cet artiste. Pour réaliser ses créations trompeuses, Jonty Hurwith commence par scanner son objet original avant de conceptualiser sa sculpture sur des logiciels de 3D. Plusieurs mois sont nécessaires pour faire naître ses œuvres en cuivre ou en résine ! Une fois l’œuvre achevée, un miroir cylindrique est indispensable pour que la reformation de l’objet ait lieu, magie !

Jonty Hurwtiz, Nano sculpture (2014)

Jonty Hurwtiz, Nano sculpture (2014)

L’artiste connaît bien le monde de l’industrie numérique et a d’ailleurs suivi une formation d’ingénieur à Johannesbourg. Il oscille ainsi entre l’art et la science, ne reculant devant aucune limite pour créer ses sculptures uniques. Preuve une nouvelle fois avec ses nano-sculptures, probablement les plus petites sculptures au monde. Jonty Hurwith a réussi l’exploit de créer des sculptures en 3D invisibles à l’œil nu ! C’est grâce à la lithographie multiphotonique, habituellement réservée aux nanotechnologies, qu’il est parvenu à faire naître ces personnages miniatures… En 2015, il s’est notamment vu décerner le prix du Guinness World Records pour la plus petite sculpture de forme humaine.

#5 Paige Bradley • Angleterre

Paige Bradley, Expansion (sculpture bronze avec électricité) / © Paige Bradley

Paige Bradley, Expansion (sculpture bronze avec électricité) / © Paige Bradley

Paige Bradley est une artiste américaine reconnue dans le monde entier. Sa reconnaissance est particulièrement due à l’un de ses projets artistiques, Expansion. La sculpture phare du projet est un corps féminin en bronze électrique de laquelle émanent quiétude, repos et méditation. Si le corps est aujourd’hui fissuré et permet ainsi de libérer des rayons de lumière, cela n’a pas toujours été le cas. Paige Bradley a intentionnellement fait tomber sa statue pour créer cette craquelure. C’est aujourd’hui l’une des œuvres les plus admirées dans le monde.

Paige Bradley, Balance, life / © Paige Bradley

Paige Bradley, Balance, life / © Paige Bradley

Plus généralement, l’œuvre de Bradley démontre aisément la fusion entre la spiritualité et l’émotion humaine. Elle explore ainsi une forme de libération, d’évolution, de découverte de soi où chacun est maître de son corps et de sa conscience. En 1996, elle réalise Balance, sa première sculpture. Pour ce faire, elle prend la pose dans un miroir et sculpte son reflet, ne pouvant se permettre de sculpter à partir d’un modèle. Cette première œuvre retranscrit la liberté d’être elle-même, de se créer son propre univers artistique, où la sphère, tantôt symbole d’équilibre, de patience ou d’humanité, sublime la Vie.

Inscrivez-vous à la newsletter KAZoART

Vous souhaitez recevoir régulièrement les nouveaux articles et les actus de KAZoART ? Inscrivez-vous à notre newsletter !

15€ offerts pour toute nouvelle inscription.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “5 sculpteurs contemporains incontournables