Art et Numérique : 5 initiatives originales et innovantes


Le numérique a le vent en poupe dans le monde de l’art. Tableaux animés en 3D, casques d’immersion dans un univers artistique et galeries en ligne : Art et Numérique n’ont jamais été autant associés ces dernières années. De quoi plaire aux nouvelles générations et ouvrir le monde de l’art au plus grand nombre.

“Daydream v.2”, l'architecture virtuelle du Studio Nonotak

“Daydream v.2”, l’architecture virtuelle du Studio Nonotak © Télérama

L’avènement du numérique et du web 2.0 ont bouleversé nos modes de communication, mais aussi le monde de l’art. La réalité augmentée ou encore les musées en ligne font à présent partie des médiums utilisés pour rendre l’art plus accessible et contribuent même à changer notre rapport à l’art. En vendant des œuvres directement en ligne, KAZoART participe pleinement à ce nouvel écosystème. Cette semaine, nous vous proposons d’ailleurs de faire le tour des initiatives digitales originales et surprenantes.

#1 Toucher des objets d’art grâce à une interface à ultrasons

Vous rêviez de pouvoir toucher des objets lors de vos visites aux musées ? Grâce à l’université de Bristol et la start-up UltraHaptic, cela devient possible ! Cette innovation repose sur un système d’ultrasons, qui viennent perturber les molécules d’air. Il est ainsi possible pour le visiteur de toucher virtuellement une oeuvre en 3D, par exemple un bas relief ou une sculpture, à l’aide d’un casque immersif ou de lunettes 3D. Cette immersion vous permettra d’avoir l’impression de toucher réellement les objets exposés, tout en contrôlant vos gestes grâce le miroir du téléviseur situé face à vous.

Interface pour toucher des objets virtuels

Interface pour toucher des objets virtuels © E-tourisme

#2 Le Musée de l’art volé

Adepte des nouvelles technologies, l’artiste Ziv Schneider a monté un projet de musée unique en son genre : le Musée de l’art volé. 100% virtuel, ce musée peut se visiter à l’aide du casque Oculus Rift. Il permet de découvrir des œuvres perdues, volées ou détruites en s’appuyant sur les listes du FBI et d’Interpol. Les « visiteurs » peuvent être accompagnés par un audioguide, comme dans un musée physique, pour avoir plus d’informations sur les œuvres exposées. Trois expositions ont déjà été créées : L’art pillé en Afghanistan, L’art pillé en Irak et Les célèbres tableaux volés . Il ne reste plus qu’à attendre son ouverture officielle pour découvrir des trésors qui ne seront dorénavant plus oubliés.

Visite du Musée de l'art volé

Musée de l’art volé © La Boîte verte

#3 ART140 : Une communauté pour parler d’art

Vous rêviez de pouvoir discuter librement d’art en ligne sans avoir peur d’être jugé pour votre opinion ? Le MoMA de New York s’est associé à l’agence digitale Possible pour lancer en mars 2014 un site Web et un compte Twitter, intitulés ART140 (@artoneforty), invitant les internautes à s’exprimer librement sur l’art, les artistes les oeuvres qu’ils apprécient, etc. Le but est ainsi de décloisonner le monde l’art en le rendant accessible aux amateurs d’art qui sont trop souvent intimidés pour donner leur avis sur ce sujet.

Art140

Art140 © Le Club de l’Innovation et Culture France

#4 Moon : La création collaborative virtuelle

Les artistes Olafur Eliasson et Ai Weiwei se sont associés pour créer une plate-forme participative : une lune virtuelle. Il s’agit d’un site Internet où chacun peut dessiner, écrire ou tagguer à sa guise sur le thème de la liberté d’expression. Une simple inscription sur le site est nécessaire pour prendre part à ce projet initié en novembre 2013. Il a d’ailleurs été plébiscité par le public, puisqu’il compte aujourd’hui plus de 5,6 millions de « J’aime » sur Facebook.

Le leitmotiv du site, affiché en homepage, met en avant la volonté des artistes de créer et de s’exprimer ensemble par-delà les frontières grâce aux innovations numériques : « Be a part of the growing community to celebrate how creative expression transcends external borders and internal constraints. We are in this world together. Ideas, wind, and air no one can stop. »

Oeuvre d'Olafur Eliasson sur la plate-forme Moon

Oeuvre d’Olafur Eliasson sur la plate-forme Moon © Olafureliasson.net

#5 Love Art : L’art sur son mobile

En juillet 2009, la National Gallery de Londres a lancé l’application « Love Art » disponible sur iPhone et iPod Touch, permettant de contempler 250 tableaux de sa collection permanente d’artistes connus, tels que Renoir, Leonard de Vinci ou Rembrandt. En outre, près de 200 minutes de commentaires audio sont disponibles pour que l’internaute puisse profiter de l’expertise d’écrivains, d’artistes, de spécialistes et même de l’ancien directeur de ce musée, Nicholas Penny.

Application Love Art par la National Gallery

Application Love Art par la National Gallery © Knowyourmobile

Inscrivez-vous à la newsletter KAZoART

Vous souhaitez recevoir régulièrement les nouveaux articles et les actus de KAZoART ? Inscrivez-vous à notre newsletter !

15€ offerts pour toute nouvelle inscription.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>