Une Œuvre, une Histoire : « Magic Mermaid » de Jo Ouisse


Chaque mois, nous choisissons une oeuvre originale d’un de nos artistes, afin de vous raconter son histoire. Aujourd’hui, nous vous invitons à la découverte de la toile Magic Mermaid de Jo Ouisse, entre conte de fée désenchanté et satyre de notre société d’hyperconsommation.

Magic mermaid

Jo Ouisse, Magic Mermaid (peinture, 2017)

Jo Ouisse en quelques mots

A travers son Art, Jo Ouisse entend surprendre, éveiller (ou réveiller) les consciences mais aussi dépeindre un portrait satirique sur la société dans laquelle nous vivons. A la fois peintre, illustrateur et graphiste depuis plus de dix ans, il définit lui-même son style comme appartenant au mouvement du « New Contemporary Art » où se mêlent street-art et réalisme. Sur ses toiles généralement en très grand format, Jo Ouisse délivre des couleurs tranchées pour faire naître des œuvres aussi étonnantes à regarder qu’à analyser.

L’espoir ou la fin ?

Ce qui est frappant au premier regard, c’est toute la lourdeur qui pèse sur cette toile. Les deux tiers du tableau sont en effet occupés par un ciel chargé, plombant, lequel se dessine sous une large palette de nuances. Le regard est alors aussitôt capté par le donut, comme une auréole sucrée, objet de l’au-delà qui donne hauteur et gourmandise à la toile. Un beignet en lévitation au-dessus de la mer, voilà une scène bien surréaliste et pourtant…

jo-ouisse-magic-mermaid-donut

Chez Jo Ouisse, le détail reste significatif et mérite que l’on s’y attarde. Symbole d’une pop-culture occidentale « sucrée » épidémique qui représente l’hyper-consumérisme. Sous une chaleur caniculaire, le donut fond et perd ses pépites. Celles-ci s’échouent fatalement sur la mer et sur les drôles de personnages étendus sur le littoral. Jo Ouisse y voit comme un potentiel largage de bombes…

jo-ouisse-magic-mermaid-bateau

Entre ciel et mer, Jo Ouisse ne sait que choisir tant il les dépeint avec application. La mer, dont on entend tous les discours, est aujourd’hui le lieu de l’inquiétude, sa température croissante ne cesse d’alarmer les scientifiques et les protecteurs de l’environnement. C’est une situation tendue, tant pour la condition humaine qu’animale. La mer, c’est aussi le lieu de passage en cette crise migratoire. Jo Ouisse nous le rappelle avec ce bateau en papier au coin droit du tableau. A la dérive, il a perdu des gilets de sauvetage dans le flot tumultueux des vagues. Clin d’œil de l’artiste à ce qui se passe aux abords des côtes méditerranéennes.

Des personnages métaphoriques

jo-ouisse-magic-mermaid-pingouis-requin

Échoués sur la côte, la sirène, les pingouins et le requin nous donnent à voir une scène d’anthologie. Chacun à leur manière, ils sont le reflet d’un monde progressiste qui déchante. S’il est très dangereux dans l’imaginaire collectif, le requin semble ici tout à fait inoffensif, littéralement à plat. Pour Jo Ouisse, c’est le signe d’un lynchage systématique et médiatisé que subissent certaines communautés ethniques ou d’un système voué à sa perte. Ses voisins, deux pingouins, se disputent ardemment un sac et autres déchets plastiques. Comme si c’était leur seul lieu de refuge qu’ils cherchaient à échapper à cette mer qui monte, encore et encore.

jo-ouisse-magic-mermaid-sirene

Enfin, le personnage certainement le plus métaphorique de cette toile, à laquelle il a d’ailleurs donné son nom, c’est la sirène. Cette Magic Mermaid est la véritable métaphore d’un conte de fées de nos jours. Elle pose, étendue sur le sable. Elle n’en est pas à son coup d’essai. Se prépare-t-elle pour un futur post sur les réseaux sociaux ? Opulente, cette Ariel 2.0 arbore fièrement un maillot de bain aux couleurs du drapeau américain. En guise de coiffe, un chou, comme si c’était le dernier objet qu’elle ait trouvé, comme si c’était tout ce qui pouvait demeurer dans les fonds marins en danger. En plein egotrip, elle ne semble donner d’importance qu’à elle-même, délaissant loin derrière les préoccupations actuelles.

Ariel a perdu sa magie, le beau prince ne viendra pas.
Ce conte ne se termine pas tout à fait comme dans celui de Disney.
Quand aura lieu le réveil ?

Jo Ouisse

Inscrivez-vous à la newsletter KAZoART

Vous souhaitez recevoir régulièrement les nouveaux articles et les actus de KAZoART ? Inscrivez-vous à notre newsletter !

15€ offerts pour toute nouvelle inscription.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>