La Minute Arty • Takashi Murakami 1


Avec la Minute Arty, KAZoART vous propose d’en apprendre plus sur la vie et la carrière d’un artiste célèbre. Aujourd’hui, découvrez toutes les facettes de l’artiste japonais Takashi Murakami ! Célèbre plasticien , figure de proue de l’art contemporain et chef de file du mouvement japonais « Superflat », il est aujourd’hui l’un des artistes les plus cotés au monde. Premiers pas dans l’univers « otaku » du digne héritier d’Andy Warhol…

 C201706-C-Takashi-Murakami-Art-preview-d3e7c823

Takashi Murakami est…

 

… imprégné de culture manga

C’est à travers ce pan de la culture japonaise que l’on aborde généralement Takashi Murakami. Ce dernier a en effet grandi avec les mangas et les séries d’animations japonaises. Les bande-dessinées étaient pour lui une manière de s’échapper des intérieurs exigus dans lesquels il vivait enfant. Il avait d’abord comme plan de carrière de devenir animateur de dessin animé.

Ainsi, ses œuvres sont saturées de couleurs, mettant en scène des personnages ou des fleurs kawaii (« mignon » en japonais), s’ancrant dans la culture japonaise des divertissements. Il imagine un monde frivole à l’extrême, et créé le mouvement « Superflat », qui mêle la planéité de l’art graphique japonais avec la superficialité de la culture nippone d’après-guerre. Il met même en scène des personnages de manga totalement décomplexés, à l’image des deux statues, « Hiropon » et « My lonesome cowboy », sur le thème de la sexualité, la seconde ayant été vendue en 2008 pour 15,2 millions de dollars.

… influencé par la tradition japonaise

Mais Murakami n’est pas uniquement influencé par la pop-culture japonaise. Il a étudié la peinture japonaise (nihonga) à l’université des Arts de Tokyo, et possède un doctorat. Il s’est alors initié aux bases de cet art, qui ne connait pas la 3e dimension et la perspective occidentale classique, aspect qu’on retrouve dans ses œuvres, qui ne comportent aucune notion de profondeur. Il utilise également certains supports traditionnels pour créer, comme le paravent.

Depuis quelques années, Murakami intégre dans ses créations des fonds dorés, référence à la peinture à la feuille d’or, une technique utilisée au Moyen Age à la fois en Occident et au Japon. Ses œuvres font parfois référence à des aspects plus spirituels et religieux, tels que le Bouddhisme : il a notamment représenté les Arhats, disciples du Bouddha ayant atteint le plus haut niveau de sagesse.

… un homme d’affaire touche-à-tout

A l’image de Jeff Koons, Murakami est la représentation même de l’artiste contemporain qui a su créer une « marque ». Il a d’ailleurs développé un véritable empire, grâce à la Kaikai Kiki Co, une société et un atelier de production qu’il a fondés, à l’image de la Factory d’Andy Warhol. Il y emploie une centaine de salariés et y produit des produits dérivés (peluches, tapis, mugs…) à l’effigie de ses œuvres fleuries et bigarrées.

Murakami, en bon homme d’affaires avisé, sait aussi s’associer aux marques et aux personnalités les plus influentes. Il a ainsi créé des sacs pour Louis Vuitton durant 13 ans, jusqu’en 2015. Loin de s’arrêter là, il a également été photographe pour Britney Spears, et a réalisé des clips pour les stars Kirsten Dunst, Kanye West et plus récemment Pharell Williams, véritable icône de la pop culture occidentale.

Un jour il a dit

« Quand je considère ce qu’est la culture japonaise, je me rends compte que c’est en fait une subculture. Dès lors, l’art est inutile. »

Le saviez-vous ?

L’icône de Murakami, Mr. Dob, créé en 1992, lui fait aussi office d’alter ego. Mr. Dob a une tête ronde avec deux grandes oreilles, faisant directement référence à Mickey. La lettre D est inscrite sur l’oreille gauche et la lettre B sur l’oreille droite. Le visage, en forme de O, permet la lecture du nom DOB. « Dob » vient de l’interjection « dobojite » qui signifie « pourquoi » en langue japonaise.

Ses plus grandes œuvres

takashi Murakami, Field of smiling flowers, 2010, lithographie, © paddle8.com

takashi Murakami, Field of smiling flowers, 2010, lithographie, © paddle8.com

 

Takashi Murakami, And then x6, 2013, lithographie en 300 exemplaires, © Kumi

Takashi Murakami, And then x6 (blue), 2013, lithographie en 300 exemplaires, © Kumi-contemporary

Takashi Murakami 727, 1996, don de David Teiger, MoMA New-York

Takashi Murakami, 727, 1996, don de David Teiger, MoMA New-York

Takashi Murakami, Panda family, 2016, © Paddle8

Takashi Murakami, Panda family, 2016, © Paddle8

En écho sur KAZoART • Malvina Sauvage

Sur KAZoART, les fleurs colorées de Malvina Sauvage nous rappellent celles, iconiques, de Takashi Murakami.

Malvina Sauvage, Metal flores, 200€

Malvina Sauvage, Metal flores, 200€

Inscrivez-vous à la newsletter KAZoART

Vous souhaitez recevoir régulièrement les nouveaux articles et les actus de KAZoART ? Inscrivez-vous à notre newsletter !

15€ offerts pour toute nouvelle inscription.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Commentaire sur “La Minute Arty • Takashi Murakami