Les artistes sont souvent imprévisibles ou fantasques et leurs histoires regorgent d’anecdotes.  KAZoART vous invite cet été à en découvrir certaines: insolites, drôles ou tragiques, elles ont marqué le petit monde de l’art ! 


L’Art’necdote du Jour #8 • Nicolas de Stael

C’est une vraie révélation que connait le peintre Nicolas de Stael à l’occasion d’un simple match de football opposant la France à la Suède au Parc des Princes en 1952. Totalement fasciné par les couleurs et le mouvement qu’il distingue dans l’événement sportif, Nicolas de Staël débute immédiatement une série d’une dizaine d’œuvres lui étant consacrée sous le titre Les Footballeurs.

Une œuvre monumentale

Il écrit au poète René Char  «  Entre ciel et terre, sur l’herbe rouge ou bleue, une tonne de muscles voltige en plein oubli de soi avec toute la présence que cela requiert en toute invraisemblance. Quelle joie René, quelle joie ! ». Nicolas de Staël travaille sans relâche jusqu’à sa pièce maitresse de près de 7m² (200X350 cm). Intitulée Le Parc des Princes,  cette oeuvre immense est composée d’aplats larges et épais comme autant de flaques de couleurs jetées savamment sur la toile.

Une trahison à son courant artistique ?

L’exposition de son œuvre lui attire les foudres des fidèles de l’abstraction qui ressentent ce retour au figuratif comme une régression de l’artiste, une trahison au mouvement auquel il est supposé appartenir. Nicolas de Staël se défend et répond « Je n’oppose pas la peinture abstraite à la peinture figurative. Une peinture devrait être à la fois abstraite et figurative. » Jean-Luc Daval dans son ouvrage Histoire de la peinture abstraite, Paris, Hazan,‎ 2005 souligne cet épisode par la formule de « réinvention de la figuration ».

Nicolas de Staël, Agrigente, 1954, huile sur toile, 114x146
Nicolas de Staël, Agrigente, 1954, huile sur toile, 114×146
Nicolas de Stael, Rue Gauguet, 1949
Nicolas de Stael, Rue Gauguet, 1949

En écho sur KAZoART : Marie-Astrid Grivet

Les oeuvres de Marie-Astrid Grivet nous font penser au travail de Nicolas de Staël.

Marie-Astrid Grivet, Aspiration, huile sur toile, 40X60
Marie-Astrid Grivet, Aspiration, huile sur toile, 40X60
Marie-Astrid Grivet, Collection, huile sur toile, 60X120
Marie-Astrid Grivet, Collection, huile sur toile, 60X120
Marie-Astrid Grivet, Silence, huile sur toile, 100x80
Marie-Astrid Grivet, Silence, huile sur toile, 100×80