Incontestablement l’artiste japonaise contemporaine la plus connue au monde, Yayoi Kusama est véritablement un personnage à part entière. Coiffée de son célèbre carré rouge, cette artiste nous plonge dans un océan de pois colorés nés de ses hallucinations enfantines. Une chose est sûre : elle n’a pas fini de nous surprendre… Retour sur l’incroyable Yayoi Kusama !

Yayoi Kusama est…

… l’artiste japonaise aux pois

Née en 1929, Yayoi Kusama est une artiste pluridisciplinaire. Peintre, sculptrice, écrivaine, performeuse et même chanteuse, elle s’interroge depuis toujours sur la place du « Moi » dans l’immensité. Les pois colorés estampillent ses œuvres et installations depuis des décennies maintenant, en témoigne sa série la plus célèbre Dots Obsession: Infinity Mirrored Room. Pour comprendre d’où ils viennent, il faut remonter à l’enfant d’à peine 10 ans qu’elle était, et cette hallucination qui l’a impulsée à créer : une pièce se remplissant de pois, de tous les tailles, toutes les couleurs, à la fois angoissants et oppressants.

Yayoi Kusama, Installation Dots Obsession / Source : http://www.dailyartmagazine.com

La première installation remonte en 1963 à New York. C’est une folle immersion que nous offre l’artiste ! Elle y investit l’espace avec de grands miroirs, des ballons gonflés à l’hélium et toutes sortes de matériaux tels que le bois, l’acier et le béton. Yayoi Kusama explore les champs de l’infini, à l’image de son imagination. Plafonds et murs sont recouverts de miroirs et les pois paraissent flotter, maîtres des lieux. C’est une expérience aussi bien ludique que réflexive où le spectateur perd ses repères dans ce cocon teinté de rouge.

Portrait de Yayoi Kusama / [CC BY 4.0 (https://creativecommons.org/licenses/by/4.0)]

… indissociable de sa maladie mentale

La folle énergie créatrice de Yayoi Kusama vient aussi avec la maladie mentale qui l’habite depuis près de 40 ans. Née au Japon, elle s’est exilée aux Etats-Unis à l’âge de 29 ans. Elle a passé plusieurs années aux côtés de Joseph Cornell dont elle a partagé la vie avant qu’il ne décède.

À la disparation de son compagnon, elle est retournée sur ses terres nippones avant d’être hospitalisée de son plein gré à Tokyo. Depuis ce jour, elle n’a jamais quitté son hôpital psychiatrique et a même un espace dédié pour créer et se libérer de ses plus sombres angoisses.

… une figure iconique de la mode

L’Art de Yayoi Kusama dépasse les frontières d’une technique précise et défini. En plus d’être assoiffée d’une création plastique et picturale, l’artiste est aussi très portée par la mode.

À gauche : George Clooney habillé en Giorgia Armani personnalisé par Yayoi Kusama pour la couverture du magazine W de décembre 2013-14. À droite : La collection Louis Vuitton en collaboration avec Yayoi Kusama.

En 1960, elle a créé sa propre marque : Kusama Fashion Company Ltd. Des vêtements et costumes parés de ses pois mythiques sont alors commercialisés. À la fois avant-gardiste et anti-conformiste, l’artiste n’a eu de cesse de se renouveler tout en gardant son empreinte si reconnaissable. Ses motifs colorés se retrouvent aujourd’hui sur des sacs à main de grandes marques, des vêtements, des meubles et même des immeubles.

Un jour elle a dit

Quand je crée, je ne me force pas à intégrer des pois. Inconsciemment, ils surgissent d’eux-mêmes.

Yayoi Kusama

Le saviez-vous ?

Yayoi Kusama with Narcissus Garden, Venice Biennale, 1966 / Image courtesy : Ota Fine Arts, Tokyo / © Yayoi Kusama, Yayoi Kusama Studio inc.

En 1966, Yayoi Kusama participe pour la toute première fois à la biennale de Venise. Une invitation pas si formelle puisqu’elle s’y est rendue sans autorisation ! Adepte des happenings, elle s’est fait remarquer en lâchant 1500 sphères miroitantes dans les canaux, sa façon bien à elle de présenter l’œuvre Narcissus garden. Considérée comme une sorte de matriarche de l’Art contemporain, Yayoi Kusama a toujours brillé par sa créativité débordante. Difficile de catégoriser l’artiste, elle n’appartient ni au Pop art, ni à l’Art Brut, le plus simple reste encore de se fier à ses propres termes : le Kusama Art.

Ses plus grandes œuvres

Yayoi Kusama Sculpture Plastic Pumpkin / Photo : SH Kim, Pixabay
Yayoi Kusama, Installation au GOMA, 2017 / Photo : interestedbystandr, Attribution 2.0 Générique (CC BY 2.0)
Yayoi Kusama, Ascension des pois sur les arbres à la Biennale de Singapour 2006 / Terence Ong [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/)]

En écho sur KAZoART • Azarias

Sur KAZoART, l’artiste Azarias travaille les formes géométriques et la notion de l’espace à travers des œuvres en relief.

Azarias, Quasi-objet n°2
Azarias, Traversée n°10