Qu’est ce que la photo d’art ? 2


La photographie en tant qu’œuvre d’art est un sujet qui fait couler beaucoup d’encre. Aujourd’hui, la photo à moins de chance de nous impressionner qu’à l’aube de son invention, en 1826. Un flot d’images se déverse sur nos écrans à longueur de journée. Figer des clichés de la réalité est devenu chose banale. Alors, à quel moment considère-t-on une photographie comme une œuvre d’art ?  Si vous hésitez encore à acquérir une photo, KAZoART vous propose quelques pistes pour repérer le véritable potentiel d’une œuvre…

La « patte » de l’artiste

Prendre une photo, c’est à la portée de chacun d’entre nous. On prend une photo pour garder des souvenirs, partager un instant, pour nos papiers d’identités… La capture d’image est devenue tout à fait fonctionnelle et a perdu de sa valeur purement esthétique. Les artistes ont conservé cette quête de la beauté dans la photo, quitte à abandonner l’aspect figuratif et s’abandonner à l’abstraction. Sans même y réfléchir, ils capturent des bouts d’une réalité magnifiée. Et c’est leurs regards qui fabriquent ces photos.

Regarder la photo d’un artiste, c’est voir à travers son œil. Celui d’un être unique, qui crée avec son vécu et son devenir, qui n’appartiennent à personne d’autre. Etre original est naturel pour un artiste. Une œuvre est une œuvre parce qu’elle est unique. Et la créativité  a aussi une identité : le travail d’un artiste est reconnaissable parmi des centaines d’autres productions. Il y intègre sa technique, son style, son univers… En fait, « la patte » d’un artiste c’est les fragments de sa personnalité qu’il met dans ses œuvres, c’est «un coin de création vu à travers un tempérament » (Zola)…

Fingerprints

Fingerprints ©Fabrice Pierre, 220 € / artiste KAZoART

Créer c’est aussi faire des choix

La photographie laisse beaucoup plus de liberté qu’on ne le pense. Par exemple, l’appareil est un objet très technique. Il offre la possibilité de faire une infinité de réglages qui ne dépendent que des choix de son propriétaire. C’est ainsi que la luminosité, le zoom, la qualité des pixels… deviennent des outils de création ! Un photographe d’art tient entre ses mains le pouvoir de transformer la réalité ! Il peut aussi la fabriquer de toutes pièces. C’est le principe des mises en scène. Là, il compose son propre univers avec des fragments de réalité. En décorant un intérieur, en habillant un modèle ou même en faisant des montages numériques !

Le moment capturé est aussi un des choix les plus déterminants ! Un artiste ne réfléchit pas forcément à ce qu’il fige, ça peut être un mécanisme inconscient et par conséquent, très révélateur de son tempérament. Et ces paramètres se déclinent tout au long du processus de création. Du choix de l’appareil à l’impression, il y a mille chemins possibles…

Les danseurs (1)

Les danseurs © Velitchka Atanassova-ABD, 590 € / artiste KAZoART

La définition légale d’une photo d’art

Pour pouvoir vendre une photographie comme de l’art, il faut qu’elle réponde à des critères bien précis. Ces conditions ont été définies dans le Code Général des Impôts. L’article 98 A (annexe III) du CGI indique bien que sont considérées comme œuvres d’art « Photographies prises par l’artiste, tirées par lui ou sous son contrôle, signées et numérotées dans la limite de trente exemplaires, tous formats et supports confondus ». Très claire, cette définition met en évidence trois points déjà évoqués un peu plus tôt : le nombre limité de tirages et la fait qu’ils soient réalisés par lui et sous son contrôle.

LE SILENCE EST D'OR

Le silence est d’or ©Marcella Martial, 650 € / artiste KAZoART

Il était une fois la lumière

Il était une fois la lumière. Cette matière étrange qui attire l’homme depuis la nuit des temps. Car la lumière est vitale, elle apporte la chaleur et éclaire quand tout est sombre. Joseph Nicéphore Niépce a passé une vie à l’étudier et c’est lui qui produit la première photo jamais réalisée en 1826. Ou plus exactement, « la première expérience réussie de fixation permanente d’une image de la nature » grâce à l’action de la lumière sur une surface sensible au sel d’argent. Les premiers appareils photos arriveront, eux, quelques années plus tard…

UNITE

Unité ©Julien Lallouette, 250 € / artiste KAZoART

Comme toutes découvertes, la photographie a provoqué beaucoup de fascinations. Et ce sont les artistes surréalistes qui l’adoptent et l’élèvent au rang d’art. Ils créent des chimères, des sur-réalités  truffées d’érotisme et d’humour cru. Âmes sensibles s’abstenir (vous risqueriez de découvrir l’image d’un œil fendu…) !

Pour le photographe Donnadieu Rémy, « la photographie est un instant qui ne se réfléchit pas, suspendue à une fraction de seconde qui laisse à réfléchir ». Elle est la marque de la lumière filante. Aujourd’hui indélébile, une photographie d’art dit  beaucoup sur l’artiste et le monde qui l’entoure…

Inscrivez-vous à la newsletter KAZoART

Vous souhaitez recevoir régulièrement les nouveaux articles et les actus de KAZoART ? Inscrivez-vous à notre newsletter !

15€ offerts pour toute nouvelle inscription.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

2 commentaires sur “Qu’est ce que la photo d’art ?

  • Loïc Costes

    Bonjour,
    J’ai effectué des recherches dans le code général des impôts, ainsi que dans les annexes 1 à 4, il n’existe aucun article 984. L’article 984 apparaît seulement dans le code civil et le code de procédure civil. J’ai n’ai trouvé aucun article concernant la définition d’une « œuvre d’art ». Le code général des impôts parle seulement « d’œuvres originales », « œuvres de l’esprit » et « d’œuvres photographiques ». Il n’est fait aucune mention du nombre de tirages effectués, ni du fait qu’elles soient signées et numérotées. Le code des général des impôts de parle pas non plus de formats d’images.
    Voici copie des éléments trouvés :
    ARTICLE L122-8
    On entend par œuvres originales au sens du présent article les œuvres créées par l’artiste lui-même et les exemplaires exécutés en quantité limitée par l’artiste lui-même ou sous sa responsabilité.
    ARTICLE L112-2
    Sont considérés notamment comme œuvres de l’esprit au sens du présent code :
    9° Les œuvres photographiques et celles réalisées à l’aide de techniques analogues à la photographie ;
    Peut-être mes recherches sont-elles erronées. Si tel est le cas merci de ma le faire savoir en m’indiquant précisément vos sources.
    A la lecture de votre article, j’ai l’impression de lire une définition sommaire de la Digigraphie d’Epson.
    Cordialement.
    Loïc Costes

    • Mathilde Le Roy

      Bonjour et merci pour votre lecture attentive de notre article, qui nous a permis de l’améliorer. En effet, il y avait une faute de frappe dans l’article, il s’agit en effet de l’Article 98 A du Code Général des Impôts qui apporte une définition de ce qu’est une oeuvre d’art, précisant à son alinéa 7 ce qu’il en est pour les photographies :
      « Photographies prises par l’artiste, tirées par lui ou sous son contrôle, signées et numérotées dans la limite de trente exemplaires, tous formats et supports confondus. ».

      En espérant que cette réponse pourra vous éclairer.
      Bien cordialement,

      La rédaction de KAZoART