Giacometti : les frères sculpteurs


KAZoART vous propose chaque semaine des histoires drôles, légères ou étonnantes pour vous faire découvrir la vie de ces artistes qui ont marqué l’histoire de l’Art. Cette semaine, découvrez une des facettes de la vie d’Alberto Giacometti, qui fut très lié à son petit frère Diego, lui aussi sculpteur.

L’Art’necdote du Jour #29 • Alberto Giacometti

Né en Suisse en 1901, Giacometti y vit jusqu’à l’âge de 21 ans. Il est l’ainé de quatre enfants ; son père, qui est peintre, le pousse à s’intéresser à l’Art. En 1922, après avoir suivi les cours des Beaux-Arts de Genève, il part pour Paris pour étudier dans l’atelier du sculpteur Bourdelle. A partir de 1931, il adhère au groupe Surréaliste. C’est dans les années 30 qu’il commence à trouver son style : ces silhouettes longilignes et décharnées que l’on connait bien…

GIACOMETTI KAZOART

Robert Doisneau, Alberto Giacometti dans son atelier, 1957

Les frères Giacometti à Paris

En 1926, il emménage d’un atelier minuscule, d’à peine 23m2, au 46 de la rue Hyppolite-Maindron, dans le quartier du Montparnasse. Étrangement, il ne quittera jamais les lieux : ni sa carrière couronnée de succès ni son mariage avec Annette Arm ne le feront déménager, malgré l’inconfort du lieu. Alberto, qui est très proche de Diego, son cadet de 13 mois, accueille son frère dans ce même atelier à partir de 1927. Il annexera ensuite l’atelier en face du sien pour l’y installer.

Comme lui, Diego est un artiste  : leur collaboration était d’ailleurs tellement étroite qu’il fut parfois difficile de dissocier leurs travaux. On ne connait pas exactement la répartition exacte du travail entre les deux frères, mais il est presque certain que Diego s’occupait de la réalisation des œuvres qu’Alberto créait. Il fut aussi et surtout son modèle masculin le plus récurrent, et c’est bien souvent son visage qui se cache derrière les têtes énigmatiques des sculptures.

Alexander Liberman, Alberto Giacometti, sa femme Annette et son frère Diego, Paris

Alexander Liberman, Alberto Giacometti, sa femme Annette et son frère Diego, Paris

Des personnalités complémentaires

Diego vécu dans l’ombre de son illustre frère jusqu’à la mort de celui-ci en 1966. Il était décrit comme protecteur et jaloux à la fois – il n’en resta pas moins une figure tutélaire pour son grand frère. Aucune femme ne put les séparer. Alors qu’Alberto était décrit comme bavard et volubile, Diego au contraire était calme et silencieux… Deux frères contraires qui se complétèrent parfaitement, unis dans la même conception de l’Art et d’incessantes recherches pour atteindre leur idéaux. Seule différence : là où Alberto s’intéressait à la figure humaine, Diego, lui, imaginait des figures animales.

En écho sur KAZoART Lionel Le Jeune

Sur KAZoART, le travail de Lionel Le Jeune nous rappelle l’univers des frères Giacometti.

Lionel Le Jeune, Andromède, 2016

Lionel Le Jeune, Andromède, 2016

Inscrivez-vous à la newsletter KAZoART

Vous souhaitez recevoir régulièrement les nouveaux articles et les actus de KAZoART ? Inscrivez-vous à notre newsletter !

15€ offerts pour toute nouvelle inscription.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>