Interview artiste • Rencontre avec Velitchka Atanassova


Dans le cadre du salon d’art Expo4Art qui se tient à Paris du 29 septembre au 1er octobre 2017 à la Halle des Blancs Manteaux (Paris 4e), KAZoART exposera 4 des artistes de sa galerie, parmi lesquels la photographe Velitchka Atanassova. Immersion dans le monde délicat et graphique de cette talentueuse artiste.

Voir la galerie de Velitchka Atanassova sur KAZoART

 

Le châl rouge

Le châle rouge ©Velitchka Atanassova-ABD, 690€ / artiste KAZoART

K. Velitchka Atanassova en quelques mots…

Le travail de Velitchka Atanassova apporte une véritable touche d’élégance au sein de KAZoART. Jeune femme native de Bulgarie, elle a peu à peu créé sa propre esthétique. Ses photographies sont issues du mélange culturel dont elle est issue, d’une touche d’architecture (sa formation initiale), de mode, mais aussi de danse qui est un sujet central dans son travail. Dans cette interview, Velitchka Atanassova nous livre un peu de ce qu’elle est, ce qui l’a façonnée et qui l’inspire aujourd’hui en tant que photographe…

Velitchka photo pris par C.Perrucon (1)

Velitchka Atanassova avec son appareil photo, photo prise par C. Perrucon

K. Quand avez-vous commencé à vous intéresser à la photographie ?

J’ai commencé à prendre des photos pendant mes études en Bulgarie. J’ai expérimenté les portraits, la nature, le reportage, et même la photographie événementielle. Tout ceci m’a aidé à trouver les thèmes qui me passionnent le plus : la danse et l’architecture.

K. Quels artistes vous inspirent ?

Il n’y a pas un artiste qui m’inspire plus qu’un autre. J’aime la simplicité, l’originalité dans les œuvres et je peux avoir un coup de cœur pour un artiste très connu, ou inconnu du grand public.  J’aime beaucoup Robert Doisneau, par exemple.

312706_1710045011157_5833320_n (1)

Velitchka Atanassova en train de prendre des photos

K. Comment vos études en architecture d’intérieur vous ont aidée dans vos compositions ?

J’ai appris à regarder autrement les lignes et les courbes pendant mes études d’architecture, et aujourd’hui, ça influence beaucoup mon regard photographique.

K. Quelle place occupe la mode dans vos photographies ?

Depuis ma toute petite enfance, j’ai été plongée dans l’univers de la mode car ma grand-mère était couturière. Puis, j’ai étudié dans un lycée professionnel pendant quatre ans en « stylisme-modélisme ». Pendant cette période, j’avais mon propre atelier de couture mais je n’arrivais pas à me décider. J’hésitais, je ne savais pas si je préférais travailler dans l’univers de la mode ou de la photographie. Alors, j’ai monté ma propre marque : Vijoli concept. Ce qui me permet de créer des vêtements, des accessoires de mode et de déco à partir de mes photographies. Chaque objet proposé à la vente est numéroté et en série limitée.

Stop

Stop ©Velitchka Atanassova-ABD, 790 € / artiste KAZoART

Knock out

Knock out ®Velitchka Atanassova-ABD, 690 € / artiste KAZoART

K. Pouvez-vous nous parler de votre série de photographies « Tangra » ?

Au départ, « Tangra » c’est un ballet bulgare qui existe depuis plus de 35 ans. Il a donc une très longue histoire et j’ai moi-même fait partie de cette compagnie pendant 5 ans. La danse m’a appris beaucoup de choses : la discipline, le travail en équipe, le rythme, la ponctualité et le respect. J’ai commencé à travailler sur cette série il y a 8 ans. Mon idée était d’intégrer le mouvement des danseurs dans les détails architecturaux qu’on trouve partout autour de nous.

K. Quelle est votre démarche auprès des danseurs ?

Avant de commencer une série, je me rends dans la salle de danse où j’observe les mouvements des filles pendant leurs répétitions. Ça me donne une idée de ce dont elles sont capables, je cherche leurs atouts, leurs forces. Ensuite, nous allons dans un lieu que j’ai choisi au préalable car, j’imagine les mouvements à partir d’un espace. Toutes les chorégraphies sont déjà dans ma tête et je dirige les danseuses pendant le shooting. Parfois, les filles me proposent des mouvements qui s’intègrent parfaitement au projet. C’est un travail en équipe.

La fumée rouge

La fumée rouge ®Velitchka Atanassova-ABD, 690 € / artiste KAZoART

K. Quelle place donnez-vous à la couleur dans vos photographies ?

J’aime les couleurs quand elles sont harmonieuses.  Et le rouge est souvent le fil conducteur dans mes photos. Je l’associe à d’autres coloris, il complète certaines compositions ou il est LA couleur principale. Dans mes photographies, vous le trouverez sur des murs usés, des peintures écaillées, des détails… Tout ça m’inspire et mon défi est toujours d’y intégrer le mouvement des danseurs.

La création (1)

La création ©Velitchka Atanassova-ABD, 590 € / artiste KAZoART

Voir la galerie de Velitchka Atanassova sur KAZoART

Inscrivez-vous à la newsletter KAZoART

Vous souhaitez recevoir régulièrement les nouveaux articles et les actus de KAZoART ? Inscrivez-vous à notre newsletter !

15€ offerts pour toute nouvelle inscription.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>