56ème biennale de Venise : « Rêvolutions » Française


Du 9 mai au 22 novembre 2015 se tiendra à Venise la 56ème biennale internationale d’art contemporain. Okwui Enwezor est le commissaire de cette biennale intitulée « tous les futurs du monde » qui aura lieu principalement à la Giardini (lieu des principaux pavillons) et à l’Arsenal de Venise. KAZoART vous en dit plus sur cet événement incontournable de l’art contemporain où les manifestations visuelles et plastiques présentées par les artistes inviteront le visiteur à émettre une réflexion concernant les apparences des préoccupations mondiales.  

Vue de Venise, photographie de Radomil, CC BY-SA 3.0 - Biennale de Venise

Vue de Venise, photographie de Radomil, CC BY-SA 3.0

Pourquoi tant d’empressement autour de la Biennale de Venise ? 

Depuis sa création en 1893, année de commémoration des noces d’argent du roi Umberto et de la reine Marguerite de Savoie, la biennale de Venise est devenue la référence en matière d’exposition internationale d’art contemporain en Europe ! Chaque année, les pays représentés, plus d’une cinquantaine dont la France, l’Allemagne, l’Italie, le Japon et l’Irlande,  proposent un projet d’un artiste contemporain dans l’un des domaines suivant : art, architecture, danse, cinéma ou musique. En tant que véritable compétition, même si y être représenté est en soit une véritable distinction, l’heureux gagnant se verra décerner le fameux Lion d’Or.

Céleste Boursier-Mougenot (© Eliot Wyman 2010) et Emma Lavigne (© Hervé Véronèse) - Biennale de Venise

Céleste Boursier-Mougenot (© Eliot Wyman 2010) et Emma Lavigne (© Hervé Véronèse)


Un Pavillon français très inspiré

Cette année, la France sera représentée par l’artiste plasticien et musicien Céleste Boursier-Mougenot avec son projet « Rêvolutions », sous la direction d’Emma Lavigne (directrice du Centre Pompidou-Metz). Si le secret est de mise avant l’ouverture, l’artiste a déjà évoqué en avant-première l’expérience que sera amenée à vivre le visiteur au sein de son installation  prenant place au Pavillon français qui, pour l’occasion, se verra métamorphosé !

Le pavillon français, photographie de Jean-Pierre Dalbéra, CC-BY-2.0 - Biennale de Venise

Le pavillon français, photographie de Jean-Pierre Dalbéra, CC-BY-2.0

Imaginez un îlot « onirique et organique » où les arbres, se mouvant avec élégance, conçoivent une mélodie. Un espace fermé où il fait bon de se lover dans des canapés. Un lieu où les nuages et les arbres s’immiscent dans l’espace grâce à deux cameraobscura les projetant en image inversée. De quoi perdre ses repères un instant, de se plonger dans un « rêve » en plein « évolution » où la nature et la technologie s’unissent mélodieusement.  C’est ça, la « Rêvolutions » française de la 56ème  biennale de Venise !

Pour ceux qui manqueraient cette installation de Céleste Boursier-Mougenot à la 56ème biennale de Venise, une exposition lui sera consacrée au Palais de Tokyo du 24 juin au 13 septembre 2015. Notons qu’il exposera une de ses installations au Centre Pompidou de Metz à partir du 3 juin jusqu’au 28 septembre 2015 dans l’espace Forum clinamen.

Inscrivez-vous à la newsletter KAZoART

Vous souhaitez recevoir régulièrement les nouveaux articles et les actus de KAZoART ? Inscrivez-vous à notre newsletter !

15€ offerts pour toute nouvelle inscription.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>