Choisir une œuvre d’art fait appel à de nombreux critères, qu’ils soient purement émotionnels ou plus rationnels, mais c’est toujours un moment intime et passionnant ! Puis vient la question de l’encadrement : encadrer ou ne pas encadrer une œuvre d’art ? Et si oui, comment choisir le cadre idéal ? À qui faire appel ? Faisons le point sur les solutions pour profiter et valoriser au mieux vos œuvres d’art !

Encadrer une œuvre d’art : est-ce vraiment indispensable ?

Répondre à cette question nécessite de prendre en compte à la fois vos goûts personnels et des aspects plus prosaïques tels que le support de l’œuvre. Plus celui-ci est mince et fragile, plus l’œuvre risque de s’abîmer avec le temps.

Les œuvres sur papier (photos, dessins, gravures…) en particulier, sont vulnérables à presque tout : humidité, chaleur, vent, poussière, taches … Si vous les aimez et souhaitez les conserver longtemps, vous n’avez dès lors pas vraiment le choix : il faut les encadrer !

Une toile sur châssis, une œuvre sur bois, ou autre support rigide, en revanche, sont plus résistantes aux outrages du temps. Hormis la poussière, qui n’épargne pas même l’art, et l’humidité, qui n’a de respect pour rien, vous pouvez espérer profiter longtemps de votre œuvre une fois cette dernière accrochée au mur, moyennant un petit dépoussiérage de temps en temps. Certaines toiles ou certains artistes, d’ailleurs, revendiquent une posture de libération des cadres, avec toute une symbolique sociale.

Cadres standards : l’art de la discrétion

De nombreuses grandes enseignes de décoration et de bricolage proposent leurs modèles de cadres standardisés et bon marché, avec des styles et des formes pensés pour satisfaire les exigences pratiques et esthétiques du plus grand nombre.

Les formats des œuvres sur papier (photos, gravures, …) étant souvent standardisés, vous aurez souvent facilité à trouver un cadre à la taille de son œuvre, entre 10×15, le plus petit, et 70×100, le plus grand. Il existe une bonne vingtaine de tailles entre ces deux extrêmes. La grande distribution a même prévu quelques formats hors norme, par exemple en carré : 30×30 ou en longueur : 33×95.

En choisissant ce type de cadre, vous obtenez pour de modiques sommes allant de 1€ à 45€ (prix donné à titre indicatif) une protection sobre ou colorée, en bois, aluminium ou plastique, sobre ou au contraire stylisée, qui gardera votre œuvre d’art à l’abri des risques.

Découvrez les Œuvres vendues encadrées sur KAZoART

Un encadrement personnalisé et sur-mesure

• L’art du « passe-partout »

On appelle « passe-partout » le carton posé entre l’œuvre et le cadre et destiné à créer une distance entre les deux. Paradoxalement, le passe-partout est devenu un art destiné à créer une cohérence esthétique et personnelle entre une œuvre et son cadre. Il est une occasion supplémentaire de mettre en valeur votre œuvre par le choix de la couleur et de la largeur du passe-partout, et de personnaliser votre encadrement.

• La patte de l’artisan encadreur au service de l’art

L’option la plus confortable reste de faire appel à l’expertise d’un encadreur professionnel. En effet, en plus de ses compétences techniques, l’encadreur a un coup d’œil qui lui permet de comprendre rapidement les problématiques esthétiques entre votre œuvre et la pièce d’exposition et d’en déduire des choix cohérents auxquels on n’aurait pas forcément pensés soi-même.

L’encadreur est aussi à même de vous aider à choisir parmi les multiples options existantes celles qui peuvent vous concerner, ce qui n’est pas négligeable quand on commence à avoir le vertige en découvrant le champ des possibles dans le vaste monde de l’encadrement.

Avec un délai un peu plus long et un coût un peu plus élevé, vous avez l’assurance d’un résultat à la fois beau et résistant, fabriqué pour mettre en valeur durablement votre œuvre en tant que pièce unique. Un cadre bien réalisé est d’ailleurs une valeur ajoutée à part entière, à laquelle il est fort probable que vous vous attachiez beaucoup !

• L’encadrement 2.0 : le cadre à faire soi-même

Blog parents - Maman nougatine - Faire un encadrement personnalisé soi-même
Blog parents – Maman nougatine – Faire un encadrement personnalisé soi-même

Internet a été l’occasion pour le « Do it yourself » de se développer considérablement et le domaine de l’encadrement ne fait pas exception à la règle.

En effet, la possibilité de fabriquer son propre cadre chez soi avec l’aide d’articles et de tutoriels sur internet postés par des bricoleurs amateurs ou professionnels est devenue une réalité depuis déjà quelques années.

Voici nos conseils avant de vous lancer :

  • Faire un cadre solide et cohérent demande quelques notions de bricolage, du matériel de découpe et beaucoup de précision et de rigueur.
  • Les conseils des blogueurs concernent essentiellement les points pratiques, mais les choix esthétiques sont aussi primordiaux sont la pièce concernée !

Quant au coût, il est difficile d’en donner une idée précise car il dépend beaucoup des choix de matière, de la qualité des produits et des outils…

Vous avez un coup de cœur pour une œuvre mais celle-ci n’est pas vendue encadrée ? Profitez-en pour demander un devis d’encadrement sur KAZoART.com, c’est gratuit !