Petite histoire de l’Impressionnisme


Lorsqu’on parle de l’impressionnisme, on pense à des oeuvres célèbres qui ont marqué leur temps et que l’on retrouve aujourd’hui dans de grands musées à Paris, Londres ou Saint-Pétersbourg. Entré dans l’histoire de l’art, on le considère avec un respect académique et une certaine distance qui n’étaient pas ce qu’avaient imaginé les jeunes peintres pleins de fougue et d’ambition qui le créèrent à la fin du XIXème siècle. KAZoART vous raconte aujourd’hui une petite histoire de l’impressionnisme, ses combats, ses faits d’arme et ses nouveaux défis aujourd’hui, car notez-le bien: il n’a pas dit son dernier mot!

RETROUVEZ LA SELECTION « IMPRESSIONNISTE » DE NOS ARTISTES KAZoART

Une naissance dans la révolte

Dans la deuxième moitié du XIXème siècle, l’Académie des Arts est l’entité de référence exclusive en termes d’Art. Seuls ses critères esthétiques et les artistes qu’elle soutient ont une légitimité et un droit de parole. Or, ne se reconnaissant pas dans ce carcan technique valorisant essentiellement la maîtrise de la perspective et du clair-obscur au détriment de l’émotion, quelques jeunes peintres se voient refuser chaque année l’accès au Grand Salon de Paris. Cet événement est alors déterminant dans la carrière d’un artiste, pour être connu et reconnu et bien sûr, les académiciens ne tiennent pas à le voir envahi de jeunes gens pleins de fantaisie et de créativité, revendiquant le droit d’expérimenter de nouvelles techniques.

Auguste Renoir - Le Moulin de la Galette -Jym - blog - KAZoART

Auguste Renoir – Le Moulin de la Galette -Jym – blog

Lassés d’essuyer les refus d’autorités qu’ils jugent empoussiérées, guindées et rigides, ces artistes décident de créer, en marge du Grand Salon de Paris un second rendez-vous artistique qu’ils nomment avec fierté et impertinence « Le Salon des refusés« . Nous en sommes en 1863, Napoléon III lui-même soutient cette initiative et le succès est immédiat et montre bien la soif de nouveauté artistique qui anime une population en pleine révolution industrielle et sociale. « Le Déjeuner sur l’herbe« , d’Edouard Manet fut l’objet de bien des critiques virulentes, mais il symbolisait cette envie de s’affranchir de la grandiloquence des anciens pour s’adresser à la sphère intime en représentant des gens normaux dans leur quotidien ou la nature sans intrusion du divin ni du mythologique.

Edouard Manet - Le Déjeuner sur l'herbe - Lily et ses livres

Edouard Manet – Le Déjeuner sur l’herbe – Lily et ses livres

Bien que la critique regarde avec mépris leurs œuvres jugées indécentes ou indigentes sur le plan artistique, ces artistes révoltés, parmi lesquels Edouard Manet, ou Camille Pissaro, continuent à exposer chaque année dans des ateliers qu’on leur prête pour l’occasion. Peu à peu, le mouvement s’étaie en théorie comme en pratique, bien qu’il ne porte pas encore le nom d' »impressionniste ». En effet, de nouveaux artistes tout aussi ambitieux les rejoignent pour continuer contre le système une lutte qui ne fait que commencer. C’est ainsi qu’Armand Guillaumin, Paul Cézanne, Auguste Renoir, Alfred Sisley, Claude Monet ou encore Frédéric Bazille, pour ne citer que les plus illustres forment peu à peu un groupe dynamique qui cherche dans la peinture et l’art à capter non plus le réalisme mais l’instant et l’émotion qui se dégagent de leur vie quotidienne. Ils fondent ainsi en 1874 La Société anonyme des artistes peintres, sculpteurs et graveurs.

Camille Pissaro - Jeune paysanne prenant son café - Éternels Eclairs - KAZoART

Camille Pissaro – Jeune paysanne prenant son café – Éternels Eclairs

Claude Monet - La Gare Saint-Lazare - Blog Guillaume Loubet - KAZoART

Claude Monet – La Gare Saint-Lazare – Blog Guillaume Loubet

C’est aux sarcasmes d’un critique, Louis Leroy, qui écrit pour le journal satyrique « Charivari » un article sur le tableau de Claude Monet « Impression soleil levant » que l’on doit ce terme d' »impressionnisme ». Tout le monde s’en empare alors, à commencer par les artistes eux-même, dépossédant son auteur de ce qu’il y avait mis de négatif.
A ce sujet, Claude Monet a écrit: « J’ai toujours eu horreur des théories… Je n’ai que le mérite d’avoir peint directement, devant la nature, en cherchant à rendre mes impressions devant les effets les plus fugitifs, et je reste désolé d’avoir été la cause du nom donné à un groupe dont la plupart n’avaient rien d’impressionnistes. »

Claude Monet - Impression soleil levant - Blog Guillaume Loubet - KAZoART

Claude Monet – Impression soleil levant – Blog Guillaume Loubet

La Peinture impressionniste

Si aujourd’hui les peintures impressionnistes inspirent le plus grand respect, il faut bien comprendre qu’au XIXème siècle, elles brisent un grand nombre de règles établies. Le modèle économique de la peinture avait jusqu’alors imposé que l’on réponde bien souvent à des commandes qui visaient à valoriser une institution ou un riche client. Pour ce faire, de grands formats, peints lentement et consciencieusement en atelier, en tentant de rendre au mieux le drapé, le relief et l’ombre tout en ajoutant par derrière un décor biblique ou mythologique étaient la norme. Les « impressionnistes », en s’opposant à toutes ces règles bousculèrent jusqu’à la conception qu’on avait de l’art et de son utilité.

Armand Guillaumin - Les Rochers Rouges - Pauledel Blog - KAZoART

Armand Guillaumin – Les Rochers Rouges – Pauledel Blog

Les tableaux impressionnistes conservaient volontairement le trait du pinceau qui procédait par petites touches. Les couleurs en sont vives et lumineuses et le noir perd de son empire au profit du bleu. Pour pouvoir peindre en dehors de leur atelier, les peintres produisent des toiles plus petites, qu’ils peuvent donc vendre moins chères. D’ailleurs, ils ne peignent plus en réponse à des commande mais en suivant leur plaisir et les émotions que leur provoquent les spectacles de la vie ou d’une lumière fugace. Sujets vulgaires mais ô combien émouvants, des mères et leurs enfants, des maisons de campagne, des fleurs font leur apparition sur les toiles comme la « Femme à l’ombrelle tournée à gauche » en 1886, de Claude Monet, dont les « Nymphéas » sont encore plus célèbres, ou « Les Villas à Bordighera » en 1884, de Paul Cézanne.

Claude Monet - Femme à lombrelle tournée vers la gauche - Blog Guillaume Loubet - KAZoART

Claude Monet – Femme à l’ombrelle tournée vers la gauche – Blog Guillaume Loubet

Paul Cézanne - Les Villas à Bordighera - Blog Guillaume Loubet - KAZoART

Paul Cézanne – Les Villas à Bordighera – Blog Guillaume Loubet

Aujourd’hui à KAZoART

L’art a connu bien des évolutions depuis le XIXème siècle, mais des artistes se revendiquent toujours de l’école impressionniste, parce qu’elle leur permet d’exprimer un rapport à la vie qui leur convient mieux. La succession de mouvements artistiques au cours du XXème a pu, pendant un certain temps, faire passer pour désuets le style et les sujets de l’impressionnisme. Les artistes qui y recourent aujourd’hui rencontrent pourtant un franc succès auprès du public, malgré la discrétion des médias à leur sujet. Cette adhésion durable montre bien le besoin que nous avons de retrouver un contact avec l’instant présent, la clarté du monde et nos sentiments purs et sans artifices. Nous avons la chance de compter des impressionnistes parmi nos artistes, qui apportent au quotidien une touche de douceur et de poésie par leur regard sur notre monde plein de bruit et de fureur.

Vous pouvez ainsi découvrir sur KAZoART le travail de :

ANNE BAUDEQUIN

Six août, Massif du Mézenc - Anne Baudequin - KAZoART

Six août, Massif du Mézenc – Anne Baudequin

ALEXANDRA CHAUCHEREAU

Série Plage - Fille au parasol - Alexandra Chauchereau - KAZoART

Série Plage – Fille au parasol – Alexandra Chauchereau

LEUPEUDRY

Sans titre - Lepeudry - KAZoART

Sans titre – Lepeudry

JULIETTE PAREDES

Mouvements - Juliette Paredes - KAZoART

Mouvements – Juliette Paredes

ZEYNEP PERINCEK

Un jour ensemble n°3 - Zeynep Perinçek - KAZoART

Un jour ensemble n°3 – Zeynep Perinçek

RETROUVEZ LA SELECTION « IMPRESSIONNISTE » DE NOS ARTISTES KAZoART

 

Inscrivez-vous à la newsletter KAZoART

Vous souhaitez recevoir régulièrement les nouveaux articles et les actus de KAZoART ? Inscrivez-vous à notre newsletter !

15€ offerts pour toute nouvelle inscription.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>