FIAC 2017 : 5 lieux incontournables à visiter


La 44e édition de la Foire internationale d’art contemporain (FIAC) ouvre ses portes à Paris, du jeudi 19 au dimanche 22 octobre 2017. Sous la verrière du Grand Palais, près de 200 galeries proposent le travail d’artistes internationaux. La FIAC est aussi l’occasion d’un parcours Hors les murs – alors pour ne rien louper, KAZoART vous propose de découvrir ce qui vous attend durant ces quatre jours, ainsi que 5 lieux où il faut à tout prix se rendre !

 FIAC

1. Sous la verrière du Grand Palais

Cette année, 193 galeries venues de plus de 30 pays ont la chance d’exposer les œuvres de leurs protégés sous la verrière mythique du Grand Palais. Si 70% des galeries sont européennes, de nouveaux pays entrants tels que l’Egypte, la Tunisie ou Singapour y ont aussi résidence. Des artistes incontournables tels qu’Anish Kapoor, Pierre Soulages, Damien Hirst ou Tony Cragg sont notamment représentés par leurs galeries.

Pour cette nouvelle édition, la FIAC a choisi d’accueillir à nouveau le design, avec la participation de cinq galeries spécialisées dans ce domaine. Le Petit Palais accueille lui le secteur « On site », où le public peut admirer des sculptures et installations.

fiac

Infos pratiques

Où : Grand palais, avenue Winston Churchill, Paris (8e)

Quand : du jeudi 19 au dimanche 22 octobre 2017, jeudi et vendredi de 12 heures à 20 heures, samedi et dimanche de 12 heures à 19 heures.

Combien : de 20€ (tarif réduit) à 37 € (tarif plein)

> Plus d’informations sur la FIAC

Que voir lors du parcours Hors les Murs ?

La FIAC, c’est aussi des manifestations à découvrir dans Paris, et ce gratuitement. Cette année encore, la FIAC et le Musée du Louvre s’associent pour proposer un parcours d’œuvres à ciel ouvert au sein du Jardin des Tuileries. De plus, les œuvres présentées en Hors les Murs sont commentées par les étudiants de l’École du Louvre. Découvrez les lieux incontournables de ce parcours !

2. Jardin des Tuileries

25 plasticiens exposent leurs œuvres sur les pelouses des Tuileries. Des artistes très connus tels que Claude Viallat y ont ainsi résidence durant tout le mois d’octobre.

Le français Gilles Barbier propose notamment son « Misthrown Dice » aux promeneurs des Tuileries, symbole du hasard stoppé dans sa course…

fiac

Aluminium thermo laqué, métal, rocher, The Misthrown Dice, 2017, Gilles Barbier, 200 x 200 x 200 cm
Georges-Philippe & Nathalie Vallois, Paris

On s’attardera aussi sur l’œuvre « Onde » des artistes Florian Pugnaire et David Raffini. 24 tôles monumentales et brillantes sont alignées sur l’allée centrale des Tuileries, figurant les 24 images composant une seconde de film animé.

fiac

Pugnaire et Raffini, Onde, 2017, Tôle, 200 x 2000 x 50 cm

3. La Place Vendôme

Cette année, c’est l’artiste américain Oscar Tuazon qui propose une installation in situ sur la très élégante Place Vendôme. L’œuvre, intitulée « Une colonne d’eau », prend la forme d’une structure monumentale de part et d’autre de la colonne Vendôme, dans laquelle les visiteurs peuvent circuler. Elle est constituée de tubes contenant des troncs d’arbres qui empêchent la circulation métaphorique des eaux. Cette œuvre engagée qui traite de la santé de nos écosystèmes, restera en place jusqu’au 9 novembre.

fiac

Une colonne d’eau, 2017, Oscar Tuazon

4. Le Musée Delacroix

L’artiste allemande Katinka Bock est l’invitée du Musée Delacroix (6e arrondissement), dans la continuité du parcours des Tuileries. Son travail est proche du courant de l’Arte Povera, avec l’utilisation de matériaux modestes comme l’argile, le bois, le tissu… Katinka Bock explore les thèmes de l’espace commun, du temps et de l’espace. Ses installations sont accessibles grâce au billet FIAC.

fiac

Katinka Bock

5. Le petit Palais

Le Petit Palais accueille lui le secteur « On site », où le public pourra admirer des sculptures et des installations, dans les jardins et dans les salles du splendide bâtiment. L’avenue Winston Churchill est, comme en 2016, piétonnisée pour l’occasion.

fiac

Lisa Williamson, OBSTRUCTION REFLECTION TRANSITION, 2017

L’artiste Sheila Hicks, grâce à qui l’art textile a intégré pleinement l’Art contemporain, y présente notamment l’œuvre « Se pencher vers la zone dangereuse » dans les salles.

fiac

Sheila Hicks au Petit Palais, Se pencher vers la zone dangereuse, 2017

 

Enfin, au Palais de la Découverte, « Parades for Fiac » propose en plus de multiples événements pour explorer les champs entre toutes les disciplines artistiques : danse, performance, écriture, musique… Un programme dense et passionnant !

Inscrivez-vous à la newsletter KAZoART

Vous souhaitez recevoir régulièrement les nouveaux articles et les actus de KAZoART ? Inscrivez-vous à notre newsletter !

15€ offerts pour toute nouvelle inscription.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>