Nos oeuvres à vendre par catégorie

Aucun produit

Livraison gratuite ! Livraison
0 $ Total

Commander

Oeuvre ajoutée avec succès dans votre panier
Quantité
Total
Il y a 0 œuvres dans votre panier. Il y a une œuvre dans votre panier.
0 $
Continuer mes achats Commander
Dans l'Atelier de Florina
Interview KAZoART

Dans l’Atelier de Florina

Initiatrice de la “Génération Kahlo”

L’Artiste Florina nous a accordé une interview passionnante autour de sa thématique phare : Frida Kahlo. Dans son Œuvre, elle revisite merveilleusement la complexité et la force féminine dans des portraits de Femmes issues des quatre coins du monde. Une quête fédératrice et salutaire. Rencontre.

K. Bonjour Florina, nous étions impatients de faire plus ample connaissance avec vous ! Revenons à vos débuts. Comment a démarré votre carrière artistique ?

Dans l'Atelier de Florina
Interview KAZoART
Portrait de l’artiste Florina / ©Florina

La première fois que je me suis intéressée à la peinture et au dessin, c’était au collège. J’ai effectué un stage d’immersion dans une boutique qui vendait du matériel créatif et artistique. Cette boutique proposait aussi des cours de dessin. La directrice, contente de moi, m’a proposé de participer à un des cours. Ce fut une révélation. 

Entre 16 et 18 ans j’ai participé à une dizaine d’expositions dans la région bourguignonne, jusqu’à mon départ pour Lyon, pour mes études supérieures. La peinture à ce moment-là n’était qu’une passion qui ne pouvait pas s’apparenter à un métier en tant que tel. Je me suis donc dirigée vers la communication visuelle.

Dans l'Atelier de Florina
Interview KAZoART
Florina en train de peindre / ©Florina

C’est en septembre 2018 que j’ai organisé une nouvelle exposition. Il s’agissait d’un prétexte pour une amie qui venait de mettre en place une nouvelle formation pour femme entrepreneuse, afin de faire connaitre son nouveau lieu de formation. Mon amie étant franco-mexicaine, je voulais que l’exposition retrace les valeurs qu’elle souhaitait transmettre lors de ces formations. C’est là que la “Génération Kahlo » est née.

K. L’écho à Frida Kahlo résonne évidemment dans votre travail. D’où vient cette fascination pour celle qui est devenue une véritable icône planétaire ?

Pour organiser mon exposition à Pause Création chez mon amie Franco-Mexicaine Priscilla Otero, j’ai cherché des icônes représentant le Mexique. Je connaissais très bien le travail pictural de Frida Kahlo mais pas sa propre histoire. 

En faisant des recherches plus approfondies sur elle, je l’ai trouvée tellement inspirante. Encore plus en connaissant le contexte de son époque et de son pays

Dans l'Atelier de Florina
Interview KAZoART

Joelle Kahlo (Oklahoma)

Peinture acrylique (80 x 100 cm)

J’ai d’abord commencé par faire des croquis de ses portraits pour essayer de trouver comment représenter cette force qu’elle dégageait. L’exercice n’était pas aisé, car c’était une femme pleine de paradoxes. C’est à la suite de cet exercice, en regardant le fruit de mes recherches que je me suis dit que Frida Kahlo n’était pas la seule à avoir surmonté ses souffrances avec panache. 

J’ai découvert que toutes les femmes avaient cette capacité en elles. Nous sommes toutes passées par la douleur, physique (ne serait-ce que tous les mois), émotionnelle et nous avons toutes réussi à les surmonter et grandir avec. Toutes à la fois fortes et fragiles. 

Dans l'Atelier de Florina
Interview KAZoART

Oksana Kahlo (Ukraine)

Peinture acrylique (80 x 100 cm)

Et pour montrer aux femmes ce pouvoir qu’elles ont en elle, j’ai voulu projeter Frida Kahlo en toutes les femmes. Mon message était qu’on avait toutes une Frida Kahlo en nous.

K. Au-delà de Frida Kahlo, c’est bel et bien un hommage rendu à toutes les femmes du monde, par le prisme de l’artiste mexicaine, qui paraît s’imposer à la lecture de votre Œuvre dans sa globalité. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Effectivement, mon travail sur la femme est sans frontière. Outre le fait de leur assigner des origines de divers pays, je prends le parti de ne pas identifier de couleurs de peau, pour ne pas faire de catégorisation raciale. Je ne peins donc pas la peau en blanc mais je laisse la toile (le mur si c’est une fresque) vierge.

K. Les fleurs sont abondamment présentes dans vos œuvres. Pourrait-on dire qu’elles sont votre signature ? Y a-t-il un lien entre la spécificité des fleurs choisies et la personnalité de celle ou celui qui les arbore ?

Pour moi la fleur est une belle allégorie du caractère féminin : fortes (qui peut pousser même sur des terres infertiles), délicates (avec des pétales si fragiles), uniques (une diversité et une variété sans fin).

Pour montrer aux femmes ce pouvoir qu’elles ont en elle, j’ai voulu projeter Frida Kahlo en toutes les femmes.

Dans l'Atelier de Florina
Interview KAZoART

Aréthuse

Peinture acrylique (40 x 100 x 3 cm)

Dans l'Atelier de Florina
Interview KAZoART

Egerie

Peinture acrylique (40 x 100 x 3 cm)

Mon message était qu’on avait toutes une Frida Kahlo en nous.

Je pense que ce n’est pas pour rien que les femmes, en général, sont naturellement attirées par les fleurs. C’est vrai qu’il y a un lien évident avec mon prénom, mais pour le coup c’est un hasard, enfin je crois…

Quant au choix des variétés de fleurs choisies, il y a bien un lien avec leurs spécificités physiques et la personnalité ou l’émotion que je souhaite faire transparaître. Par contre il n’y a aucun lien avec la symbolique florale qui a été inventée par l’homme pour les aider à choisir, et qui selon moi est désuet. Je préfère laisser libre l’interprétation aux observateurs.

K. Pouvez-vous nous décrire votre espace de travail ? Avez-vous des habitudes lorsque vous peignez ?

J’ai créé un collectif de 17 artistes, artisans et créateurs en 2021, suite à une première expérience de résidence artistique avec de nombreux autres artistes. 

Les métiers créatifs ne sont pas ce qu’on croit. Il y a certes des hauts mais aussi des bas. Et le fait d’avoir des compagnons d’arme permet de surmonter toutes les difficultés rencontrées au quotidien. 

La vie en communauté demande une certaine organisation pour que nos libertés n’entravent pas celles des autres, la clé étant de partager des valeurs identiques. Ensuite la magie opère : plus de créativité, des belles collaborations inédites, des partages de connaissances, de la convivialité, du vrai soutien. Et quand le besoin de s’isoler se fait sentir, notamment pour les phases de création, un casque et de la musique et c’est parti !


La galerie de Florina

Dans l'Atelier de Florina
Interview KAZoART

Sevda Kahlo (Azerbaïdjan)

Peinture acrylique (80 x 100 cm)

Dans l'Atelier de Florina
Interview KAZoART

Sevanne Kahlo (Arménie)

Peinture acrylique (80 x 100 cm)

Dans l'Atelier de Florina
Interview KAZoART

Pearl Kahlo (Michigan)

Peinture acrylique (40 x 60 cm)