Hélianthe Bourdeaux-Maurin10  Fans

Commissaire d'exposition

 

 
A propos

Historienne d'art, Hélianthe Bourdeaux-Maurin est diplômée des Etudes Supérieures de l'Ecole du Louvre (spécialités XVIe et XVIIe siècles) et elle est titulaire d'un Master et d’un Master 2 à la Sorbonne  (spécialité « Art moderne et contemporain »).

De 2003 à 2010, elle dirige d’importantes galeries d'art moderne et contemporain à New York (Spike Gallery, Peter Freeman, Inc. et Parker’s Box), contribue régulièrement à un magazine d’art et de mode intitulé Whitewall Magazine. Elle est également curator indépendante. Ses expositions sont commentées tant par le New York Times que par Art in America ou New York Magazine. Elle est aujourd'hui en charge des expositions d'un grand musée privé français au rayonnement international.

Elle a monté ou participé à plus de 70 expositions, conseillé des institutions et des collectionneurs tant particuliers que publics, travaillé avec plus de 400 artistes vivants, musiciens, danseurs et commissaires d’expositions internationaux et a collaboré avec des centaines de musées et de collectionneurs privés tant aux Etats-Unis, au Canada, qu’en France ou en Afrique.

 
Spécialités

"En art contemporain, je ne peux pas vraiment cantonner mon expertise à un type de médium. Les styles et les créations des artistes font seuls, toute la différence.

Selon moi, « aimer la peinture » ne veut rien dire puisqu’il y a de fabuleuses mais aussi de très mauvaises peintures. En tant qu’historienne d’art, tous les médiums m’intéressent, que les œuvres soient de la sculpture, de la peinture, du dessin, de la gravure, des installations ou de la vidéo."

 
Démarche de curation

"En tant qu’historienne d’art et professionnelle, je choisis des artistes en lesquels je crois, des artistes dont les œuvres vont s’inscrire dans le temps, dans l’histoire de l’art et dont les créations devraient être reconnues en corrélation avec le développement de la carrière des artistes.

En utilisant mes connaissances, ma culture, mon expérience, ma sensibilité, j’essaie de mesurer l’écart – qui est parfois petit mais doit toujours être significatif – entre les œuvres qui ont déjà été produites à travers les siècles et celles que les artistes créent aujourd’hui.

En tant que connaisseuse mais surtout en tant qu’amoureuse du "Beau", ma seconde démarche serait de conseiller des œuvres qui me plaisent ou me touchent, des œuvres dont la valeur esthétique et décorative me donne envie de les mettre dans ma maison, des œuvres dont j’aimerais m’entourer pour mieux vivre et rêver au quotidien."

Oeuvres (285)