Frida Kahlo ou l’art de vaincre


Il s’agit parfois d’un accident de la vie ou d’une réunion bien particulière de circonstances pour qu’un artiste soit comme poussé à faire oeuvre. Cet été KAZoART vous emmène à la découverte de ces épisodes de l’Histoire de l’art. Cocasses, tragiques ou tout simplement intrigantes, les Art’necdotes explorent pour vous les petites histoires qui composent la grande!

L’Art’necdote du Jour #9 • Frida Kahlo

Nous connaissons l’univers très coloré de l’artiste mexicaine Frida Kahlo (1907-1954) et ses fameux autoportraits. Cette obsession de la peintre est liée à un événement traumatique qui a failli lui coûter la vie et a eu une influence déterminante sur sa vie d’artiste et de femme.

A l’âge de 19 ans, elle est en effet victime d’un grave accident de tramway à Mexico et souffre de multiples fractures de la jambe droite et du pied droit. Le sort semble s’acharner sur cette partie de son corps, puisque cette fameuse jambe droite avait déjà été fragilisée dans l’enfance de Frida Kahlo par une attaque de poliomyélite et ne s’était pas développée normalement.

L’art comme thérapie

Lors de l’accident, sa colonne vertébrale ainsi que ses côtes et son bassin sont également touchés. Une barre de fer lui transperce même le ventre et sera à l’origine de sa difficulté à concevoir un enfant. Ce thème douloureux se rencontrera de façon récurrente dans son oeuvre. Immobilisée sur le dos pendant de longs mois afin de se remettre de ses graves lésions, Frida Kahlo se consacrera passionnément à la peinture, et réalisera notamment des autoportraits grâce à un ingénieux système de miroir suspendu  lui permettrant de se prendre elle-même pour modéle.

Frida Kahlo, autoportrait au collier d'épines et au colibri, 1940

Frida Kahlo, autoportrait au collier d’épines et au colibri, 1940

 

Frida Kahlo, Les deux Frida, 1939

Frida Kahlo, Les deux Frida, 1939

 

En écho sur KAZoART • Gilles Konop

Sur KAZoART, l’artiste Gilles Konop rend hommage à la célèbre peintre mexicaine dans l’une de ses aquarelles intitulée Piekne Frida .

 

Gilles Konop, Piękne Frida, aquarelle sur papier, 40.7x29.7

Gilles Konop, Piękne Frida, aquarelle sur papier, 40.7×29.7

 

Gilles Konop, czapka i kolory, aquarelle sur papier, 40.7x29.7

Gilles Konop, czapka i kolory, aquarelle sur papier, 40.7×29.7

 

Gilles Konop, Kaffee in der Therme, aquarelle sur papier, 24x32

Gilles Konop, Kaffee in der Therme, aquarelle sur papier, 24×32

 

Inscrivez-vous à la newsletter KAZoART

Vous souhaitez recevoir régulièrement les nouveaux articles et les actus de KAZoART ? Inscrivez-vous à notre newsletter !

15€ offerts pour toute nouvelle inscription.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>