Assurément l’artiste mexicaine la plus populaire au monde, Frida Kahlo a marqué l’Histoire de l’Art par ses œuvres poignantes et ses autoportraits bouleversants. KAZoART vous embarque dans son univers hispanique et vous fait découvrir 10 choses que vous ignoriez peut-être sur elle !

Frida Kahlo inspire les artistes KAZoART

1# Un nom simplifié

Frida Kahlo naît en réalité sous le nom de Magdalena Frida Carmen Kahlo y Calderón à Coyoacán au Mexique. Son mari, Diego Rivera, n’est pas mieux loti puisque son nom de naissance est Diego María de la Concepción Juan Nepomuceno Estanislao de la Rivera y Barrientos Acosta y Rodríguez.

2# Un anniversaire polémique

Portrait de Frida Kahlo par Toni Frissell

Ah cette Frida, toujours surprenante là où on ne l’attend pas ! Même si son certificat de naissance assure qu’elle a vu le jour le 6 juillet 1907, elle a toujours répété qu’elle était née le 7 juillet 1910. Elle n’a pas choisi cette année par hasard puisque cela coïncide avec la révolution mexicaine qui dura une décennie. Très attachée à son pays et profondément patriote, Frida Kahlo s’est toujours posée comme la voix des opprimés. Ce n’était donc pas pour gagner quelques années !

3# L’ambition de devenir médecin

Frida Khalo, Les deux Frida
Frida Khalo, Les deux Fridas (1939)

Avant de se lancer dans la peinture, la petite Frida a un rêve : devenir médecin. Son père, photographe, lui donne déjà un intérêt certain pour les arts qui reste pourtant secondaire.

Excellente élève, son existence est déjà une première fois chamboulée par la maladie. Atteinte de poliomyélite à 6 ans, elle perd en partie l’usage de sa jambe droite et son pied ne grandit plus. Ses camarades de classe la surnomment même « Frida la coja » (Frida la boîteuse).

Mais rien qui ne puisse l’empêcher d’intégrer, à 16 ans, une prestigieuse école mexicaine. Elle fait partie des 35 élèves à être admises sur un total de 2000.

4# Frida Kahlo : la tragédie

Frida Kahlo, La colonne brisée (1944)

Les drames auraient pu s’arrêter là pour Frida. Mais à 18 ans, tout bascule. Alors que la jeune étudiante se balade en ville accompagnée de son petit-ami de l’époque, ils sont victimes d’un terrible accident. Le bus dans lequel ils sont présents entre en collision avec un tramway et on compte ce jour-là de nombreux blessés, y compris Frida Kahlo.

L’abdomen de la jeune femme est transpercé par une barre en fer. Grièvement blessée, elle reste hospitalisée pendant des mois et subit une trentaine d’opérations chirurgicales. Celle qui se destinait à soigner les autres devra vivre pour le restant de sa vie comme une patiente.

5# Reine de l’autoportrait

Frida Kahlo, Autoportrait avec Bonito (1941)

Le handicap de Frida Kahlo l’oblige à renoncer à ses ambitions de devenir médecin. Ce qui la sauvera, c’est la peinture. Abattus par ce qui arrive à leur fille, les parents de Frida lui fabriquent un chevalet sur-mesure qu’elle peut utiliser en étant allongée pour protéger sa colonne vertébrale très fragile.

L’autoportrait tient une place très importante dans son Œuvre. On en compte au moins 55 sur les 150 tableaux qu’elle a peints. En se mettant elle-même en scène, elle exprime ses souffrances. Sa peinture devient porte-parole de sa douleur.

Hors de question pour elle de masquer ses angoisses qui font partie intégrante de sa vie. D’autres artistes, à l’image de Van Gogh ou Rembrandt, se sont aussi représentés dans des conditions extrêmes, ne laissant aucun doute sur leur santé mentale fragile.

6# Engagée politiquement

Frida Kahlo, Frida et Diego Rivera (1931)

En 1928, alors que son état de santé s’arrange progressivement, Frida Kahlo s’inscrit au Parti Communiste Mexicain. La politique du pays est à l’époque instable et elle décide d’y apporter sa contribution. En 1937, elle offre d’ailleurs l’asile politique au révolutionnaire communiste Léon Trotski et son épouse.

Son intérêt est clair : elle veut défendre la condition et l’émancipation des femmes mexicaines. Dans cette société au demeurant machiste, elle veut porter la voix de toutes ces femmes silencieuses et soumises.

Cette figure de femme moderne lui colle à la peau. Elle n’hésite même plus en affichant publiquement sa bisexualité. Elle profite de sa peinture pour porter des messages et va même affirmer son anti-américanisme dans son Autoportrait à la frontière entre le Mexique et les États-Unis en 1932.

7# Amoureuse de Diego Rivera, mais pas que

Frida Kahlo et Léon Trotski au Mexique

En dépit de sa condition difficile, la vie sentimentale de Frida Kahlo est loin d’être un long fleuve tranquille. Le grand amour de sa vie, Diego Rivera, lui aussi artiste mexicain, ne l’empêche même pas d’aller voir ailleurs. Même s’ils sont mariés, la fidélité n’est pas au rendez-vous. Lui fricote d’ailleurs avec la jeune sœur de Frida…

Quant à cette dernière, on lui prête une liaison avec Léon Trotski. Mais ce n’est pas tout. Frida aurait également fréquenté Josephine Baker, artiste américaine naturalisée française. Au milieu du 20e siècle, Frida est déjà une pionnière et libérée de tout complexe.

8# Véritable icône de beauté

frida kahlo autoportrait kazoart
Frida Kahlo, Autoportrait au collier d’épines et colibri (1940)

A ceux qui verront en Frida Kahlo une femme négligée peu élégante, détrompez-vous. Au Mexique, elle est une vraie icône de beauté. Une femme forte, avant-gardiste, une muse, un modèle d’engagement pour beaucoup de femmes. Ce n’est pas un hasard si elle est devenue une source d’inspiration pour bon nombre d’artistes et de stylistes.

Son visage est une œuvre d’art à part entière. Elle conçoit elle-même ses coiffures qu’elle orne de brins de laine, de rubans colorés et de fleurs. Les lèvres rouges, le mono-sourcil accentué sur la toile, personne ne peut rester indifférent face à cette allure si travaillée.

Frida Kahlo questionne aussi les femmes et leur rapport au corps. D’abord le sien, celui qui a été mutilé à jamais, l’empêchant d’ailleurs d’avoir un jour des enfants.

9# Le talent mais pas les sourires

Frida Kahlo arbore généralement la même émotion dans ses autoportraits. Assez lointaine, droite, elle ne laisse transparaître aucune courbe dans les traits. Ce n’est pas anodin : elle déteste son sourire et sa dentition. Pour cette raison, elle ne se représente jamais avec une esquisse au coin des lèvres.

10# La Maison bleue de Frida

Maison bleue de Frida Kahlo, Musée Frida-Kahlo au Mexique / [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/)]

Ce lieu est devenu incontournable au Mexique. Désormais le musée Frida-Kahlo, la Casa Azul (ou Maison bleue) se situe dans le centre de Coyoacán. C’est ici qu’est née Frida et c’est aussi là qu’elle y est décédée en 1954. Ses cendres reposent sur son lit, rassemblées dans une urne qui a la forme de son visage.