La Minute Arty • Le sculpteur César 1


La Minute Arty vous propose un gros plan sur un artiste célèbre, à découvrir en une minute ! Né en 1921, César Baldaccini, dit César, est un sculpteur révolutionnaire au XXe siècle. Cette année, le Centre Pompidou lui fait l’honneur d’une grande rétrospective, la première depuis sa mort en 1998. KAZoART aussi revient sur la carrière et les différentes facettes du sculpteur César, notamment célèbre pour ses Compressions !

César  - Credits - Ulf Andersen, aurimages - AFP

César – Credits – Ulf Andersen, aurimages – AFP

César est…

 

… un jeune artiste sans le sou

A ses débuts, le jeune César Baldaccini ne se destinait pas à la sculpture en métal. D’origine italienne, il nait à Marseille et débute aux Beaux-Arts de Paris en 1943. Il envisage au début la sculpture par un biais très classique, s’inspirant des grands maitres. Mais dans son atelier du 6e arrondissement de Paris, une ancienne maison close, il ne gagne que peu d’argent et n’est ainsi pas en mesure de se payer la pierre indispensable pour toute sculpture. Il travaille donc le plâtre, jusqu’à ce qu’il apprenne la technique de soudure à l’arc (technique de soudage grâce à un arc électrique). Il parcourt ensuite les décharges et fait dans la récupération : toute ferraille devient alors matériau – vis, boulons, tubes, plaques… qu’il retravaille et assemble. Il créé la Vénus de Villetaneuse en 1962, exemple de son interprétation du très classique nu féminin avec du matériel de récupération.

… un explorateur de techniques

César est très connu pour son travail sur le métal, qu’il récupère et assemble grâce à la soudure, ce qui produit des oeuvres à l’aspect très brut. Mais il s’essaye aussi, tout au long de sa carrière, à bien d’autre techniques. A la fin des années 1950, il découvre chez un ferrailleur la presse américaine, capable de compresser des carcasses de voitures. Il commence alors à compresser divers objets sous forme de parallélépipèdes, d’abord des objets de petit format, puis des voitures entières. Cette expression artistique fait scandale à l’époque.

Au milieu des années 60, il inverse son idées de la compression et créé alors les Expansions. Il utilise du polyuréthane, un matériau plastique. Ces dernières exploitent le principe de coulure, de matière qui déborde, prend de la place. En 1965, il créé son célèbre « Pouce », moulage de son propre doigt, agrandi. La décennie 70 est elle celle des expérimentations : cristal en fusion, fonte du fer, objets enrobés dans du plastique transparent…

… un sculpteur sensuel

 César est un sculpteur qui fait avant tout confiance à ses sens, notamment à son toucher. Il a besoin de caresser la matière avant de créer, pour imaginer l’œuvre future. Il réussit à transmettre au métal une certaine sensualité, à reproduire les chairs. Pour lui, la matière est sensuelle en elle-même : ses Expansions notamment paraissent lisses, douces et moelleuses, malgré leur dureté réelle. Elles appellent au toucher et à la contemplation.

Il s’est également penché sur l’aspect érotique de l’art par le biais de créations telles que le grand « Sein », moulé sur celui d’une danseuse du Crazy Horse, mais aussi son « Pouce » géant, à la connotation phallique.

Un jour il a dit

« Je n’ai pas d’imagination. Elle ne me vient qu’avec le toucher et les yeux. Sans ces deux éléments, le cerveau ne fonctionne pas. »

Le saviez-vous ?

En 1975, le producteur Georges Cravenne imagine une grande cérémonie de récompense du cinéma français. Il fait alors appel à César pour la confection du trophée qui sera remis aux acteurs, et décide de donner son nom à la cérémonie, aujourd’hui les César du cinéma. Mais pour la première édition en 1976, le sculpteur avait créé un trophée bien différent, inspiré de l’Oscar américain : un personnage déroulant une bobine de film. L’accueil de sa statuette fut décevant et il décida de modifier l’objet et de le remplacer par une compression de 29 cm, de 3,6kg, en bronze poli (et non pas en or), que l’on connait encore aujourd’hui.

césar

Romy Schneider et son César de la Meilleure actrice en 1976

Ses plus grandes œuvres

Le Pouce, César, Ludwig Museum, Cologne

Le Pouce, César, 1965 Ludwig Museum, Cologne, via Wikimedia Commons

Compression "Ricard", 1962, Paris, Centre Pompidou - Musée national d'art moderne, Photo (C) Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN-Grand Palais / Philippe Migeat

Compression « Ricard », 1962, Paris, Centre Pompidou – Musée national d’art moderne, Photo (C) Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN-Grand Palais / Philippe Migeat

César, Expansion n°14, 1970, Paris, Centre Pompidou - Musée national d'art moderne, Photo (C) Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN-Grand Palais / image Centre Pompidou, MNAM-CC

César, Expansion n°14, 1970, Paris, Centre Pompidou – Musée national d’art moderne, Photo (C) Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN-Grand Palais / image Centre Pompidou, MNAM-CC

César, Fanny Fanny, 1990, bronze soudé, Collection particulière, Courtesy Fondation César, Bruxelles, SDJ/Adagp Photo DR

César, Fanny Fanny, 1990, bronze soudé, Collection particulière, Courtesy Fondation César, Bruxelles, © SBJ/Adagp Photo © DR

 

En écho sur KAZoART • Sypo

La « Main » de l’artiste fondeur Sypo sur KAZoART nous rappelle le travail du métal de César, et se fait l’écho du célèbre « Pouce » du sculpteur…

Sypo, Main 3/8, 260 €

Sypo, Main 3/8, 260 €

Inscrivez-vous à la newsletter KAZoART

Vous souhaitez recevoir régulièrement les nouveaux articles et les actus de KAZoART ? Inscrivez-vous à notre newsletter !

15€ offerts pour toute nouvelle inscription.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Commentaire sur “La Minute Arty • Le sculpteur César