Jack Lang, ancien Ministre de la Culture de 1981 à 1986 puis de 1988 à 1993, et actuel président de l’Institut du Monde Arabe, apporte son soutien à KAZoART en tant que parrain du projet.

Je trouve formidable que de jeunes entrepreneurs se saisissent de l’idée de rendre l’art plus accessible, et en fassent un vrai projet d’entreprise. Je ne peux que saluer la démarche de KAZoART, qui va dans le sens de ce que j’ai toujours défendu en tant que ministre de la Culture, à savoir un plus large accès à la culture pour le plus grand nombre, d’une meilleure éducation à l’art et à la culture.

Jack Lang

Issue de la « génération Jack Lang », la fondatrice de KAZoART Mathilde Le Roy a bénéficié dans sa jeunesse des mesures d’ouverture et démocratisation de la culture prises par le ministère de l’époque (Fête de la Musique, éducation artistique à l’école, Journées du Patrimoine, etc. ). C’est un peu « au culot » qu’elle est venue trouver l’ancien ministre de la culture pour lui demander d’apporter son parrainage au projet KAZoART.

Et bien lui en a pris : Jack Lang a non seulement donné son accord pour parrainer KAZoART, mais a même adoubé le projet. Une belle reconnaissance pour KAZoART !