Focus sur l’artiste Sébastien Grenier 2


Discrètes et profondes, les oeuvres d’art de Sébastien Grenier nous plongent dans un univers paisible et puissant, dont la nature et le temps sont les principaux protagonistes. La rédaction de KAZoART vous propose aujourd’hui une visite dans l’atelier de cet artiste surprenant, qui allie d’ambitieux projets à une grande simplicité.

Retrouvez ici la galerie en ligne de Sébastien Grenier

Sébastien Grenier atelier - Artiste KAZoART

Sébastien Grenier atelier – Artiste KAZoART


Une minute de vidéo pour vous plonger dans l’univers artistique de Sébastien Grenier

Vie et démarche de Sébastien Grenier

Avant de venir s’installer à Saint-Antonin-Noble-Val, petit village dans les gorges de l’Aveyron, Sébastien Grenier avait toujours vécu dans de grandes villes: Paris, Nantes, Bordeaux. C’est d’ailleurs à Paris qu’il a fait des études d’art qui lui ont permis d’acquérir la maîtrise des médiums traditionnels : dessin, peinture et photographie. Cependant, au fil des ans, son projet artistique s’est affiné et la Nature en est devenue l’objet de réflexion central, en accord avec son parcours personnel.

Jungle Variation III - Sébastien Grenier - KAZoART

Jungle Variation III – Sébastien Grenier

Progressivement, son travail artistique s’est fait l’écho de sa recherche sur les forces vitales et primitives qui se dégagent d’un écosystème préservé. Il ne s’agissait plus d’un sujet mais d’une démarche à part entière. Les questions de la temporalité, des connexions entre les règnes animal, humain, végétal et minéral et le rapport à la matière constituent maintenant l’oeuvre de Sébastien Grenier plus encore que les médiums utilisés.

Souche II - Sébastien Grenier - KAZoART

Souche II – Sébastien Grenier

Depuis 2013, il a choisi de renforcer sa relation à la nature en quittant la ville pour s’installer dans une région au patrimoine naturel extrêmement riche, où il a ouvert sa galerie permanente. Désormais, il vit et travaille dans le cadre le plus propice à son inspiration artistique, alimentée quotidiennement par ses promenades dans les zones naturelles presque sauvages des gorges de l’Aveyron.

6 Questions de KAZoART à Sébastien Grenier

#1 Quelles sont les sources d’inspiration de votre travail?

Je vis maintenant dans un lieu où la nature est mieux préservée qu’ailleurs en France. C’est ce que je cherchais en venant m’y installer et je trouve dans les promenades que je fais souvent dans les environs d’inépuisables sources d’inspiration. Je prends toujours mon appareil photo avec parfois une idée précise en tête, mais pas toujours. Cette inspiration, hors de mon atelier, passe essentiellement par l’observation.
Par ailleurs, j’ai toujours beaucoup de projets. Certains aboutiront et d’autres non. C’est quelque chose que je ne peux ni ne veux influencer.

Marais VII - Sébastien Grenier - KAZoART

Marais VII – Sébastien Grenier

#2 Vos œuvres sont très variées et sur le plan technique, comment travaillez-vous?

De nombreux médiums peuvent entrer en jeu dans la composition d’une oeuvre, mais là encore, ce n’est pas quelque chose que j’anticipe. Les médiums vont arriver en cours de création. Mon objectif est de rester dans un état intermédiaire entre l’abstrait et le figuratif pour toujours laisser ouverte la porte à l’interprétation personnelle de l’oeuvre par le public. Je souhaite que le sujet ne soit ni complètement reconnaissable, ni complètement fermé, c’est pourquoi j’utilise plusieurs médiums, dont l’intervention peut se croiser de différentes manières sur l’oeuvre. Ce peut être un dessin sur une photo ou à l’inverse, l’intégration d’une photo à une peinture, sous forme de montage collage en oeuvre unique. 

Log Book XVI - Sébastien Grenier - KAZoART

Log Book XVI – Sébastien Grenier

Il m’arrive également d’utiliser le numérique pour travailler sur certaines photos. Le virtuel permet d’obtenir une souplesse dans les effets largement supérieure aux médiums matériels. Pourtant, la matière occupe une place privilégiée dans ma démarche et c’est vrai qu’avec le numérique, d’une certaine manière, elle disparaît. Dans mon atelier, j’ai un labo pour développer les photos argentiques. Peinture à l’huile ou acrylique, photo numérique ou argentique sont les médiums qui constituent la base de mon travail. Sur certaines œuvres uniques, j’applique aussi des éléments naturels : du sable, de la poudre de rouille, des fibres végétales, …

#3 La nature est un élément important dans votre travail, mais pour vous, quelle est sa relation avec l’art? 

La nature a cette capacité unique à opérer une reconnexion entre l’humain et les mondes qui l’entourent : végétal, animal, minéral. Cela passe par une énergie qui dépasse l’individu et dans mes oeuvres, c’est justement cette présence primitive au monde, sans culture ni humanité que je cherche à retranscrire.

On m’a fait remarquer l’absence d’égo dans mon travail, et c’est vrai, je cherche à éviter toute présence humaine pour ne pas polluer le message que je veux transmettre. Pour moi, l’art permet de faciliter la jonction entre la Nature et l’Homme.

Magnolia III - Sébastien Grenier - KAZoART

Magnolia III – Sébastien Grenier

Libellule II, que j’expose sur KAZoART est cependant une exception. Cette oeuvre appartient à une plus vaste série sur « Robinson ou l’île intérieure ». Robinson représente une histoire universelle car pour moi, nous sommes tous des Robinson sur Terre.
Nous pouvons l’être de deux manière: celle de Defoe, l’homme du XVIIIème siècle, conquérant et organisé comme une petite humanité à lui tout seul, ou au contraire, celle de Tournier, pour qui l’homme du XXème siècle est avant tout spirituel et ésotérique, engagé dans une quête de retour à la nature qui passe par une régression civilisationnelle. C’est à cette seconde interprétation que se réfère cette oeuvre et la présence humaine ne peut y être que discrète.

Libellule II - Sébastien Grenier - KAZoART

Libellule II – Sébastien Grenier

#4 On a l’impression que le temps, figé ou filant est lui aussi un acteur de votre travail. Comment s’intègre-t-il à votre démarche artistique? 

C’est assurément un élément majeur de ma réflexion artistique. Notamment en tant que photographe. Ce nom d’instantané que l’on donne à la prise de vue reflète bien l’impermanence profonde des choses. La photo, mais aussi la peinture, sont des instants artificiellement figés, mais les choses sont en permanente évolution. Nous mêmes en tant qu’humains, nous ne voyons au cours de notre vie qu’un instant du temps, une organisation ponctuelle du chaos. La photo nous donne uniquement une vision, qui fait naître en nous une fausse idée de permanence.

Log Book XIII - Sébastien Grenier - KAZoART

Log Book XIII – Sébastien Grenier

Dans certaines de mes œuvres, j’évoque l’échelle géologique, un temps bien plus lent que le temps humain, où rien ne se perd, tout se transforme, avec lenteur et puissance. Ce qui nous place, en tant qu’humain, dans une temporalité rapide, c’est avant tout le fruit de notre éducation et de la civilisation dans laquelle on nous pousse à nous intégrer. Ma recherche dans l’art vise entre autres à replacer chacun dans une autre dimension temporelle ancrée en nous mais oubliée, celle qui nous vient du reptilien et qui reste, latente, en tout être humain ou animal.

#5 A travers vos propos, on devine une intention artistique qui va bien au delà de l’esthétique, de quoi s’agit-il?

Il me semble qu’il y a deux intentions aux frontières ténues qui peuvent animer un travail d’artiste. La première est provocante et cherche à faire naître un questionnement chez le public. La seconde est plutôt curative, elle suscite un regard nouveau et apporte des réponses. C’est là que je me situe : vers un recentrage et une spiritualité. Il est intéressant de remarquer que dans d’autres civilisations, il n’y a pas d’artistes. Une oeuvre d’art est le résultat d’un acte médical ou spirituel. L’artiste Joseph Beuys s’est déjà interrogée sur cette valeur de l’art comme remède aux maux individuels et sociaux.

Virus IV - Sébastien Grenier - KAZoART

Virus IV – Sébastien Grenier

#6 Quels sentiments vous inspire votre expérience d’exposition et de vente d’art par internet? 

L’initiative de KAZoART m’est tout de suite apparue très intéressante, surtout du point de vue des utilisateurs. C’est vrai qu’on se sent vite perdu et intimidé face à l’art contemporain qui paraît souvent inaccessible aux non-initiés. En galerie, les curieux ne sont pas toujours très bien reçus. Internet a ceci de démocratique que chacun peut en toute tranquillité découvrir des oeuvres d’art réelles, authentiques et faciles d’accès.
C’est une existence différente aussi pour l’artiste qui peut tout à la fois vivre son projet artistique comme il l’entend et être dans le monde.
Certes, j’aime aussi le contact direct avec le public et je ne m’en lasse pas ! Les deux ne sont heureusement pas incompatibles !

Trilobite I (série Mésozoïque) - Sébastien Grenier - KAZoART

Trilobite I (série Mésozoïque) – Sébastien Grenier

Inscrivez-vous à la newsletter KAZoART

Vous souhaitez recevoir régulièrement les nouveaux articles et les actus de KAZoART ? Inscrivez-vous à notre newsletter !

15€ offerts pour toute nouvelle inscription.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

2 commentaires sur “Focus sur l’artiste Sébastien Grenier

  • Ford PAUL

    J’ai rencontré quelques difficultés à comprendre son propos d’artiste. Peut être que la démarche ne m’inspire pas.
    Une chose est sûr c’est que la nature à une place centrale dans son travail. En revanche je suis très intrigué par ses productions qui me semblent étranges et brutes. Surtout Magnolia III.

    • Marjolaine Tasset Auteur du billet

      Bonjour Monsieur Ford Paul, merci pour votre assiduité à suivre nos articles! Cela nous fait plaisir de connaître vos réactions. N’hésitez pas à vous créer un compte sur notre site, cela vous permettra d’avoir votre propre sélection d’artistes et d’oeuvres que vous aimez.
      Marjolaine de KAZoART