Niki .

Niki .

3 fans

saulieu (21), France
9 oeuvres

La première œuvre de Niki fût une peinture murale du système solaire sur le mur de son collège, puis des dessins et peintures pour des amis. Entièrement autodidacte, elle réalise ses peintures uniquement par envie et pour le plaisir. 

En 2018, elle réalise un tableau de Mickey mettant un grand coup de savate aux réseaux sociaux. Elle poste ce tableau sur Facebook et est rapidement repérée par le musée François Pompon à Saulieu, qui cherche de nouveaux talents à exposer. Ensuite tout s’enchaîne ! Expositions avec Richard Orlinski, Michel Audiard, et la rencontre avec Laurence et Bruno de la Galerie « Une vie de rêve » à Dijon.

L’admiration portée à Niki de Saint-Phalle a guidé le choix de son nom d’artiste, femme autodidacte, qui exprima toutes ses émotions à travers son art, se libéra de ses peurs, de ses chaînes, de ses colères et qui créa une révolution artistique pour donner la parole aux femmes.

Elle aime le vent de liberté que l’Art insuffle, à l’image de Basquiat et Haring qui sont les « rois » du Street Art. Le pouvoir de tout dire et de tout faire à travers leurs peintures. L’Art se doit d’être contestataire, dénonciateur, libérateur, militant, esthétique ou non...

Le nom de la collection, "Horn of Plenty" - alias "corne d'abondance" traduisant la volonté de McQueen de pointer l'absurdité d'une société de consommation qui prend trop et jette trop. 

C’est à travers ces 4 grands artistes : Niki de Saint-Phalle, Haring, Basquiat et Alexander McQueen que l’on perçoit le pouvoir de l’Art. On dit souvent, qu’il n’y a qu’un fou pour reconnaître un fou.

Son choix est de rendre un support du quotidien voué à la destruction, au rebut, sale ou oublié et d’en faire une œuvre d’art. Une sorte de recyclage artistique. A l’heure du grand gaspillage et des effets catastrophiques que cela opère sur la nature, les animaux et l’humain, ses vieux bidons rouillés, panneaux routiers abandonnés, jerricans, volets… qui ont traversé le temps et subi eux-mêmes les déboires d’une société de surconsommation, sont remis sur le devant de la scène. Niki leur réécrit une histoire qu’ils devront, une nouvelle fois, traverser dans le temps. 

Sa technique de collage en fond se sont très souvent des flyers des années 70, des parties de journaux qui dénoncent des injustices, telles que le journal l’Aurore avec son article « J’ACCUSE » d’Emile ZOLA, des sacs poubelle… ensuite elle bombe, recouvre partiellement, afin que le collage soit une suggestion, un filtre. Elle réalise son pochoir à la main, du personnage ou de l’animal, qu'elle a choisi de mettre en lumière et elle bombe encore, écrit au posca un mot, des mots… qui lui apparaissent comme une évidence.

Le message de ses œuvres ? Redonner vie à des objets laisser pour solde de tout compte, dans le rebut de cette humanité qui va trop vite. Leur redonner vie à l’effigie d’artistes, comédiens, génies et oubliés qui ont fait la révolution du monde culturel, sociétal et artistique.

Autodidacte

- Galerie « POMPON »  « Orlinski vs Niki » à Saulieu du 1er mai > 2 juin

- Château de Bazoches du 18 > 25 juin 

- Galerie « Une vie de rêve » à Dijon

- Musée François Pompon Mai > Juillet 2020

Les oeuvres de l'artiste Niki .

Pac man lego 2d
Pac man lego 2d
$886
Technique mixte (100 x 60 cm)
Bh'e tribute to Haring
Bh'e tribute to Haring
$443
Sculpture métal (23 x 30 cm)
Einstein jerrican USA
Einstein jerrican USA
$664
Sculpture métal (30 x 47 cm)
Otter music
Otter music
$332
Technique mixte (80 x 60 cm)
Venus de milo
Venus de milo
$1,329
Technique mixte (67 x 140 cm)
Cassius Clay
Cassius Clay
$554
Technique mixte (65 x 80 cm)
Jim morrison ikone
Jim morrison ikone
$996
Technique mixte (50 x 130 cm)
Elvis presley the king
Elvis presley the king
$1,771
Technique mixte (110 x 130 cm)
Charlie 1889
Charlie 1889
$2,768
Technique mixte (170 x 90 cm)

Avis clients