Art et numérique : 5 innovations décoiffantes 1


On n’arrête plus le progrès ! Le numérique est de plus en plus présent dans nos vies, et s’invite même à présent dans le domaine culturel et le monde de l’Art. Découverte de l’histoire de l’art, nouvelles façons d’apprendre ou de visiter, création par l’intelligence artificielle, … Découvrez ces 5 innovations étonnantes, mêlant art et numérique !

1. Google Arts & Culture

En 2011, Google a créé un service en ligne, Google Art Projet, qui permet de visiter virtuellement les collections de certains musées.  La plate-forme, à présent intitulée Google Arts & Culture, propose aujourd’hui de visiter virtuellement plus de 1000 musées dans 70 pays, dont le château de Versailles, le MoMA, la National Gallery, la Galerie des Offices ou encore le Musée Reina Sofia. Disponible également sur smartphone, le visiteur virtuel peut notamment zoomer à volonté sur des tableaux en très haute résolution. Des visites virtuelles des lieux sont même disponibles pour certains musées, pour une immersion totale !

google arts & culture

> Google Arts & Culture

2. L’art et la réalité virtuelle

En 2017, il est possible de créer, peindre, sculpter, grâce à des casques de réalité virtuelle et leurs applications associées, telles que Oculus Medium ou la très connue Google Tilt Brush. Certains artistes, notamment de street art, se sont essayés à l’exercice. On pourrait imaginer à l’avenir de véritables expositions de créations en 3D proposées aux visiteurs à l’aide de casques de réalité virtuelle !

Certains artistes choisissent aussi d’immerger les visiteurs dans leurs œuvres, comme par exemple l’artiste italien Fabio Giampetro et son exposition « Hyperplanes of Simultaneity ». Le visiteur y était plongé dans une œuvre peinte, à l’aide d’un casque de réalité virtuelle. Elle a d’ailleurs remporté le Lumen Prize en 2015. Cette pièce en réalité virtuelle se proposait d’explorer les mystères de l’espace et du temps.

Mais la réalité virtuelle se met aussi au service des musées ! Au Musée des Arts Décoratifs et du Design de Bordeaux, il est possible, grâce à Pietro Alberti, un artiste suisse, de redécouvrir (jusqu’au 14 janvier 2018) le Salon de compagnie de l’Hôtel de Lalande où est installé le musée. Grâce à des casques HTC Vive, le visiteur découvre la pièce sous un nouveau jour, au fil de différentes séquences qui modifient l’espace et les sensations…

3. La restauration et la fabrication d’œuvres en 3D

L’exemple le plus marquant de l’utilisation de l’impression 3D dans le domaine de l’Art est sans doute celui du fauteuil de la reine Marie-Antoinette pour le Château de Versailles. Le fauteuil, dont une partie du dossier avait été abimé durant la Révolution, a été scanné pour créer un moule s’adaptant à la partie manquante. La pièce a ensuite été imprimée en 3D, puis peinte et placée sur le fauteuil.. qui a alors retrouvé toute son intégrité !

article_marieantoinette5

Autre exemple des liens entre art et numérique, aux Pays-Bas, grâce à la photo haute résolution ainsi qu’à l’impression 3D, le Musée Van Gogh a réussi à reproduire 4 chef d’œuvre du maître. Les copies sont tellement parfaites que même les coups de pinceaux sont reproduits à l’identique… Bluffant !

> Plus d’infos en vidéo

4. La Micro-folie

La Micro-Folie est une sorte de petit musée itinérant coordonné par la Cité des Sciences de la Villette. La micro-folie a déjà posé ses bagages à Sevran en janvier dernier, puis à Lille en juin. Le lieu propose aux visiteurs, petits et grands, de découvrir sous forme numérique (tablettes, écrans géants, réalité virtuelle…), 250 chefs-d’œuvre de huit institutions et musées nationaux. Une belle initiative pour tous ceux qui n’ont pas accès directement à l’offre culturelle !

> Plus d’informations sur la Micro-Folie

5. L’Atelier des Lumières

Le 13 avril 2018 ouvrira un tout nouveau centre d’art numérique, baptisé « l’Atelier des Lumières », au cœur du 11e arrondissement de Paris, dans une ancienne fonderie. Le lieu souhaite proposer une expérience immersive à ses visiteurs : des projections géantes de tableaux sur le sol et les murs, de plus de 10m2 de haut. La première exposition prévue, « Klimt et Vienne », plongera le visiteur dans l’art viennois durant 30 minutes, à l’aide de musique et de 120 vidéoprojecteurs… On adore !

> Plus d’informations sur l’Atelier des Lumières

Inscrivez-vous à la newsletter KAZoART

Vous souhaitez recevoir régulièrement les nouveaux articles et les actus de KAZoART ? Inscrivez-vous à notre newsletter !

15€ offerts pour toute nouvelle inscription.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Commentaire sur “Art et numérique : 5 innovations décoiffantes

  • Armajay

    Etant moi même artiste numérique, je suis heureux de constater sa place à part entière parmi les autres formes d’art. Cependant la route sera encore longue à mon avis, avant que cela reconnu complètement (à l’image de la B.D)