Interview artiste • Rencontre avec Morgan Paslier


Cette semaine, KAZoART est parti à la rencontre d’un artiste aux accents Pop Art : Morgan Paslier. À travers des jeux de matières et de textures, ce fin artisan du numérique puise dans la culture populaire et crée des portraits hauts en couleur, entre photographie et graphisme. Place au photographisme !

Retrouvez la galerie de Morgan Paslier sur KAZoART

Morgan Paslier

Morgan Paslier

Morgan Paslier en quelques mots…

Auteur de compositions numériques colorées et très reconnaissables, Morgan Paslier est sans conteste un photographe particulièrement minutieux. Inspiré par les affiches déchirées sur les panneaux d’informations culturelles, il prend soin de retravailler avec précision les détails qui viendront s’ajouter aux montages numériques saturés à bloc. L’artiste délivre ainsi des portraits quasi futuristes de ces visages que l’on connaît tant. Angelina Jolie, Steve McQueen, Madonna, Cat Woman et même la Vénus de Milo trônent parmi les icônes révélées sur fond de morceaux d’images numérisés.

K. Parlez-nous un peu de vous…

Portrait de Morgan Paslier

Portrait de Morgan Paslier

Je m’appelle Morgan Paslier, j’ai 47 ans. Je suis photographe depuis les années 90, diplômé de l’École Régionale des Beaux-Arts de Rennes. J’ai été bercé par des supers héros tels que Goldorak et Albator, écoutant les vinyles de mes parents : « Dance To The Music » ou encore « Star Spangled Banner ».

Mon père travaillait dans l’image donc les appareils photos et les caméras faisaient partie de mon quotidien. À 11 ans, mes parents m’ont offert un Lomo, c’est un vieil appareil russe qui ne m’a jamais quitté tout au long de mon adolescence.

J’ai commencé ma carrière officielle avec un aménageur urbaniste, puis pour des architectes pendant plus de 10 ans, je faisais également du reportage. C’est à cette époque, en parallèle, avec mon premier appareil photo numérique – un Kodak DC 260 – que je réalisais mes premiers collages sur un ordinateur. J’ai passé des nuits entières à copier, coller, découper, déchirer et triturer, ma souris à la main et des morceaux d’images devant mon écran minuscule. C’était l’époque des premiers Mac « boites à pizza », je découvrais Photoshop 2.5. Alors assez vite, je suis tombé dans la marmite du numérique.

K. Quelles sont vos influences et inspirations artistiques ?

Morgan Paslier, Jean-Michel Basquiat

Morgan Paslier, Jean-Michel Basquiat

J’aime essayer de nouvelles approches tant sur le plan technique que sur le plan spirituel. Peter Beard, mais il y en a tellement d’autres… Man Ray ou encore André Kertez m’inspirent. Je ne cherche pas, je regarde beaucoup. Les choses s‘imposent à moi. Les matières, les textures, tout ça prend place naturellement. J’aime mettre en valeur les détails oubliés…

K. Comment procédez-vous pour la création de vos photomontages ?

MP-Alu-brosse-001

J’utilise un SONY Alpha 7 et occasionnellement des vieilleries argentiques et numériques comme les Dimage 5 & 7, Minolta XE-1 & 5, Minolta X700, Lomo Lubitel 2 ou encore un Lomo – Polaroid. Je scanne ensuite les négatifs pour les travailler dans Photoshop si besoin.

K. Quel est votre rapport au monde américain, et pourquoi utiliser les images de stars américaines ?

Détrompez-vous, il y a beaucoup d’inconnus dans mes créations et beaucoup de stars américaines, bien sûr. Marilyn comme Audrey Hepburn sont incontournables, au même titre que Jean-Michel Basquiat ou Robert De Niro. Mais je ne me focalise pas sur les États- Unis. Qu’il soit chinois comme Ai Weiwei, ou anglais comme Tricky, cela m’importe peu. Ces personnes me parlent d’une manière ou d’une autre. L’un par la musique à l’instar de Tricky, l’autre par et pour sa force de caractère à l’image d’Ai Weiwei.

K. Pourrait-on qualifier votre travail de Pop art ?

Aperçu de "Magdalena", Morgan Paslier

Aperçu de « Magdalena », Morgan Paslier

J’avais trouvé un mot il y a longtemps pour essayer d’expliquer mon travail, car beaucoup de gens avec qui je discutais sur les salons me demandaient : « Mais est-ce encore de la photo ? » Ce mot était « Photographiste ». Créatif, je mélange la raison à ma passion ce qui donne la couleur de mes créations. Alors Pop Art, oui bien sûr !

Retrouvez la galerie de Morgan Paslier sur KAZoART

Inscrivez-vous à la newsletter KAZoART

Vous souhaitez recevoir régulièrement les nouveaux articles et les actus de KAZoART ? Inscrivez-vous à notre newsletter !

15€ offerts pour toute nouvelle inscription.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>