Nos oeuvres à vendre par catégorie

Aucun produit

Livraison gratuite ! Livraison
$0 Total

Commander

Oeuvre ajoutée avec succès dans votre panier
Quantité
Total
Il y a 0 œuvres dans votre panier. Il y a une œuvre dans votre panier.
$0
Continuer mes achats Commander

Bean first

$166
Édition
Tirée à 10 exemplaires | Encadrée et prête à accrocher
22 x 22 cm
Destinataire de la dédicace :

Frais de livraison offerts (Union Européenne)
Retour gratuit 14 jours

Oeuvre originale avec certificat d'authenticité

Technique
Impression digitale
Tirage
10 exemplaires
Support
Papier
Dimensions
22 x 22 cm
Encadrement
Oui (30 x 30 cm)
Garantie
Vendue avec certificat d'authenticité

Avec son « bagage génétique » elle vient d’un milieu artistique – elle était prédisposée à s’intéresser à l’art, à défaut d’être programmée, mais sa mutation artistique qui maturait depuis l’enfance a été accélérée par ce type d’événements dont on peut se dire qu’ils ne doivent pas forcément tout au hasard. Alors, dans sa matrice d’artiste, un beau jour, sont arrivés des bataillons de haricots. En ordre ou dispersés, monochromes ou bardés de couleurs et de signes mystérieux, ils peuvent voyager à travers un corps familier ou étranger, formant un corpus génétiquement différent à chaque nouvelle toile, comme si deux gènes différents, celui du concept et celui de l’émotion finissaient pas s’accoupler.

artist avatar

CoLLot D2L

Montreuil (93), France métropolitaine

12 oeuvres

La peintre Delphine Collot Millas alias CoLLot D2L nous interpelle, est-elle comme ces cellules qui se développent dans la chrysalide permettant sa transformation en papillon ? Avec son « bagage génétique » – elle vient d’un milieu artistique – elle était prédisposée à s’intéresser à l’art, à défaut d’être programmée, mais sa mutation artistique qui maturait depuis l’enfance a été accélérée par ce type d’événements dont on peut se dire qu’ils ne doivent pas forcément tout au hasard. Alors, dans sa matrice d’artiste, un beau jour, sont arrivés des bataillons de haricots.

En ordre ou dispersés, monochromes ou bardés de couleurs et de signes mystérieux, ils peuvent voyager à travers un corps familier ou étranger, formant un corpus génétiquement différent à chaque nouvelle toile, comme si deux gènes différents, celui du concept et celui de l’émotion finissaient pas s’accoupler. Et ses haricots de s’éloigner de leur famille (Support-Surface), pour vivre leur vie de mutant avec une belle imprudence. Ils se promènent dans des contrées où on ne les attend pas, cernant son petit gène d’artiste de propositions aléatoires.

Chez Viallat, la famille artistique à laquelle on peut la rattacher, le sujet c’est la non-forme et la déconstruction tandis que chez Delphine Collot-Millas le sujet, c’est, au contraire, la forme en mutation, une force de construction et un élan de vie. Si la répétition intervient, c’est pour la faire avancer sur une problématique d’ordre plastique et ses haricots, « formes en mutation » deviennent progressivement humains trop humains, le parangon des tâtonnements de la recherche médicale, de ses avancées, qui la passionnent. De ses accidents aussi. Le gène parfait n’existe pas, le parcours univoque de l’artiste non plus. Elle préfère l’équivoque qui lui permet de lever le voile avec légèreté sur des problématiques touchant au champ médical et sociétal : comment sont traités ceux qui sont différents dans une société normative ?

Les femmes qui ne peuvent pas avoir d’enfants, les handicapés, les personnes atteintes de maladies rares… sont la partie infime d’un iceberg engendré par un environnement en proie à des violences invisibles génératrices de dysfonctionnements graves alors que la société se focalise sur ce qui est visible.

Elle a baptisé son concept : "Les imaginales" ou comment dans la nature, les cellules imaginales, celles qui luttent contre les cellules existantes de la chrysalide finissent par sortir en vainqueur de la bataille pour donne naissance au papillon. Elle aime l’image, la métaphore et le symbole qui embrassent l’imaginaire et une réalité génétique. Elle ne programme rien, ne proclame rien mais interroge le monde de la cellule dans son environnement actuel. Une œuvre très contemporaine.

- Texte de Armelle Leclercq

Dernières oeuvres consultées

La femme oiseau
La femme oiseau
$1,187
Estampe (56 x 76 cm)
Frida kahlo, the "confined" collection nº 3
Frida kahlo, the "confined" collection nº 3
$1,781
Peinture à l'Huile (100 x 100 cm)
Jungle art
Jungle art
$950
Peinture à l'Huile (70 x 50 cm)
To the light
To the light
$1,306
Peinture à l'Huile (60 x 60 cm)
Future stretched - 1
Future stretched - 1
$831
Technique Mixte (80 x 45 cm)
Fin de journée
Fin de journée
$653
Peinture acrylique (36 x 36 cm)
Feuilles noires 1 (digressions)
Feuilles noires 1 (digressions)
$950
Technique mixte (63 x 89 cm)
Je vous attendais
Je vous attendais
$1,187
Peinture à l'Huile (69 x 49 cm)
Tourne, tourne et surtout ne t'arrête pas de tourner (sur fond gris)
Tourne, tourne et surtout ne t'arrête pas de tourner (sur fond gris)
$807
Peinture acrylique (100 x 100 cm)
Sunbath
Sunbath
$1,543
Peinture acrylique (100 x 100 cm)
La vie en rose
La vie en rose
$1,306
Peinture à l'Huile (60 x 73 cm)
Horizon 2
Horizon 2
$1,104
Peinture à l'Huile (105 x 70 cm)
Etreinte en rose
Etreinte en rose
$1,009
Peinture acrylique (50 x 61 cm)

Avis clients