Elegance

$410
Oeuvre sur papier
Oeuvre unique
30 x 40 cm
Destinataire de la dédicace :

Frais de livraison offerts (France métropolitaine)
Retour gratuit 30 jours

Oeuvre originale avec certificat d'authenticité

Technique
Dessin
Tirage
Oeuvre unique
Support
Papier
Dimensions
30 x 40 cm
Encadrement
Non
Garantie
Vendue avec certificat d'authenticité

Le corps en mouvement s'exprime et exprime, véhicule commun entre deux arts : la danse et le dessin. Comme l'éclat du soleil au fond de la rétine, captation d'un éclair de geste, essentiel suspendu dans le temps mouvant des images qui restent en mémoire.

artist avatar

Etienne Eczet

Artiste émergent Artiste émergent
Best seller Best seller

9 fans

AUZEVILLE - TOLOSANE (31), FRANCE MÉTROPOLITAINE

190 oeuvres

Les dessins d'Etienne Eczet sont les images d'un monde en perpétuelle mutation, fixes et mouvants à la fois, comme les GIFs ondoyants et lumineux des souvenirs.

L'héritage

" Témoin stupéfait des exclamations emphatiques de ma mère devant la beauté des paysages, je compris que la source en était un puissant sentiment d'émerveillement. Fidèle à cet exemple fondateur, je vois dans la qualité de son regard soutenu par une expressivité désinhibée, l'origine de ma vocation artistique. De l'atelier de restauration d'oeuvres d'art de mon père, j'ai conservé une proximité décomplexée avec les artistes de toutes les époques et leurs oeuvres. Je les ai toujours imaginés comme des amis s'invitant à la maison, favorisant ainsi des échanges intimes, libérés de la sacralisation imposée par les institutions. Aujourd'hui, le musée représente pour moi un lieu de retrouvailles, émaillées de conversations fructueuses, lors de longues contemplations silencieuses." Etienne Eczet

Durant ses études d'art, Etienne Eczet s'initie aux problématiques qui animent l'art contemporain. Il réalise toute sorte d'installations, et même quelques performances, autour de la question du corps. Si le processus de réflexion enseigné le passionne, le désintérêt, voir le mépris du dessin et de la représentation par les institutions académiques de l'époque le révolte. Par hasard, aux Arts Déco, il pousse la porte d'un atelier de modèle vivant et croise le regard de celui qui sera son maître : le sculpteur et dessinateur Charles Auffret. Autour de sa figure bienveillante et de son enseignement exigeant, dessinaient d'après modèle toute une bande de jeunes gens animés d'une vocation vivante pour les arts.

"Auffret nous apprenait à contempler la nature, nous débarrassions nos dessins des oripeaux qui les encombraient en apprenant à nous connaître nous même. De cet enseignement, je garde précieusement l'admiration profonde pour le corps de la femme et le respect infini pour la personne du modèle." Etienne Eczet

Plus tard, il fut très impressionné par l'oeuvre et la radicalité de la recherche d'Alberto Giacometti. Il se représente ses sculptures comme des diamants terriblement denses et lumineux, trahissant l'amour d'un homme pour le miracle de la vie douloureusement menacée par la finitude. Il ouvrait la possibilité d'une nouvelle représentation du monde et offrait une vigueur toute contemporaine à ces arts si anciens que sont le dessin et la sculpture.

Au sortir de l'école, il obtient une reconnaissance académique précoce : des prix et surtout une résidence de deux années à la Caza de Velazquez à Madrid. Pour la première fois, il avait la possibilité de se consacrer tout entier à sa pratique. Ce fut une séquence de grande activité créatrice et d'émancipation intellectuelle, de rencontres hors-normes et de mondanités.

L'exil

Malgré ces succès, il rentre en France pétrie d'un doute si vertigineux qu'il pense sérieusement à renoncer à son oeuvre. La sculpture et le dessin lui semblent anachroniques et il se sent profondément désorienté. Ses recherches tout azimuts se soldent au final par une crise d'identité, il se sent muet et vide, comme si tout ce désir d'art n'était qu'une illusion. Il continue cependant à travailler dans la solitude de son atelier, mais dorénavant refuse farouchement de montrer ce qu'il fait. Inspiré par l'oeuvre de Giacometti et nourri d'une observation de la nature à s'en bruler les yeux, il entame de nouvelles recherches autour de la perception du réel et de sa représentation plastique.

"Au fil des années, j'exerce mon regard, je remets en question l'évidence, j'explore les moyens et les sujets. De puissants enthousiasmes saisissent ce labeur secret, mais retombent aussitôt, noyés par la conviction de la stérilité de l'entreprise. Les pièces réalisées me semblaient grotesques et empruntées. A l'époque, j'étais loin d'imaginer les conséquences de cet exil."


Un nouveau regard ​

"A la Fondation Peggy Guggenheim à Venise, mes yeux se posent sur une statue Dogon qui résonne étrangement avec mes recherches. Je vois dans la stylisation de cette pièce la perspective anamorphosée que je tentais dans mes sculptures. Au détour d'une conversation, mon frère Jean-Baptiste, anthropologue africaniste, saisit immédiatement la nouveauté scientifique de cette intuition. Nous rédigeons ensemble un article qui lève un reliquat de l'obscurantisme colonial sur le génie de la statuaire africaine et nous questionnons la conception même de réalisme.

Mon travail prend alors une tout autre dimension lorsque je découvre ma filiation inconsciente, et peut être hasardeuse, à un continent entier qui sculpte depuis des siècles avec un talent consommé. Mon regard s'affirme et ma sensibilité s'équilibre entre tradition et contemporanéité, introspection et accueil du motif extérieur. J'ai trouvé où commence la sculpture et le dessin pour moi, je décide alors de consacrer tout mon temps à mon oeuvre."

Dernières oeuvres consultées

Eté rouge
Eté rouge
$586
Peinture à l'Huile (35 x 40 cm)
Cabo
Cabo
$1,758
Peinture acrylique (60 x 90 cm)
Rêve de couleurs
Rêve de couleurs
$644
Technique mixte (40 x 60 cm)
Jeux secrets
Jeux secrets
$1,758
Peinture à l'Huile (120 x 100 cm)
D'après man ray
D'après man ray
$1,758
Sculpture bronze (9 x 11 cm)
Sans titre 514
Sans titre 514
$1,055
Peinture acrylique (80 x 80 cm)
Le passeur
Le passeur
$1,523
Peinture à l'Huile (80 x 80 cm)
Impressions urbaines réf : 15116
Impressions urbaines réf : 15116
$644
Peinture à l'Huile (60 x 60 cm)
L'arbre
L'arbre
$1,640
Peinture acrylique (50 x 60 cm)
Emergency
Emergency
$1,758
Peinture à l'Huile (92 x 66 cm)
Oasis starlet
Oasis starlet
$996
Peinture acrylique (50 x 40 cm)
Accroupi blanc et 2 silhouettes au bébé
Accroupi blanc et 2 silhouettes au bébé
$1,289
Peinture acrylique (100 x 100 cm)
Lumière d'automne 1
Lumière d'automne 1
$1,025
Peinture à l'Huile (60 x 60 cm)

Avis clients