Retour sur 5 temps forts artistiques de 2018


2018 est en passe de s’achever, l’heure de faire le bilan sur cette exceptionnelle année artistique ! Des événements incontournables, des ventes record et autres faits qui ont marqué l’actualité, KAZoART revient sur les 5 temps forts de cette année que nous n’oublierons pas de sitôt…

expo-2018

1# Polémique autour du bouquet de tulipes de Jeff Koons

Que de rebondissements pour le bouquet de fleurs signé Jeff Koons ! Après les tragiques événements survenus à Paris en 2015, l’artiste contemporain décidait d’offrir à la capitale française une sculpture en bronze, en acier inoxydable et en aluminium, le tout représentant une main tendant des fleurs polychromes.

koons-tulipes

Jeff Koons présentant son projet Bouquet of tulips

Malgré cette attention louable, une polémique éclate quant à l’emplacement initialement prévu et aux financements que le projet en coûterait, soit 3,5 millions d’euros. Les tulipes colorées devaient vraisemblablement trôner devant le Palais de Tokyo ou le Musée d’Art Moderne de la ville de Paris avant qu’une pléthore de galeristes ne s’y opposent, estimant que l’emplacement ne revêtait absolument pas le caractère symbolique du projet. Rendre hommage aux victimes et célébrer l’amitié franco-américaine, tel était le postulat de départ.

33 tonnes et plus de 10 mètres de haut, un projet colossal pour la ville de Paris qui devait aussi trouver un endroit qui puisse supporter un tel poids. En 2018, on apprend que ce cadeau – considéré comme une « affaire esthétique, culturelle mais aussi diplomatique » par Christophe Girard, adjoint à la Ville chargé de la culture – sera finalement installé dans les jardins municipaux qui bordent le Petit Palais. Financé par la Fondation pour Paris, des fonds et des mécènes privés, le bouquet de Koons devrait enfin voir le jour… Mais quand ?

2# L’œuvre renversante d’Anish Kapoor

anish-kapoor

Installation d’Anish Kapoor à la Fondation Serralves (Porto)

Toujours se méfier des œuvres rocambolesques d’Anish Kapoor et ce n’est pas ce touriste italien qui dira le contraire ! Le 14 août dernier, alors en visite à la Fondation Serralves à Porto, un homme d’une soixantaine d’années s’est retrouvé pris au piège dans l’installation Descent into Limbo (1992) de l’artiste et plasticien britannique. Et pour cause, il s’agit ni plus ni moins que d’un trou noir de deux mètres de diamètre à l’intérieur d’un grand cube en ciment.

Une illusion d’optique renversante puisque le trou est recouvert d’une peinture qui absorbe la lumière pour accentuer l’impression de cavité sans fond. Rapidement conduit à l’hôpital, le visiteur n’a heureusement rien eu de cassé mais s’est fait une belle frayeur ! Suite à cet incident, le musée a fermé l’installation au public pendant quelques jours afin de trouver une solution pour mieux sécuriser l’œuvre et éviter que de telles chutes ne se reproduisent…

3# La déchiqueteuse bien placée de Banksy

banksy-oeuvre

Extrait de la vente aux enchères de La fille au ballon rouge de Banksy le 5 octobre 2018

C’est peut-être LE coup d’éclat sur la planète de l’art contemporain en 2018. Artiste de rue internationalement reconnu, on n’ignore toujours qui se cache derrière Banksy. Le 5 octobre dernier, la maison de vente londonienne Sotheby’s vendait alors une reproduction en petit format de La petite fille au ballon rouge, adjugée pour 1,2 million d’euros. Un record pour l’artiste ! Mais tout ne s’est pas passé comme prévu…

Peu de temps après l’acquisition du tableau au meilleur enchérisseur, les visiteurs ne s’en rendent pas tout de suite compte mais le dessin commence à glisser hors du cadre et ressort déchiqueté ! La destruction s’interrompt et la petite fille et son ballon ne sont que partiellement endommagés. Banksy nous révèle par la suite avoir inséré une broyeuse dans le cadre il y a quelques années déjà en vue d’une éventuelle vente aux enchères.

Le directeur du département d’art contemporain Alex Branczik déclare alors « Nous avons été banksysés ! » quand l’artiste lui-même, quelques heures après la vente, publie sur son compte Instagram « Going… going… gone ». Par la suite, on apprendra que Banksy voulait à l’origine détruire totalement son œuvre en la broyant complètement. Il semblerait que le mécanisme n’ait pas fonctionné comme il fallait… Mais l’œuvre vaut désormais plus du double aujourd’hui !

4# Exposition événement Basquiat & Schiele à la Fondation Louis Vuitton

fondation-lv-schiele-basquiat

Affiche de l’exposition Schiele – Basquiat à la Fondation Louis Vuitton

Rétrospective exceptionnelle à la Fondation Louis Vuitton, probablement l’exposition la plus attendue de 2018 et la plus médiatisée ! On ne les présente plus, ces deux artistes iconiques morts à moins de 30 ans. Egon Schiele et Jean-Michel Basquiat ont, à leur façon, marqué leur temps et laissé derrière eux des œuvres criantes de vérité. L’un a créé son propre groupe artistique pour renverser les conventions de la bonne société viennoise et l’autre a acquis dans ses jeunes années une belle renommée grâce à ses empreintes et graffitis recouvrant les murs de New-York.

Deux mondes bien différents, deux époques bien lointaines et pourtant, cette exposition est incroyable par la scénographie présentée. Ce qui les rassemble, c’est aussi et surtout ce trait percutant, cette violence dans le tracé pour témoigner d’une colère, d’un sentiment d’injustice et d’une tension permanente. Deux virtuoses écorchés qui semblent dialoguer et correspondre autour de leurs maux respectifs.

5# Record historique de vente aux enchères pour Hockney

hockney-vente

Vente aux enchères de la toile Portrait of an Artist (Pool with two figures) de David Hockney

Belle année pour David Hockney dont la célèbre toile Portrait of an Artist (Pool with Two Figures) a été vendue aux enchères pour 90,3 millions de dollars (environ 80 millions d’euros), un record pour un artiste vivant ! Jusqu’ici, c’est Jeff Koons qui détenait la première place avec son fameux Balloon Dog (Orange) vendu à 58,4 millions de dollars en 2013. La séance a été brève mais très intense puisqu’en à peine trente secondes, la toile du peintre britannique avait déjà dépassé les 50 millions.

Artiste très reconnu de l’ère moderne, David Hockney s’est fait connaître grâce à ses toiles azur, ses piscines et ses portraits. Mauvaise nouvelle pour l’artiste qui ne touchera rien de cette vente astronomique puisqu’il avait vendu cette toile en 1972 à une galerie new-yorkaise pour un montant de 18 000 dollars…

Inscrivez-vous à la newsletter KAZoART

Vous souhaitez recevoir régulièrement les nouveaux articles et les actus de KAZoART ? Inscrivez-vous à notre newsletter !

15€ offerts pour toute nouvelle inscription.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>