La Minute Arty : Piet Mondrian 2


Chaque mois, la rédaction de KAZoART vous propose un focus sur un artiste célèbre, à découvrir en « 1 minute ». Aujourd’hui, c’est le Néerlandais Piet Mondrian qui est à l’honneur. Peintre révolutionnaire qui a proposé sa propre vision radicale de l’abstraction, il a marqué durablement l’Histoire de l’Art, à tel point que son style est devenu aujourd’hui un véritable « code » graphique. Mais qui est-il ? Découvrez la « Minute Arty » de Piet Mondrian !

2011_008

Piet Mondrian est…

 

…un des pères de l’abstraction

Né en 1872 et mort en 1944, Piet Mondrian est bien connu pour ses tableaux géométriques structurés par des lignes noires et des rectangles rouges, jaunes et bleus. Mais il est aussi un des tout premiers artistes à s’être engagé sur la voie de l’abstraction dans les années 1910, aux côtés de Kandinsky, Delaunay ou encore Malevitch. Il plonge dans l’abstraction en 1914, après être passé par une phase cubiste de plus en plus épurée au fil des séries de tableaux. Il emprunte cependant un chemin bien différent de l’abstraction lyrique et expressive de Kandinsky : à partir de 1916, ses tableaux épurés cherchent à s’éloigner de la nature, éliminant ainsi la courbe et la couleur verte. Il ne conserve finalement que les trois couleurs primaires ainsi que l’angle droit, A la fin de sa vie, son style se modifie à nouveau lorsqu’il vit à New York, et la couleur s’immisce alors dans les lignes en elles-mêmes.

… un peintre spirituel

Fils de pasteur, Mondrian a été élevé dans une famille très croyante. Bien qu’il ne soit pas pratiquant durant sa vie d’adulte, il s’intéresse très tôt à la théosophie, un courant de pensée développé au 19e siècle. La société théosophique, à laquelle adhère Mondrian, croit en un syncrétisme des principales religions et à l’existence d’une Vérité supérieure et englobante. Mondrian choisit alors d’appliquer ses croyances théosophiques à l’art et à ses œuvres. Il tente de créer un art universel : « Je construis des lignes et des combinaisons de couleurs sur des surfaces planes afin d’exprimer, avec la plus grande conscience, une beauté générale.  »  Dans cette continuité, il ne conserve que les couleurs pures (les trois primaires : rouge, bleu, jaune), ainsi que l’angle droit, qui revêt pour lui une signification universelle, le rapport entre vertical et horizontal représentant la dualité présente dans l’univers, ainsi que dans les lois de la nature.

… à l’origine d’un style

Piet Mondrian est à l’origine du néo-plasticisme, diffusé dans la revue néerlandaise De Stijl par Théo Van Desburg. De Stijl  devient ainsi à partir de 1917 un mouvement artistique, basé sur les théories de Mondrian et l’utilisation de couleurs et de formes pures. De nombreux artistes néerlandais en sont alors des adeptes, tels que Gerrit Rietveld ou Théo Van Doesburg. Par la suite, des architectes se joignent également au mouvement : les lignes et les couleurs de Mondrian se retrouvent alors sur des meubles ou même des bâtiments. Gerrit Rietveld crée notamment la célèbre « Chaise rouge et bleue » en 1923, véritable mise en application en trois dimensions des théories du néo-plasticisme.

74

En 1965, le « style » Mondrian se fait aussi une place dans le monde de la mode grâce à Yves Saint-Laurent qui créé une collection de robes « Mondrian », un modèle qui deviendra une pièce emblématique des années 1960. Depuis, les œuvres de Mondrian sont régulièrement utilisées dans de nombreux domaines, du design à la publicité… (Voir notre article sur les influences croisées entre Art et Mode).

Mondrian_fashion

3 modèles de la collection « Mondrian »

Un jour il a dit…

“Pour approcher le spirituel en art, on fera usage aussi peu que possible de la réalité, parce que la réalité est opposée au spirituel.”

Le saviez-vous ?

Mondrian avait vu le dessin animé de Walt Disney « Blanche-Neige et les Sept nains », en 1938 à Paris avec son frère. Il avait été fasciné par le film et sa technique d’animation, et avait ainsi développé une passion pour les personnages. Il envoyait ainsi régulièrement des cartes postales Blanche-Neige à son frère, y faisant des parallèles entre les personnages du film et son entourage réel. Mondrian, connu pour son caractère introverti, y révèle une personnalité blagueuse, désignant par exemple son frère par le sobriquet « Sneezy » et signant « Sleepy » (Atchoum et Dormeur en version française).

mondrian

Carte Postale Blanche-Neige de Piet Mondrian à son frère, 1938, Tate, Londres

Ses plus grandes œuvres

Piet Mondrian, L'arbre argenté, 1911,   Gemeentemuseum Den Haag

Piet Mondrian, L’arbre argenté, 1911, Gemeentemuseum Den Haag

Piet Mondrian, Composition en rouge, jaune, bleu et noir, 1921, Gemeentemuseum Den Haag

Piet Mondrian, Composition en rouge, jaune, bleu et noir, 1921, Gemeentemuseum Den Haag

mondrian

Piet Mondrian, Composition avec rouge, jaune et bleu, 1942, Tate Modern, Londres

Piet Mondria, Broadway Boogie-Woogie, 1942, MoMA New York

Piet Mondria, Broadway Boogie-Woogie, 1942, MoMA New York

En écho sur KAZoART Laurent Prudot

Sur KAZoART, les lignes géométriques colorées de Laurent Prudot entrent en résonance avec les œuvres de Piet Mondrian.

prudot

Laurent Prudot, Rythmeligne 16-9, 1000€

Inscrivez-vous à la newsletter KAZoART

Vous souhaitez recevoir régulièrement les nouveaux articles et les actus de KAZoART ? Inscrivez-vous à notre newsletter !

15€ offerts pour toute nouvelle inscription.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

2 commentaires sur “La Minute Arty : Piet Mondrian