La Minute Arty • Shepard Fairey (Obey)


Considéré comme l’un des streets-artists les plus influents du monde, Shepard Fairey alias Obey est une figure de proue en matière d’art urbain. Rendu éminemment célèbre il y a dix ans avec l’accession au pouvoir d’Obama, il a su imposer son style et ses couleurs sur les murs du monde entier. Tout savoir sur Shepard Fairey en quelques instants, c’est possible avec la Minute Arty !

Shepard-Fairey-portrait

Portrait de Shepard Fairey (Obey)

Shepard Fairey est…

…un grand passionné de la culture hip-hop

Né en 1970 à Charleston aux Etats-Unis, Shepard Fairey a toujours été un grand fan de la contre-culture hip-hop et de l’univers du skate. A 14 ans déjà, il floque des t-shirts et des planches de skate. A travers ses œuvres, il charge à sa façon la publicité et les pouvoirs publics, détournant par ailleurs des panneaux de signalisation et des affiches publicitaires.

C’est d’ailleurs en 1989, lors d’une démonstration de skate, qu’il arbore une image d’un catcheur français du nom d’André Roussinof, alias Andre the Giant. Ce personnage emblématique va devenir un véritable phénomène et lancer la machine Shepard Fairey. Avec une bande d’amis de la Rhode Island School of Design, il crée une série de stickers et d’affiches qu’il colle un peu partout aux Etats-Unis, et ce de manière illégale. Cette communication virale clandestine devient l’une des caractéristiques du street art.

andre-the-posse

Affiche Andre The Giant par Shepard Fairey

…devenu mondialement célèbre grâce à Obama

Nous sommes en 2008 lorsque Shepard Fairey est lancé sous les feux des projecteurs. A l’occasion de la campagne présidentielle, il crée un poster de Barack Obama qui deviendra une véritable icône. Un poster devenu viral qui montrait à l’époque le futur président des Etats-Unis aux couleurs du drapeau américain sur lequel est écrit en lettres capitales le mot « HOPE ». L’espoir de voir un homme noir à la tête de la Maison Blanche. C’est un peu grâce à l’artiste qu’Obama a connu une si puissante notoriété, devenu Président, il le remercie personnellement d’avoir pu influencer les élections présidentielles grâce à ses affiches.

obama-hope-shelter-copy

Poster de Barack Obama par Shepard Fairey à l’occasion de la campagne présidentielle américaine en 2008

…un roi du marketing

En plus d’être un artiste reconnu, Shepard Fairey est aussi un professionnel du marketing. Il gère avec son épouse le Studio Number One, une agence de publicité à Los Angeles. Il est aussi à l’origine de la pochette de l’album Monkey Business des Black Eyed Peas. C’est encore lui qui a créé l’affiche du film Walk the Line de James Mangold sorti en 2006. Inspiré entre autres par Andy Warhol et Alexandra Rodtchenko, Obey a su tirer partie de ses collaborations et a trouvé un juste équilibre entre l’engagement, le second degré et les tendances actuelles en mettant en scène ses œuvres dans la rue.

shepard-fairey-13

Pochette de l’album Monkey Business des Black Eyed Peas

shepard-fairey-14

Affiche du film Walk the Line de James Mangold

Un jour il a dit

Je ne me suis jamais vraiment considéré comme un artiste de rue.
Je me considère comme un populiste.

Le saviez-vous ?

Comme beaucoup de street-artists, Shepard Fairey n’a pas échappé à la loi. A plusieurs reprises, il a été arrêté et conduit jusqu’au tribunal pour rendre compte de ses activités clandestines, entre autres ses graffitis sur les murs et ses utilisations douteuses d’images qui ne lui appartenaient pas. D’ailleurs, la photographe à l’origine du portrait de Barack Obama n’a absolument pas été citée ou créditée alors même que Shepard Fairey disséminait ses reproductions dans tous les Etats-Unis… Malgré ses arrestations, l’artiste n’en démord pas et sa popularité ne cesse de se renforcer. Ses déboires judiciaires ont même l’effet inverse puisqu’ils doublent le taux de fréquentation des expositions de l’artiste !

Ses plus grandes œuvres

image2

Shepard Fairey (Obey),Liberté Egalité Fraternité

Make_Art_Not_War_60x90cm_signed_OE_95euros

Shepard Fairey (Obey), Make Art Not War

shepard-obey

Shepard Fairey (Obeyà, We the People defend Dignity

En écho sur KAZoART • MargÓ

Sur KAZoART, l’artiste MargÓ dépeint des portraits aux couleurs tranchées, rappelant ainsi la touche si caractéristique de Shepard Fairey. Le rouge et le noir sont récurrents, chez l’un comme chez l’autre, donnant alors toute la force aux traits de ces femmes et de ces hommes à contempler.

 Native american 3 Rendez-vous manqué

Inscrivez-vous à la newsletter KAZoART

Vous souhaitez recevoir régulièrement les nouveaux articles et les actus de KAZoART ? Inscrivez-vous à notre newsletter !

15€ offerts pour toute nouvelle inscription.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>