Renoir : une amitié sans faille avec son marchand d’art


KAZoART part à la découverte de ces petites histoires émouvantes, drôles et cocasses sur des artistes qui ont marqué l’histoire de l’art. Souvent décriés par leurs contemporains, les peintres ont pu compter sur le soutien financier et moral de leur marchand d’art. KAZoART vous dévoile ces relations touchantes qui unissaient les artistes à leur marchand d’art dans cette nouvelle art’necdote.

L’Art’necdote du Jour #20 • Auguste Renoir

Né dans une famille modeste de sept enfants, rien ne prédestine Auguste Renoir à devenir l’un des plus grands peintres français. Pourtant à force de persévérance et de travail, il réussit à gagner suffisamment d’argent pour intégrer la prestigieuse École des Beaux-Arts de Paris à l’âge de 21 ans, en 1862. Il commence la même année à suivre des cours dans l’atelier de Charles Gleyre, où il fait la connaissance de Claude Monet, de Frédéric Bazille et d’Alfred Sisley. Ensemble, ils commencent à peindre en plein air, notamment dans la forêt de Fontainebleau.

Auguste Renoir, Autoportrait, 1876, Fogg Art Museum, Cambridge (Massachusetts)

Autoportrait, Auguste Renoir 1876 © Fogg Art Museum, Cambridge, Massachusetts

Paul Durand-Ruel : un soutien pour les artistes

En 1872, le marchand d’art Paul Durand-Ruel s’intéresse à lui. Il lui achète son tableau Vue de Paris, pont des Arts, daté de 1867. À partir de cette date, Paul Durand-Ruel et Auguste Renoir deviendront et resteront amis et partenaires. En dépit de ses problèmes financiers, Paul Durand-Ruel n’hésite pas à payer ses artistes à l’avance, avant même la création de leurs œuvres, et à les soutenir lors des expositions. Il organise d’ailleurs la deuxième manifestation impressionniste en 1876 en louant à ces peintres sa galerie. Il ne leur demande à l’avance que la moitié des 3000 francs qui lui sont dus.

Bal du moulin de la Galette, Auguste Renoir, 1876, Musée d'Orsay, Paris

Bal du moulin de la Galette, Auguste Renoir, 1876, © Musée d’Orsay, Paris

Des contacts réguliers

Selon le journaliste Pierre Assouline, Auguste Renoir a d’ailleurs confié à son fils « Sans [Durand-Ruel], nous n’aurions pas survécu ». En plus du soutien financier, Paul Durand-Ruel écrit de nombreuses lettres à ses protégés dans lesquelles il les encourage et leur assure que leur travail sera un jour reconnu. Pendant près de quarante ans, il échange continuellement avec Auguste Renoir.

Les Grandes Baigneuses, Auguste Renoir, 1884-1887, Philadelphia Museum of Art

Les Grandes Baigneuses, Auguste Renoir, 1884-1887 © Philadelphia Museum of Art

En écho sur KAZoART Antoine Favre

Au fil des siècles, Auguste Renoir et ses amis impressionnistes n’ont cessé de faire des émules.

Sur KAZoART, l’ artiste Antoine Favre  nous évoque sans conteste le peintre Auguste Renoir à travers ses œuvres.

Passerelle - Antoine Favre - Peinture à l'huile

Passerelle – Antoine Favre – Peinture à l’huile

Inscrivez-vous à la newsletter KAZoART

Vous souhaitez recevoir régulièrement les nouveaux articles et les actus de KAZoART ? Inscrivez-vous à notre newsletter !

15€ offerts pour toute nouvelle inscription.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>