Focus sur l’artiste Nathalie Dumontier 2


Depuis nos début, elle nous accompagne sur KAZoART et tout de suite, Nathalie Dumontier a su nous charmer avec ses toiles colorées et personnelles, qui nous parlent avec générosité de sensations heureuses et du mouvement des âmes. Nous nous réjouissons de vous faire partager cette semaine un instant privilégié avec cette artiste surprenante et passionnée.

Retrouvez la galerie en ligne de Nathalie Dumontier sur KAZoART

Nathalie Dumontier photographiée par Didier Leplat - KAZoART

Nathalie Dumontier photographiée par Didier Leplat

Bio et démarche artistique de Nathalie Dumontier

Depuis l’enfance, deux passions ont habité la vie de Nathalie Dumontier: le sport et l’art. Mais à l’adolescence, il a fallu choisir et c’est le sport qui a pris la plus grande place. Après un cursus de sport étude, elle a commencé à travailler en tant qu’éducatrice sportive pendant plusieurs années. Très occupée par la compétition sportive, elle a dû mettre pendant un temps la création artistique entre parenthèses.

Au fil des ans, pourtant, le besoin de créer s’est fait plus présent et chaque occasion est devenue prétexte à retrouver le contact avec la création. Nathalie Dumontier a réalisé alors à quel point elle avait besoin de peindre pour exprimer ce qu’elle ressentait. Elle a donc peu à peu renoué avec la production artistique. Dans un basculement tout en douceur, la peinture est progressivement revenue occuper la place que l’arrêt de la compétition lui laissait enfin. C’est donc tout naturellement qu’après plusieurs expositions de ses œuvres, elle a décidé en 2006 de se consacrer essentiellement à la peinture.

Nuit de folie - Nathalie Dumontier - KAZoART

Nuit de folie – Nathalie Dumontier

En 2008, c’est un nouveau tournant qui s’amorce, puisque cette artiste insatiable, curieuse de découvrir et d’apprendre une nouvelle technique, met à nouveau la peinture de côté pour débuter une formation professionnelle de verrier. Après l’obtention de son CAP en 2009, elle entame avec enthousiasme cette nouvelle carrière: « La verrerie, c’est mon second métier ».

Aujourd’hui, l’inspiration artistique qui la guide passe aussi bien par la peinture à l’huile que par la verrerie. Ces deux médiums se complètent pour lui permettre d’exprimer avec subtilité le rapport entre ses perceptions et ses émotions, qui sont au centre de ses œuvres et tissent les mailles de cet univers serein et coloré qui est devenu le sien, si reconnaissable et personnel, et pourtant si étrangement familier à ceux qui le découvrent.

Douceur de l'air - Nathalie Dumontier - KAZoART

Douceur de l’air – Nathalie Dumontier

6 Questions de KAZoART à Nathalie Dumontier

K: Vos peintures sont abstraites et présentent un style à la fois très doux et coloré, comment travaillez-vous en tant que peintre pour y parvenir? 

J’ai un attachement particulier pour la technique de la peinture à l’huile, avec laquelle je travaille. Elle sèche très lentement, ce qui me permet de travailler à même la toile, généralement sans palette. Je commence un tableau sans idée précise, je me laisse guider par ce que je ressens, l’idée qui me trotte dans la tête, et peu à peu, la toile va se construire. Grâce à la peinture à l’huile, je peux ajouter, retirer, gratter, jusqu’à obtenir satisfaction. Je n’arrête de travailler une toile que lorsque j’atteins un point précis où je sens qu’elle est comme je la veux. C’est parfois long, et certaines toiles ne l’atteignent même jamais! En plus, ce point est mouvant: au fil du temps ou des lieux d’exposition, mon regard peut changer sur une toile et je n’hésite pas alors à la reprendre, fut-ce en dépit de mes proches! C’est d’abord à moi qu’une toile doit plaire!

Nathalie Dumontier peignant "Un Frisson dans le dos" - KAZoART

Nathalie Dumontier peignant « Un Frisson dans le dos »

K: On remarque des parentés entre certaines œuvres. Quelles sont vos sources d’inspiration? Comment se déroule le processus créatif? 

Mon atelier est chez moi, et j’y vais tous les jours, plusieurs heures. En général, les toiles s’enchaînent par séries : je pars d’une idée, qui va donner lieu à une toile, mais celle-ci va en appeler une autre, et ainsi de suite, jusqu’à l’épuisement. Lorsque j’ai terminé une série, je sens que je passe un cap. Chaque toile est l’accomplissement d’une facette de cette idée première. Actuellement, c’est la nature, la brume, la confusion entre les fonds marins et une promenade à l’aube qui me guident.
L’idée naît souvent d’une expérience de plénitude que je veux développer et prolonger à travers mes œuvres. C’est une manière de vivre avec cet instant qui m’a touchée. Le titre vient souvent pendant que je peins la toile, que je suis concentrée sur mon travail et sur l’idée qui me tient.

Matin incertain - Nathalie Dumontier - KAZoART

Matin incertain – Nathalie Dumontier

K: Les couleurs, on le sent, sont très importantes pour vous. Quel rôle leur donnez-vous? 

C’est probablement dû à l’influence de la formation que j’ai suivie en verrerie, mais je me sens coloriste avant tout. J’ai appris que dans un vitrail, pour être belle, la couleur doit être traversée par la lumière et c’est un idée que je garde quand je peins.
Il y a généralement une couleur par série: le rouge, le noir, le bleu… c’est comme un fil conducteur. Mais la lumière, elle, est toujours là, jamais centrale, elle ouvre le tableau vers le haut ou vers le bas. Elle apporte surtout une « zone de non-dit » dans chacune de mes œuvres. C’est comme ça que je vois la lumière: comme une zone de non-dit.

Les bleus à l'âme me reprennent - Nathalie Dumontier - KAZoART

Les bleus à l’âme me reprennent – Nathalie Dumontier

K: Vous avez travaillé pendant plusieurs années dans le domaine du sport, est-ce que vous pensez que cela a pu avoir une influence sur votre actuel travail d’artiste? 

C’est une question que je me suis posé, en effet, et je suis certaine que le sport m’a aidée pour l’art. Je pratiquais surtout un sport collectif, le handball, et c’était épuisant physiquement, parce qu’il fallait donner son énergie au jeu et surtout à l’équipe, pour gagner. Il fallait avoir cette confiance. Dans l’art, bien sûr, la fatigue physique n’est plus là. Pourtant, lorsque je termine une toile, je suis épuisée, je sens que j’ai aussi donné toute mon énergie. Je pense que le sport m’a appris à ne pas avoir peur du partage, du don de soi, sans compter.

Les maux s'effacent - Nathalie Dumontier - KAZoART

Les maux s’effacent – Nathalie Dumontier

K: Aujourd’hui, vous maîtrisez deux techniques, la peinture et la verrerie, quelles sont les relations entre ces deux médiums?

Dans la verrerie, il y a deux aspects distincts pour moi. D’une part, je dois honorer les commandes que je reçois dans le cadre professionnel, et d’autre part, il y a les créations que je réalise pour moi. Entre ces créations et mes toiles, il y a une fusion complète, elles participent des mêmes séries et se complètent à tel point que je les expose toujours ensemble. Le verre me permet d’ajouter du volume à ma réflexion. J’ai réalisé de petites cabanes sur pilotis pour accompagner les toiles dans les expositions.
J’ai d’ailleurs commencé à faire des tableaux en verre, dans lesquels je peux fusionner d’autres matières, comme du métal. Ces tableaux sont très fragiles et ne voyagent pas bien, mais ils sont complémentaires avec mes peintures.

Portrait de Nathalie Dumontier par Didier Leplat

Portrait de Nathalie Dumontier par Didier Leplat

K: Dans quel environnement êtes-vous le plus à l’aise pour travailler? 

Mon atelier est mon espace de création, j’y suis très bien, mais il n’est pas très grand, et j’ai besoin d’être complètement dans ma bulle pour peindre, alors je mets souvent de la musique pour m’aider. J’aime les musiques calmes, comme Cocorosie, Yael Naim, Arabesque, de Jane Birkin… Souvent des voix de femmes, d’ailleurs! Et puis je suis toujours heureuse de retrouver des classiques, comme Freddy Mercury, Police ou Pink Floyd!

Un moment de plénitude - Nathalie Dumontier - KAZoART

Un moment de plénitude – Nathalie Dumontier

Inscrivez-vous à la newsletter KAZoART

Vous souhaitez recevoir régulièrement les nouveaux articles et les actus de KAZoART ? Inscrivez-vous à notre newsletter !

15€ offerts pour toute nouvelle inscription.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

2 commentaires sur “Focus sur l’artiste Nathalie Dumontier

  • LELIARD Daniel

    Bonjour NATHALIE
    Je viens de découvrir ton travail d’artiste, l’accord des couleurs me plaise et je trouve cela trés intéressant
    Je te souhaite de continuer et t’offre tous mes VOEUX 2016 reussite dans tous ce que tu entreprendras BONHEUR ET JOIES pour toute ta famùille, proches et amis idem pour ALAIN bisous Daniel