Une œuvre d’art sans lumière, c’est comme un orchestre en sourdine : impossible de bien en profiter ! L’éclairage est primordial pour mettre en valeur vos œuvres d’art préférées sans les abîmer. Et pourtant, installer un bon éclairage n’est pas si simple ! Il faut trouver l’angle parfait, et la lumière la plus juste. Conscient que l’éclairage est un art, KAZoART vous propose quelques conseils pour éclairer votre œuvre d’art et lui donner la place qu’elle mérite !

Comment éclairer une Œuvre d’art ? Les points importants :

1# Lumière artificielle ou naturelle ?

Comme nous l’avions évoqué dans un précédent article sur la protection des œuvres d’art, les couleurs sont photosensibles : le rayonnement et la chaleur des UV les détériorent. On dit alors qu’elles « passent ». Et lorsqu’elles sont passées, les couleurs ne reviennent plus !

Pour une oeuvre exposée, prévoir un store - Apartment Therapy© - KAZoART
Pour une oeuvre exposée, prévoir un store – Apartment Therapy©

Il vaut donc mieux prévenir en prenant soin de ne pas exposer les œuvres d’art directement à la lumière du jour. Il n’est pas non plus nécessaire de les en priver complètement : une lumière indirecte ne présente pas de danger particulier.

2# Choisir l’emplacement

L’emplacement idéal dépend d’abord de la pièce. A moins d’être orienté au nord, le mur face à la fenêtre n’est pas recommandé. En revanche, un mur perpendiculaire à celle-ci et qui ne recevrait jamais directement les rayons du soleil convient très bien.

Marie-Astrid Grivet sur KAZoART.com

Au dessus du canapé, par exemple, à hauteur de regard. Lorsque l’œuvre arrive dans la pièce, vous devez penser à chaque élément de l’éclairage déjà présent (plafonnier, lampes en pied, spots, etc.). Des rayons mal dirigés peuvent plonger l’œuvre dans une zone d’ombre ou projeter vers elle des rayons qui ne rendent pas justice aux couleurs.

3# L’ampoule idéale pour éclairer une œuvre d’art

Les avancées technologiques en matière d’ampoules et d’économie d’énergie ont eu des retombées positives dans le monde de l’art. Les anciennes ampoules dégagent beaucoup de chaleur et un rayonnement dont la couleur est souvent nuisible aux pigments. Deux types d’éclairage aujourd’hui mettent les œuvres d’art en valeur sans leur nuire :

Ampoule LED - blog alterhome© - KAZoART
Ampoule LED – blog alterhome©
  • La fibre optique présente l’avantage de pouvoir être orientée à la demande. Les lentilles spéciales, disponibles dans les magasins éclairagistes permettent de concentrer la lumière sur des points de l’œuvre qu’on souhaiterait voir mis en avant.
  • Les ampoules LED sont probablement la solution la plus efficace pour mettre les œuvres en lumière sans les faire pâlir. Elles offrent une lumière douce, dépourvue de rayonnement UV et ne produisent pas de chaleur. L’œuvre est très bien mise en valeur, le rendu des couleurs et des reliefs est très fidèle et les risques de détérioration baissent considérablement.

4# Éclairage général VS. éclairage individuel

Une fois l’ampoule idéale trouvée, il faut se pencher sur la question de la source de l’éclairage. En effet, selon la configuration de la pièce, le nombre et la taille des œuvres, plusieurs solutions sont envisageables. Vous pouvez opter pour un éclairage général ou individuel.

  • L’éclairage général apporte une atmosphère lumineuse à toute une zone. Pour plusieurs œuvres, par exemple, c’est une bonne solution. Il existe deux catégories : les rails de spots et les spots encastrés dans le plafond. L’avantage des spots encastrés est d’être très discret. Les deux proposent des options permettant de moduler l’intensité de la lumière.

Angle d'éclairage - decoho© - KAZoART
Angle d’éclairage – decoho©
  • L’éclairage individuel, avec un faisceau adapté à l’œuvre, offre plusieurs options. Vous pouvez choisir, tout simplement, de placer proche de l’œuvre une lampe en pied. Il faut veiller à ce que le rayon ne se réfléchisse pas sur l’œuvre. On dit que sur un axe vertical, il faut placer la lampe sur un angle de 30° par rapport au tableau, en tenant compte de sa largeur.
Eclairage individuel - Decoho.com© - KAZoART
Eclairage individuel – Decoho.com©

Vous pouvez aussi prévoir un éclairage fixé directement au dessus de l’œuvre, et dirigé vers elle, comme dans une exposition. Très efficace, l’œuvre devient le centre de tous les regards dès qu’on entre dans la pièce.

Enfin, le spot cadreur est calibré pour éclairer l’œuvre selon ses dimensions. Cela suppose des réglages assez précis pour que la dioptrie des lentilles soit exactement ciblée sur l’œuvre en fonction de ses dimensions et de la distance qui sépare la lampe de l’œuvre. Un peu de travail de mise en place pour un résultat particulièrement satisfaisant.

Oeuvre éclairage naturel et artificiel - myscandinavianhome© - KAZoART
Oeuvre éclairage naturel et artificiel – myscandinavianhome©

5# L’œil De Wendel : l’éclairage parfait

C’est le choix des professionnels. Pour une œuvre d’une grande valeur, c’est le meilleur investissement possible, car cet éclairage isole l’œuvre et la met en valeur jusque dans les moindres détails.

La lumière semble émaner de l’œuvre elle-même. Il s’agit d’un dispositif assez complexe à base de lentille, de miroirs et de condenseur et qui demande d’être installé par des professionnels. Pour réduire l’espace occupé, il peut être dissimulé dans un faux plafond ou un élément du mobilier de la pièce. Comme dans un musée, l’œuvre est isolée dans un support qui la préserve en même temps des UV, de la chaleur et de l’humidité.


Et si le coup de cœur était pour aujourd’hui ?
Notre équipe vous aide à dénicher la perle rare dans notre catalogue, contactez-nous !