Interview artiste • Rencontre avec Romain Bonnet


Véritable artiste du numérique, Romain Bonnet s’adonne à la création d’images et de portraits empreints d’esthétisme et de modernité. A l’aide de logiciels, il compose, recompose et retravaille des images auxquelles il donne une seconde nature. KAZoART est allé à la rencontre de cet artiste pour en apprendre un peu plus sur son parcours, ses inspirations et son processus de création. Immersion dans l’univers de Romain Bonnet et de ses portraits numériques finalement pas si éloignés de la peinture…

romain-bonnet

Romain Bonnet en quelques mots

Musicien pendant une dizaine d’années, Romain Bonnet s’est un jour décidé à opérer un virage dans sa carrière artistique. Après la musique, il décide de se consacrer à l‘art digital à travers lequel il associe la photographie à des procédés numériques. De ses manipulations naissent des portraits, des visages féminins surtout, qu’il nous donne à contempler. Un univers entre photographie et peinture où cet artiste « photographiste » délivre des émotions à l’état brut, mêlées à l’esthétique des regards.

MélancolieLe goût de tes mots

K. D’où vient votre vocation en tant qu’artiste ?

Si je puise dans mes souvenirs d’enfance, je me rappelle que j’ai toujours eu envie de créer, modifier ou imaginer de nouvelles tranches de vies dans mon esprit. Changer le réel tel qu’on le voit m’a toujours attiré.

A l’adolescence, je n’ai jamais eu de barrières de la part de mes parents et j’ai donc pu suivre les voies que j’ai voulues. J’ai été guitariste dans le flamenco pendant plusieurs années puis las du tumulte des salles de concert, je me suis tourné en autodidacte vers l’art digital qui est en pleine émergence.

K. Comment se déroule une séance de travail ?

Je n’ai pas de séance de travail type. J’attends l’inspiration sans la chercher. Celle-ci me vient toujours d’une émotion que me procure un visage, une expression ou une scène de la vie courante. Ensuite, je fixe mes émotions sur mon écran grâce à des logiciels appropriés.

Découvrez un aperçu du processus de création de Romain Bonnet

K. Quelles sont vos influences et inspirations artistiques ?

J’ai passé énormément de temps dans les musées, galeries d’art et sur internet à analyser les œuvres de différents artistes. J’ai essayé de m’imprégner du travail des autres pour pouvoir être moi-même. C’est comme un musicien qui apprend et joue d’abord les morceaux des autres avant de composer et d’interpréter ses propres créations. J’aime beaucoup les œuvres de Jarek Kubicki.

J’attends l’inspiration sans la chercher.
Celle-ci me vient toujours d’une émotion que me procure un visage,
une expression ou une scène de la vie courante.

K. La figure féminine est éminemment présente dans votre Œuvre, pourquoi l’avoir privilégiée ?

Visuellement je trouve que les femmes font beaucoup plus ressortir les émotions que les hommes. Elles apportent de la sensibilité et du naturel. J’ai beaucoup plus de mal à créer avec les hommes.

MélancolieLe goût de tes mots

K. Trouvez-vous des convergences entre votre ancienne carrière de musicien et votre nouvelle vie d’artiste ?

Dans les deux cas, l’art est présent et similaire dans la création. Que je sois en train de jouer un morceau sur ma guitare ou que je sois avec mon stylet ou ma souris dans la main, mes pensées formatées de la vie quotidienne disparaissent pour laisser place à la création et le plaisir de toucher les gens.

Inscrivez-vous à la newsletter KAZoART

Vous souhaitez recevoir régulièrement les nouveaux articles et les actus de KAZoART ? Inscrivez-vous à notre newsletter !

15€ offerts pour toute nouvelle inscription.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>