Focus sur l’artiste Éric Durant


Attiré très tôt par le dessin, Éric Durant se spécialise au fil du temps dans la gravure. Art graphique et manuel par excellence, la gravure lui permet de renouer avec la nature et de se ressourcer à l’image des artistes japonais dont il admire la puissance et l’humilité. À mille lieues de l’art spectacle, cette technique traditionnelle lui offre une liberté dans les différentes étapes de ses créations. KAZoART vous invite cette semaine à entrer dans son univers, où la légèreté et la simplicité de ses œuvres côtoient l’énergie et la précision technique.

Retrouvez ici la galerie KAZoART d’Éric Durant

Éric Durant en atelier

Éric Durant en atelier

 

Dans l'atelier d'Éric Durant

Dans l’atelier d’Éric Durant

Jeu concours KAZoART : gagnez une linogravure d’Éric Durant

Éric Durant a accepté avec enthousiasme de participer à notre Jeu Concours sur Facebook cette semaine. Vous avez ainsi l’opportunité de remporter l’une de ses linogravures, intitulée Cercle or et bleu horizon (ci-dessous). Vous pouvez y participer jusqu’au dimanche 17 juillet 2016, à minuit.

Participer au Jeu concours KAZoART sur Facebook

Cercle or et bleu horizon

Cercle or et bleu horizon

Parcours et démarche artistique

Artiste précoce, Éric Durant commence à dessiner dès l’école primaire. À l’adolescence, il s’en éloigne pour suivre la voie scientifique et intégrer après le baccalauréat les classes préparatoires correspondant à cette spécialité. Il se détourne de cet enseignement à 20 ans pour entrer dans l’École des Beaux-Arts de Toulouse, puis dans les classes préparatoires en art et design de l’École normale supérieure de Cachan. Il travaille alors de manière intensive et développe sa pratique du croquis, du dessin, de la peinture et de la sculpture.

Escargot et cercle - Éric Durant

Escargot et cercle – Éric Durant

Artiste pluriel, il décide pourtant de se consacrer presque exclusivement à la gravure. Le processus de création artisanale, le travail du geste et le caractère imprévisible de cette technique le poussent à choisir la linogravure comme mode privilégié d’expression. Il associe ainsi son savoir-faire d’artisan à son talent artistique pour créer des œuvres sensibles, mouvantes et d’une profondeur particulière.

Le sexe de l'ange (bleu, or et rouge)

Le sexe de l’ange (bleu, or et rouge) – Éric Durant

# 5 questions de KAZoART à Éric Durant

#1 Pourquoi avoir choisi la gravure comme pratique artistique ?

J’ai très tôt privilégié la gravure. J’ai commencé par le dessin, mais j’ai voulu pratiquer la gravure pour me concentrer sur la couleur. Il existe aussi une dimension manuelle et technique assez forte dans la gravure. J’aime ce rapport aux encres, aux mélanges, à l’huile, à l’odeur et à la machine [la presse pour imprimer].

Quand j’étais plus jeune, j’avais acheté à Toulouse une presse de relieur, qui était ancienne et en mauvais état. Je l’avais acquise aux puces et mon père m’avait aidé à la réparer. Je m’en suis beaucoup servi. Depuis cette époque, j’ai toujours pratiqué la gravure en parallèle à mon activité artistique.

J’ai au fil du temps élargi cette technique en réalisant des sujets tour à tour abstraits ou figuratifs. La gravure me donnait en effet plusieurs possibilités créatives. J’ai dans certains cas travaillé davantage sur la couleur en effectuant des permutations de plaques par exemple. Je me servais de plaques gravées, que je récupérais et retravaillais en les faisant pivoter. La gravure est une technique qui me convient parfaitement.

NB : Retrouvez notre article sur la gravure et ses différentes techniques

Ici ou là - Éric Durant

Ici ou là – Éric Durant

#2 Comment choisissez-vous le sujet de vos œuvres ?

Les sujets me viennent naturellement. Ils sont présents à l’intérieur de moi et à un moment donné ils deviennent de plus en plus intenses. Le contact avec la nature m’inspire aussi régulièrement.

Je pars souvent de dessins ou de croquis. J’ai ensuite besoin de leur donner une dimension physique. Cela se transforme effectivement pour moi en un problème plastique. Par exemple, pour mes œuvres sur la thématique des vagues sur lesquelles je travaille depuis plusieurs années, je ressens la nécessité de traduire graphiquement le mouvement, l’énergie et la dynamique liés à la figuration de ce thème dans mes compositions. La gravure n’est à priori pas adaptée à ce sujet. Il s’agit d’une pratique statique habituellement. Je dois donc trouver des codes graphiques, des transcriptions ou des équivalences qui vont rendre compte de ces effets visuels.

Le choix du thème peut également être dicté par ma participation à un concours. J’ai participé au concours Gravicel dans la région de Lille, qui avait pour thème celui de la vieille lune. La linogravure Cercle or et bleu horizon, que j’offre à l’occasion de votre Jeu Concours sur Facebook, est issue de la série que j’ai réalisée pour cet événement.

Rotation Éclipse rouge - Éric Durant

Rotation Éclipse rouge – Éric Durant

#3 Quelles sont vos inspirations  ?

Je m’inspire beaucoup de l’art minimaliste, et plus spécifiquement de Malévitch, de l’art religieux, dont Yves Klein pour l’intensité de ses gammes colorées et son approche spirituelle, et de Pierre Soulages, pour le côté factuel de la peinture et pour ses effets subtiles de dynamique et de mouvement.

J’aime également remonté plus loin dans l’histoire de l’art. Je puise mes idées dans l’art du Moyen-Âge. J’apprécie ses codifications qui intègrent des matériaux comme la feuille d’or et ses rapports au bleu, qui devient symbolique.

Croix nocturnes - Éric Durant

Croix nocturnes – Éric Durant

#4 Pratiquez-vous encore le dessin à côté de la gravure  ?

Le dessin est pour moi incontournable. C’est la base fondamentale de ma pratique. Je dessinais avant de suivre des cours aux Beaux-Arts. Le dessin est  une pratique qui permet de développer l’acuité du regard. Il nous donne la possibilité de coordonner la main, l’esprit et le regard. C’est aussi une façon d’inventer les signes graphiques, c’est-à-dire de comprendre la traduction graphique du monde visuel. Le dessin rend visible et lisible le visible. Il existe d’un côté une réalité visible et d’un autre côté tout ce qu’on peut mettre en œuvre pour la retranscrire. Le dessin est l’équivalent de la grammaire ou du vocabulaire en expression écrite ou orale.

Rencontre entre deux rives - Éric Durant

Rencontre entre deux rives – Éric Durant

#5 Quelles émotions ou significations souhaitez-vous transmettre aux spectateurs à travers vos gravures ?

De manière récurrente, les notions d’énergie et de mouvance sont mises en avant dans mes œuvres en paradoxe avec le statisme du cadre, qui est ma limite. Dans mes œuvres figuratives, je m’inspire de Victor Hugo. Le romantisme avait une approche de la nature très globale, notamment à travers les éléments du vent ou de l’eau. Victor Hugo cherchait à exprimer le grand tout de l’univers. Ce thème m’intéresse tout particulièrement, que ce soit le grand tout énergétique, comme les vagues, ou le grand tout spirituel, quand je m’occupe des problématiques de la lune ou de l’espace.

Les graveurs japonais ont ce même rapport à la nature. On ressent une humilité dans leurs œuvres et la sensation que l’individu peut fusionner avec la nature, mais de façon très modeste. Ils ont cette capacité à transcrire le monde avec énormément de délicatesse et de puissance dans des images et des supports modestes. Cette notion d’humilité est d’ailleurs importante pour moi au niveau technique, car la linogravure est une pratique modeste et humble, et au niveau du format, qui est limité en gravure.

La chute de l'ange I (bleu outremer et ocre rouge) - Éric Durant

La chute de l’ange I (bleu outremer et ocre rouge) – Éric Durant

Retrouvez ici la galerie KAZoART d’Éric Durant

Inscrivez-vous à la newsletter KAZoART

Vous souhaitez recevoir régulièrement les nouveaux articles et les actus de KAZoART ? Inscrivez-vous à notre newsletter !

15€ offerts pour toute nouvelle inscription.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>