Nos oeuvres à vendre par catégorie

Aucun produit

Livraison gratuite ! Livraison
$0 Total

Commander

Oeuvre ajoutée avec succès dans votre panier
Quantité
Total
Il y a 0 œuvres dans votre panier. Il y a une œuvre dans votre panier.
$0
Continuer mes achats Commander

Christina (visage 208)

$2,163
Oeuvre sur papier
Oeuvre unique
50 x 70 cm
Destinataire de la dédicace :

Frais de livraison offerts (Union Européenne)
Retour gratuit 14 jours

Oeuvre originale avec certificat d'authenticité

Technique
Pastel
Tirage
Oeuvre unique
Support
Papier
Dimensions
50 x 70 cm
Encadrement
Garantie
Vendue avec certificat d'authenticité

Christina. Fusain et pastel sec Sennelier noir sur papier Canson mi-teintes blanc 160 g.

artist avatar

Nicolas Neyman

Artiste émergent Artiste émergent

74 fans

Bois-Colombes (92), France métropolitaine

70 oeuvres

Nicolas Neyman est né en 1970. Sa mère a été l'élève de Paul Colin (“La Revue Nègre”, avec Joséphine Baker, “Le Tumulte Noir”…), et c'est peut-être cela qui lui a donné le goût du trait et du dessin dès son plus jeune âge. A 16 ans, il découvre Baudelaire et Lautréamont. Puis Nerval, Proust et le Surréalisme. Il veut alors devenir poète. Un reportage à la télévision sur Philippe Soupault déambulant au musée Gustave-Moreau, à Paris, lui ouvre les portes d'un monde nouveau. Le tableau “L'Apparition” et sa version à l'aquarelle restent pour lui, encore trente ans après, comme des révélations.

Après des études de lettres, Nicolas devient journaliste : curiosité, rigueur, un bouclage chaque semaine… Mais on ne quitte pas le monde de l'art comme ça. Degas devient son phare, ses dessins au pastel surtout. Sous la couleur, la femme, vivante et sublimée. Puis Schiele et son trait incroyable. La noirceur. La violence. Le malaise qui se laisse aimer petit à petit.

Après huit ans de cours de modèle vivant, un autre univers s'ouvre. Travaillant de plus en plus à partir de photos (chinées sur le web ou prises par lui-même), il aime jouer sur les contrastes. Le pastel noir (Sennelier) devient son refuge. Le blanc du papier une petite lumière guidant l'œil du spectateur. Dans son viseur, la femme. “La très chère était nue et, connaissant mon cœur / Elle n'avait gardé que ses bijoux sonores”, écrit Baudelaire. Nicolas, lui, l'habille au pastel de ses ombres noires. Bienvenue dans sa poésie.

Dernières oeuvres consultées

Ambiance coucher de soleil au parc
Ambiance coucher de soleil au parc
$1,442
Peinture acrylique (80 x 100 cm)
Pulka
Pulka
$1,082
Peinture acrylique (60 x 80 cm)
Sphere I
Sphere I
$865
Impression digitale (100 x 100 cm)
To the light
To the light
$1,322
Peinture à l'Huile (60 x 60 cm)
The cut
The cut
$1,382
Peinture à l'Huile (60 x 60 cm)
Le glacier
Le glacier
$721
Peinture acrylique (29 x 29 cm)
On ne savait plus...
On ne savait plus...
$1,683
Peinture à l'Huile (73 x 92 cm)
Totem plate
Totem plate
$721
Sculpture métal (12 x 70 cm)
Ambiance
Ambiance
$709
Peinture acrylique (50 x 60 cm)
Petite inquiétude
Petite inquiétude
$613
Peinture acrylique (84 x 118 cm)
Trip on
Trip on
$901
Peinture acrylique (20 x 80 cm)
Oubli 2
Oubli 2
$962
Peinture à l'Huile (100 x 50 cm)
Ignition
Ignition
$1,052
Peinture à l'Huile (60 x 60 cm)

Avis clients